Octobre 2014

Retour à la page d’accueil

 

 

 

 

 

* Dernier hommage à Gilles Latulippe

Décédé le 23 septembre dernier, le comédien Gilles Latulippe a eu droit aux plus grands honneurs à l’occasion d’un dernier hommage qu’on lui rendait. Les 2 et 3 octobre, sa dépouille mortelle a été exposée en chapelle ardente à l’Hôtel de Ville de Montréal. Des centaines de citoyens ont défilé pour lui dire un dernier au revoir. Le vendredi 3 octobre, en après-midi, c’est de façon privée que sa famille et ses amis se sont recueillis à leur tour. À 16h30, une cérémonie d’adieu présentée en privé, mais télédiffusée en direct sur RDI (le Réseau de l’Information), était animée par Stéphan Bureau, celui-là même qui avait présenté le Gala Juste pour rire en hommage à Gilles Latulippe l’été dernier. Des personnalités qui l’ont bien connu ont pris la parole lors de cette cérémonie, dont sa grande amie Janine Sutto, avec sa voix chevrotante qui trahissait sa grande émotion. Madame Sutto a rappelé les grandes qualités de cœur du défunt. Juste avant elle, le maire de Montréal, Denis Coderre, avait dressé un portait biographique du comédien en le faisant, à titre posthume, citoyen honoraire de la Ville de Montréal. Par la suite, on a pu entendre Jean Lapointe, un ami des Latulippe lors de leurs séjours en Floride, qui a opté pour une formule plus humoristique afin de lui rendre hommage. Il a tout de même terminé sur une citation touchante : « Mon ami Gilles s’est endormi, mais on ne perd pas son ami, on s’endort un peu avec lui ». Le chanteur et comédien Jacques Salvail a louangé son courage après l’avoir vu travailler au cours des semaines précédant son hospitalisation. Même diminué physiquement, il a tout fait pour que son public le voit sous son meilleur jour. Le duo Dominic et Martin a également pris la parole au nom de tous ces jeunes humoristes qui ont été épaulé par Gilles Latulippe à leurs débuts. Le mot de la fin est allé Olivier Latulippe, son fils unique : « Maman te remercie pour ces 50 merveilleuses années où tu l’as comblée. Et moi, je te remercie pour tout, ça a été un honneur d’être ton fils ». La cérémonie s’est achevée sur un vidéo de Véronic Dicaire qui interprète la chanson préférée de Gilles Latulippe, « Smile ».

 

* Jean-François Mercier de retour sur scène

Après une période consacrée à la télévision, l’humoriste Jean-François Mercier est de retour sur scène avec son deuxième one-man show. Intitulé « Subtil, sensible et touchant », c’est au Théâtre St-Denis 2 qu’il a lancé officiellement ce spectacle mis en scène par Guy Jodoin. Durant sa pause de la scène, il a notamment animé « Un gars le soir », dont le succès lui avait valu le surnom du King de V.

 

* Denis Bernard à La Licorne

Le Théâtre La Manufacture présente en ce moment sa nouvelle production à La Licorne, « Pour réussir un poulet ». L’auteur, Fabien Cloutier, signe également la mise en scène, sa première en carrière. La distribution comporte les noms de Denis Bernard, Hubert Proulx, Guillaume Cyr, Guillaume Côté et Marie Michaud. Pour ceux qui auraient envie d’y assister, il est toujours possible de le faire jusqu’au 23 octobre 2014.

 

* Anne Dorval défend le mariage gay

La comédienne Anne Dorval a fait un passage remarqué à la télévision française. Invité à l’émission « On n’est pas couché » diffusée sur France 2, elle a vivement réagi aux propos du journaliste Eric Zemmour qui a pris plaisir à déclencher une polémique au sujet du mariage homosexuel et du droit des femmes. « En général, dans votre milieu d’actrices, on dit toute la même chose » a laissé tomber le controversé personnage. C’est à la suite de cette réplique que la comédienne est sortie de ses gonds en traitant ses propos de « mépris ». Les autres invités se sont aussi montrés indignés par les répliques du journaliste et la discussion s’est animée… La réaction d’Anne Dorval a fait le tour des médias au lendemain de l’émission. Elle se trouvait sur le plateau de l’émission pour faire la promotion du film « Mommy » de Xavier Dolan.

 

* Sonia Benezra à l’heure des bilans

« Je ne regrette presque rien ». C’est le titre de la biographie de l’animatrice Sonia Benezra, écrite par Lise Ravary, qui vient tout juste de paraître. Née à Montréal dans une famille d’immigrants juifs marocains, elle a su laisser sa marque au petit écran en étant l’une des premières animatrices de Musique-Plus. Par la suite, elle a connu la gloire avec le talk-show « Sonia Benezra » à TQS dans les années 90, puis à TVA à l’émission « Deux filles le matin ». Âgée de 54 ans, elle dresse dans ce livre un bilan de sa vie, de ses amours et de ses déceptions.

 

* Guylaine Tremblay au Musée Grévin

C’est maintenant chose faite : la comédienne Guylaine Tremblay compte désormais parmi l’élite des personnalités québécoises honorées d’une statue de cire au Musée Grévin Montréal. Il aura fallu 8 mois pour finaliser cette œuvre que les spectateurs peuvent voir dès maintenant dans l’univers Paris-Québec aux côtés de Roch Voisine et Stéphane Rousseau. Elle pose avec en main un trophée Artis.

 

* Michel Louvain à l’avant-plan

Il y a de ces personnalités immortelles qui transcendent toutes les modes. Depuis plus de 55 ans de carrière, Michel Louvain peut compter sur un public fidèle, mais également sur de nouveaux adeptes qui le découvrent. Au cours des prochains jours, la carrière de Michel Louvain sera à l’avant-plan dans notre milieu artistique. D’abord, pour revisiter sa carrière, on vient de lancer un livre-coffret intitulé « Michel Louvain – Sans âge ». On y retrouve de nombreuses photographies de sa longue carrière, mais également des copies d’affiches, de billets de spectacles et de pochettes d’albums. Il s’agit d’un objet de collection unique que les vrais fans voudront se procurer sans faute. Puis, à compter du 28 octobre, on pourra se procurer l’album « Ils chantent Louvain » sur lequel 13 chanteurs québécois reprennent ses grands succès en guise d’hommage. Finalement, lors de son passage à « Tout le monde en parle » le 12 octobre, on apprenait que Michel Louvain recevra le Prix hommage lors du prochain Gala de l’ADISQ, le 26 octobre prochain. De plus, l’hiver prochain, il se produira à nouveau sur scène. Il fera notamment une tournée du Québec avec Renée Martel et Chantal Pary, « Les années bonheur », où les trois artistes revisiteront leurs plus grands succès.

 

* Stéphane Rousseau se sépare

Depuis quelques semaines, l’humoriste Stéphane Rousseau anime le jeu télévisé « Sur invitation seulement » sur les ondes du réseau TVA. Il y reçoit deux équipes composées de deux personnalités connues. Les deux équipes s’affrontent dans différents jeux où se mêlent folie et plaisir. Pour le seconder dans cette émission, il peut compter sur le soutien de sa conjointe Rheem Kherici, qui agit, en quelque sorte, comme hôtesse. Malheureusement, au moment où le grand public découvre à peine Rheem, le couple vient de décider de se séparer. Pour expliquer la situation, ils ont simplement annoncé que la distance avait eu raison de la passion. On sait que Stéphane Rousseau doit mener de front sur deux continents sa carrière d’acteur et humoriste. Il laisse donc aller une belle relation qui aura duré 4 ans.

 

* Prompt rétablissement à Johanne Fontaine

Star Québec tient à exprimer ses meilleurs vœux de prompt rétablissement à la comédienne Johanne Fontaine qui se remet d’une délicate intervention chirurgicale pour traiter le cancer du côlon qui a récidivé récemment. C’est la vedette elle-même qui a fait connaître son état en publiant un message sur Facebook accompagné d’une photo où on la voyait intubée. Elle traversera sûrement encore cette épreuve avec la combativité qu’on lui connaît.

 

* Jacqueline Laurent-Auger congédiée injustement

Peu de gens savaient ce qu’était devenue la comédienne Jacqueline Laurent-Auger au cours des dernières années. Son nom est revenu dans l’actualité récemment alors qu’on apprenait qu’elle avait été injustement congédiée de son poste d’enseignante au Collège Brébeuf. Âgée de 73 ans, elle y donnait des ateliers d’art dramatique. En juillet dernier, la direction a choisi de la renvoyer sans toutefois lui reprocher quoi que ce soit sur son travail. L’objet de son congédiement ? Des films érotiques auxquels elle a participé dans les années 70, alors qu’elle vivait en France. Il semblerait que certains de ses étudiants auraient retrouvé sur internet des extraits de ces films oubliés. Ayant eu vent de cette histoire, la direction a craint que la crédibilité de l’actrice soit entachée. Devant le tollé provoqué par la nouvelle, la direction du collège songerait toutefois à revenir sur sa décision. Filles de l’auteure Jean Desprez et du comédien Jacques Auger, Jacqueline Laurent-Auger s’est fait connaître au Québec notamment pour son rôle de Cunégonde dans « Le volcan tranquille » et Anne-Marie DeBray dans le téléroman « L’or du temps ».

 

* Un autre livre pour Janette Bertrand

La vie de couple continue d’être au cœur de l’œuvre de la célèbre Janette Bertrand. L’auteure vient de publier « Lit double 3 », le roman qui complète cette trilogie sur les relations amoureuses. Âgée de 89 ans, Janette Bertrand a beau clore une autre étape de sa carrière, il n’est pas question pour elle qu’elle songe à la retraite puisqu’elle a déjà un autre projet en tête : un livre « sur le vieux, écrit par une vraie vieille » comme elle le dit elle-même. Avec son énergie, Madame Bertrand est un exemple pour bien des gens moins âgés…

 

* L’autre Gala de l’ADISQ : hommage aux gagnants

Même animé par les Denis Drolet, « L’autre Gala de l’ADISQ » n’a pas l’envergure d’une véritable soirée de gala. Il permet toutefois au public de découvrir les gagnants des différentes catégories artistiques présentées ce soir-là. On a toutefois eu droit à quelques moments particuliers. La violoniste Angèle Dubeau a remporté un prix pour l’album qu’elle a créé à la suite de son cancer du sein. Dans la catégorie country, le trophée est allé à Georges Hamel pour le dernier album de sa carrière, lancé quelques mois à peine avant son décès le 26 février. Finalement, dans la catégorie du meilleur album ou DVD humoristique, Louis-José Houde nous a servi un discours hilarant malgré un rhume qui l’affaiblissait. Voici donc quelques gagnants à mentionner :

- Vidéoclip de l’année : Louis-Jean Cormier pour « Bull’s Eye »

- Album de l’année – Meilleur vendeur : Serge Fiori pour « Serge Fiori »

- Album de l’année – Alternatif : Jimmy Hunt pour « Maladie d’amour »

- Album de l’année – Choix de la critique : Jimmy Hunt pour « Maladie d’amour »

- Album de l’année – Anglophone : Arcade Fire pour « Reflektor »

- Album de l’année – Bande sonore originale : Artistes variés pour « Le chant de Sainte-Carmen de la Main »

- Album de l’année – Classique – Orchestre et Grand Ensemble : Angèle Dubeau & La Pièta pour « Blanc »

- Album de l’année – Classique – Soliste et petit ensemble : Daniel Clarke Bouchard pour « Scènes d’enfants »

- Album de l’année – Country : Georges Hamel pour « Je reviens de très loin »

- Album de l’année – Hip-hop : Koriass pour « Rue des Saules »

- Album de l’année – Jeunesse : Arthur l’Aventurier pour « Arthur l’Aventurier en Afrique »

- Album de l’année – Musique électronique : Misteur Valaire pour « Bellevue »

- Album de l’année – Rock : Éric Lapointe pour « Jour de nuit »

- Album ou DVD de l’année – Humour : Louis-José Houde pour « Le show caché 2 »

- Spectacle de l’année – Humour : André Sauvé

- Artistes québécois s’étant le plus illustré hors Québec : Arcade Fire

 

* Deux grands vendeurs d’albums

On dit souvent qu’il est de plus en plus difficile de vendre des albums pour les chanteurs et chanteuses du Québec. Malgré tout, certains artistes peuvent compter sur un public fidèle. Parmi eux, on compte le rocker Éric Lapointe, dont le plus récent album, « Jour de nuit », vient d’être certifié disque d’or avec la vente de plus de 40 000 copies. Isabelle Boulay compte elle aussi parmi les meilleures vendeuses de notre industrie. Dans son cas, elle vient de franchir le cap d’un million d’albums vendus au Canada au cours de sa carrière. Félicitations à ces deux artistes.

 

* En entrevue avec Marina Orsini

On la connaissait comme comédienne, puis comme animatrice à la radio. La voici maintenant animatrice à la télévision. Marina Orsini présente la première d’une toute nouvelle émission qui prend l’antenne à Canal Vie. Intitulée simplement « Marina », l’émission présente la vedette dans la cadre d’une grande entrevue réalisée avec une personnalité québécoise. Sa première invitée est nulle autre que la grande comédienne Dominique Michel.

 

* Le nouveau héros de l’ADISQ s’appelle Alex Nevsky

Le 26 octobre dernier, l’humoriste Louis-José Houde animait le 36ième Gala de l’ADISQ. La soirée nous réservait de grands moments d’émotion. Le public ne fut pas le seul choyé par cette soirée puisque le chanteur Alex Nevsky s’est mérité trois des plus prestigieux prix de la soirée, dont ceux de l’interprète masculin de l’année et de la chanson la plus populaire de l’année pour « On leur a fait croire ». Du côté féminin, Marie-Mai poursuivait sa domination en remportant le trophée de la personnalité féminine de l’année. L’un des moments forts de la soirée fut sans doute la remise du Prix Hommage à Michel Louvain, un trophée qui couronnait 55 ans de carrière. Pour rappeler les grands succès de sa carrière, on avait fait appel à Jean-François Breau, Maxime Landry et Mario Pelchat. D’autres personnalités ont été honorées lors de ce gala. Les voici :

- Interprète masculin de l’année : Alex Nevsky

- Interprète féminine de l’année : Marie-Mai

- Groupe de l’année : Les sœurs Boulay

- Auteur-compositeur de l’année : Philippe B

- Album de l’année – Pop : Alex Nevsky pour « Himalaya mon amour »

- Album de l’année – Adulte contemporain : Serge Fiori pour « Serge Fiori »

- Album de l’année – Folk : Patrice Michaud pour « Le feu de chaque jour »

- Spectacle de l’année – Interprète : Artistes variés pour « Le chant de Sainte-Carmen de la Main »

- Spectacle de l’année – Auteur-compositeur-interprète : Pierre Lapointe pour « Punkt »

- Révélation de l’année : Klô Pelgag

- Chanson la plus populaire de l’année : Alex Nevsky pour « On leur a fait croire »

- Félix Hommage : Michel Louvain

 

* « 30 vies » recrute Émile Proulx-Cloutier

C’est Émile Proulx-Cloutier qui sera le prochain professeur-vedette du téléroman « 30 vies ». Dès janvier prochain, il y incarnera Samuel Pagé qui enseigne la musique en secondaire 5. Le personnage vit toujours les contrecoups d’un deuil, celui de son père décédé il y a 5 ans dans un accident de voiture. Sa mère, jouée par Pascale Montpetit, vit dans une profonde dépression depuis ce temps. Outre les tournages de « 30 vies » qui débuteront sous peu, Émile Proulx-Cloutier poursuit sa carrière de chanteur avec sa tournée « Aimer les monstres ». Sur une note plus personnelle, soulignons qu’en mars prochain, il deviendra également papa de son troisième enfant.

 

* Le yé-yé présenté au Musée du Rock’n’roll

Après avoir présenté quelques expositions itinérantes, le Musée du rock’n’roll a maintenant une adresse fixe, au 2222 rue Ontario Est à Montréal, où l’on peut voir en ce moment l’exposition « Révolution Rock » qui présente l’époque yé-yé. Vous souvenez-vous de groupes québécois comme les Hou-Lops, les Lutins, les Mersey’s ou les Mégatones ? Vous pourrez les redécouvrir au cours de cette exposition où il est également question de Michèle Richard, Joël Denis, Les Classels, Jenny Rock et autres icones de cette époque mythique.

 

* Jocelyne Cazin dérange encore

Il y a longtemps qu’on avait eu des nouvelles de l’animatrice et journaliste Jocelyne Cazin. Celle qui a fait les belles heures de l’émission d’enquête « J.E. » publie son autobiographie intitulée « J’ose déranger ». L’animatrice maintenant âgée de 63 ans revient sur des moments charnières de sa vie, dont le suicide de son co-animateur de l’époque Gaétan Girouard, survenu lors d’une année de grand chambardement dans sa vie.

 

* Michel Rivard en deuil

Le chanteur Michel Rivard est deuil. Sa mère, Denise Déziel-Rivard, est décédée le 31 octobre dernier à l’âge de 82 ans. C’est dans une résidence de soins palliatifs qu’elle a été emportée par une maladie qui la faisait beaucoup souffrir. C’est donc avec une certaine délivrance que la défunte s’est envolée, du moins selon ce que ses proches ont exprimé. Ex-conjointe du comédien Robert Rivard, elle laisse dans le deuil, outre son fils Michel, son fils Marc-André et sa fille Marie-Hélène.

 

* À l’affiche au cinéma…

- « Love Projet »

Réalisé par Carole Laure, ce film raconte le parcours de différents artistes entre 20 et 30 ans qui font connaissance lors de répétitions de chant et de danse. La distribution compte des noms comme Magalie Lépine-Blondeau, Benoît McGinnis, Natacha Filiatrault, Éric Robidoux, Tomas Furey et Céline Bonnier.

- « Ceci n’est pas un polar »

Première œuvre du réalisateur Patrick Gazé, on y retrouve Roy Dupuis, Christine Beaulieu, Sylvie Boucher, Roc Lafortune et plusieurs autres. Les amateurs de films d’action resteront peut-être sur leur appétit. Il s’agit d’abord d’un film d’atmosphère qui sait se distinguer dans son genre.

 

* Les nouveaux albums d’octobre

- Chloé Ste-Marie, « À la croisée des silences »

Chloé Ste-Marie a pris le temps de vivre le deuil de son conjoint, le cinéaste Gilles Carle, décédé en 2009, avant de nous revenir avec ce nouvel album double accompagné d’un recueil de poésie. On y retrouve 57 textes de 28 poètes québécois, dont la pièce-titre qui se veut son dernier adieu à celui qui a partagé sa vie pendant une vingtaine d’années.

- Mara Tremblay, « À la manière des anges »

Mara Tremblay vient de lancer son sixième album en carrière. Elle signe la plupart des chansons qu’on y retrouve, sauf « Lumière et diamant » que lui a offerte Olivier Langevin et « Sans toi » écrit pas son fils Victor, aidé de Mara et Olivier. Elle a aussi adapté une chanson de Dolly Parton, « The Grass Is Blue » devenue « Les arbres sont bleus ».

- David Jalbert, « De l’amour propre »

En guise de quatrième album en carrière, David Jalbert nous présente « De l’amour propre » qu’il a lui-même réalisé en compagnie d’Éloi Painchaud. Le premier extrait de l’album a pour titre « Rassure-moi ».

- Pascal Dufour, « Sur un fil »

Ex-guitariste des Respectables, Pascal Dufour lance son troisième album qui compte 10 nouvelles chansons, dont six ballades. Avec ses chansons explorant les diverses facettes de l’amour, il saura charmer bien des dames.

- Marie-Ève Côté, « Chaque seconde »

Issue de l’édition 2004 de « Star Académie », Marie-Ève Côté nous a déjà offert un album il y a 5 ans avant de récidiver avec celui-ci, un album-concept comportant 12 pièces dont la chanson « Même si » qu’on peut entendre à la radio depuis quelques semaines déjà.