Janvier 2010

Retour à la page d’accueil

 

 

 

 

Les manchettes du mois :

(Cliquez sur le titre pour lire l’article)

 

Lhasa de Sela emportée par le cancer !

Incendie chez Luc Picard !

Box-office 2009 : « De père en flic » bon premier !

L’écrivain Bruno Roy meurt à 66 ans !

Fabienne Larouche récidive !

Mano Solo meurt à 46 ans !

« Mirador » à l’époque des faiseurs d’images !

Décès du cinéaste Éric Rohmer !

Les artistes haïtiens sous le choc !

Les baby-boomers ont leur comédie !

« Providence » : Adieu Édith !

Au tour des avocats d’être en vedette !

Céline Dion se confie à Michel Jasmin !

Tous solidaires pour Haïti !

Kate McGarrigle meurt à 63 ans !

Décès de l’actrice Jean Simmons !

La rivalité Montréal-Québec renaît !

Les nouveaux albums du mois de janvier !

Le carnet social !

 

 

 

 

 

Lhasa De Sela emportée par le cancer !

 

Après deux ans d’un courageux combat contre le cancer du sein, la chanteuse Lhasa de Sela a rendu l’âme dans la soirée du 1er janvier. Elle n’avait que 37 ans. Les amateurs de musique du monde au Québec sont donc plongés dans le deuil. La nouvelle a été confirmée par son imprésario, David-Étienne Savoie, au nom de la famille. Née le 27 septembre 1972 dans le nord de l’état de New York, elle s’était installée à Montréal où elle aura vécu ses belles années de carrière. Elle nous laisse en héritage seulement trois albums qui se sont par contre vendus à plus d’un million d’exemplaires : « La Lorona » en 1998, « The Living Road » en 2003 et « Lhasa » en 2009. À deux reprises, l’ADISQ lui avait remis un prix dans la catégorie Musiques du monde. Elle laisse dans le deuil son conjoint Ryan, ses parents Alejandro et Alexandra, sa belle-mère Marybeth ainsi que ses neuf frères et sœurs.

 

 

 

 

Incendie chez Luc Picard !

 

Dans la nuit du 3 janvier, la résidence du comédien Luc Picard a été la proie des flammes. C’est autour de 5h45 du matin que les pompiers de la Ville de Longueuil ont été appelés à combattre les flammes qui ont causé pour au moins 350 000$ de dommages à cette maison historique, considérée comme un véritable joyau de la municipalité. Au moment de l’incendie, Luc Picard se trouvait en vacances au Mexique en compagnie de sa conjointe la comédienne Isabel Richer  et de leur fils Henri. La petite famille devait rentrer de voyage le 5 janvier. Des travaux de rénovation auraient pu causer l’incendie. Une enquête est en cours.

 

 

 

 

Box-office 2009 : « De père en flic » bon premier !

 

Le cinéma québécois a fait belle figure au box-office en 2009. Toutefois, il n’a pas atteint les sommets historiques de 2005 alors que plusieurs films d’ici balayaient le Top-10. Parmi les 10 films les plus lucratifs dans les salles du Québec, un seul film tourné chez-nous en fait partie. Il s’agit du film d’Émile Gaudreault, « De père en flic », mettant en vedette Michel Côté et Louis-José Houde. Un seul film québécois ? Peut-être, mais il fait envie aux grandes productions américaines, puisqu’il trône en première place des films les plus payants de l’année. Voici donc cette liste en chiffre, tel qu’on a pu le lire dans le rapport de Cineac :

 

Les 10 films les plus populaires au Québec en 2009

Les 10 films québécois les plus populaires en 2009

 1

De père en flic

10 543 792$

 

De père en flic

10 543 792$

 2

Harry Potter et le prince de sang mêlé

  7 005 023$

 

Les doigts croches

  1 745 168$

 3

Twilight : New Moon

  6 706 402$

 

Dédé à travers les brumes

  1 724 168$

 4

Ice Age : Dawn of the Dinosaurs

  6 100 852$

 

Polytechnique

  1 639 352$

 5

Transformers : Revenge of the Fallen

  5 685 565$

 

À vos marques… Party ! 2

  1 406 960$

 6

Avatar

  4 992 638$

 

Les pieds dans le vide

  1 155 392$

 7

Anges et démons

  4 901 235$

 

5150, rue des Ormes

  1 098 176$

 8

2012

  4 399 695$

 

J’ai tué ma mère

     972 584$

 9

Fast & Furious

  3 806 481$

 

1981

     898 563$

10

Star Trek

  3 518 634$

 

Les grandes chaleurs

     814 179$

 

 

 

 

 

 

L’écrivain Bruno Roy meurt à 66 ans !

 

L’écrivain québécois Bruno Roy s’est éteint le 6 janvier dernier à l’âge de 66 ans à la suite d’une hémorragie cérébrale. Au moment de son décès, il était hospitalisé à l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal, où il était entré peu de temps avant Noël après avoir été victime d’un AVC. Cette fois, l’hémorragie cérébrale lui fut fatale. Il était particulièrement connu pour sa lutte dans la reconnaissance des droits des Orphelins de Duplessis, dont il faisait lui-même partie. Né en 1943, il avait lui-même connu l’enfer des orphelinats où les autorités faisaient subir bien des supplices à leurs jeunes pensionnaires. Sur ce sujet, il avait d’ailleurs écrit la série télévisée « Les orphelins de Duplessis » présentée à Radio-Canada en 1997. Cumulant les tâches de romancier, de poète et d’essaysite, il avait été président de l’Union des écrivains et écrivaines du Québec à deux reprises. Il avait fait sa dernière apparition publique en décembre dernier alors qu’il avait pris la parole aux funérailles civiques du cinéaste Gilles Carle.

 

 

 

 

Fabienne Larouche récidive !

 

Malgré les années qui passent, l’auteure Fabienne Larouche bouillonne toujours de projets. Un de ses plus récents projets voit le jour présentement à Radio-Canada. Il s’agit de la série « Trauma » qui met en scène des médecins spécialisés en traumatologie. La responsable de ce département de traumatologie, c’est le Dre Julie Lemieux (Isabel Richer), en couple avec l’un de ses chirurgiens Mathieu Darveau (Jean-François Pichette) qui rend jaloux le plus rebelle des médecins, Dr Pierre Meilleur (James Hyndman). Tout ce monde est appuyé par une équipe unique, dont la directrice du Centre Hospitalier St-Arsène, Diane (Pascale Montpetit), de l’urgentologue David Roche (Christian Bégin) et du psychiatre Antoine Légaré (Gilbert Sicotte) qui enseigne également aux médecins résidents. Parmi eux, on retrouve la fragile Sophie Léveillée (Laurence Leboeuf), hanté par le souvenir de son père décédé et mal-aimée de son groupe d’étudiants, joués par Yan England, Catherine de Léan et plusieurs autres. Dès son arrivée en ondes, la série a fait l’objet de nombreuses critiques, surtout chez les téléspectateurs qui s’attendaient à davantage d’action. Mais comme la série est toute récente, donnons la chance au coureur…

 

 

 

 

« Mirador » à l’époque des faiseurs d’images !

 

Depuis un certain temps déjà, on parle de ces firmes de relations publiques qui créent une image pour certains politiciens. Pour la première fois, une série présente le travail de ces « faiseurs d’images ». Il s’agit de « Mirador », une série présentée à Radio-Canada. Bien sûr, il ne s’agit pas d’un documentaire, mais bien d’une série de fiction où l’on a probablement romancé la réalité, mais peut-être que ça nous permettra quand même de démystifier cette profession particulière. Mettant en vedette Patrick Labbé, la série nous permet de retrouver le comédien David LaHaye, qu’on n’a pas vu à la télé depuis un bon moment déjà. Déjà, dès les premiers épisodes, la comédienne Catherine Trudeau a littéralement crevé l’écran avec son personnage au bord de tout lâcher et qui a déjà consacré l’expression « Ch’t’à boutte ». Cette interprète a le don de faire de chacun de ses personnages un morceau d’anthologie de notre télévision. Qu’on se souvienne de « Tabou » ou encore des « Invincibles » où son rôle de Lyne-la-pas-fine a marqué le public. « Mirador » se démarque donc déjà comme une série à ne pas manquer.

 

 

 

 

Mano Solo meurt à 46 ans !

 

Le chanteur français Mano Solo est décédé dans un hôpital de Paris le 10 janvier dernier à l’âge de 46 ans. Il se trouvait alors aux soins intensifs où il était hospitalisé depuis le mois de novembre, victime de multiples anévrismes. Il était également atteint du Sida depuis plus de 25 ans. De nature engagée, il n’a jamais eu peur de s’exprimer sur tous les sujets, même les plus délicats, comme la drogue, et n’a jamais rien caché de sa maladie. Il n’a que 15 ans lorsqu’il quitte l’école pour se lancer dans la musique. Il débute comme guitariste avec le groupe Les Chihuahuas. Plus tard, il forme le groupe La Marmaille Nue qui devient également le titre de son premier album en 1993. Il récidive en 1995 avec « Les années sombres » et en 2000 avec « Dehors ». Son dernier album avait été lancé en 2009 et s’intitulait « Rentrer au port ». Il avait participé aux Francofolies de Montréal à trois reprises. Entre temps, il avait également écrit un roman intitulé « Joseph sous la pluie » ainsi qu’un recueil de poèmes, « Je suis là ». Il avait donné son dernier concert en novembre 2009 à l’Olympia de Paris.

 

 

 

 

Décès du cinéaste Éric Rohmer !

 

Le 11 janvier était jour de deuil pour la communauté cinématographique française. L’un des plus grands cinéastes de France, Éric Rohmer, a rendu l’âme à l’âge de 89 ans. Tout comme Jean-Luc Godard et François Truffault, il était considéré comme un cinéaste de la « Nouvelle Vague ». Née en 1920, c’est en 1959 qu’il signe son premier long-métrage « Le signe du lion ». La même année, il débute une série de films connus sous le nom des « Contes moraux ». Il récidivera par la suite avec de nouveaux cycles de films « Les comédies et proverbes » et « Les contes des quatre saisons ». Parallèlement, il réalise d’autres œuvres hors série, dont les plus connues demeurent « La marquise d’O » et « Perceval le Gaullois ». Il avait remporté un Lion d’or à Venise en 1986 pour « Le rayon vert ».

 

 

 

 

Les artistes haïtiens sous le choc !

 

Il faudrait vivre sur une autre planète pour ne pas avoir entendu parler du séisme dévastateur survenu en Haïti le 12 janvier dernier. D’une magnitude de 7.0 sur l’échelle de Richter, le tremblement de terre a été suivi de plusieurs secousses plus ou moins forte, détruisant de larges pans du pays, dont la capitale Port-au-Prince. On estime à plus de 200 000 le nombre de morts et de disparus. Au Québec, une communauté artistique haïtienne est très présente et plusieurs de nos artistes préférés ont été touchés par cette catastrophe naturelle, à commencer par l’auteur Dany Laferrière qui se trouvait sur place au moment du tragique événement. Pendant un certain temps, on s’est même inquiété pour lui, mais il a pu faire partie des premiers ressortissants canadiens rapatriés au pays. Un salon du livre se déroulait en ce moment à Haïti. C’est ainsi qu’un autre de nos écrivains québécois, Georges Anglade, y a perdu la vie. Par ailleurs, certains de nos artistes ont des membres de leur famille qui vivent là-bas. C’est le cas de l’animateur Herby Moreau qui a été sans nouvelles de son père pendant 48 heures avant d’apprendre qu’il avait eu la vie sauve. La chanteuse Mélanie Renaud, adoptée par des parents québécois, est toujours sans nouvelles de ses frères et sœurs biologiques qui vivent en Haïti. Il faut dire que les moyens de communications sont plutôt restreints. L’animateur et comédien Angelo Cadet, qui travaille notamment à VOX en compagnie de Didier Lucien, a rapidement eu des nouvelles de son père. Bien que sinistré, l’homme est vivant et habite maintenant dans sa voiture. Le plus connu des artistes québécois originaire d’Haïti est sans contredit le chanteur Luck Mervil qui a annoncé qu’il mettrait sur pied des mesures pour recueillir de l’argent pour les sinistrés.

 

 

 

 

« Providence » : Adieu Édith !

 

Tout Providence est en deuil depuis qu’on a appris qu’Édith Beauchamp (Monique Mercure) s’est jeté à la mer lors d’un voyage en bateau. Bien qu’on n’ait jamais retrouvé son corps, sa famille lui prépare des funérailles en bonne et due forme pour honorer sa mémoire. Voilà de quoi sera faite la nouvelle saison du palpitant téléroman « Providence ». Les funérailles en question ne font pas l’unanimité. Marie-Ève (Marie-Joanne Boucher) croit qu’il est trop tôt pour honorer la mémoire de sa grand-mère puisqu’aucune preuve de son décès ne peut être apportée, que les témoignages de ses compagnons de voyage. Toujours est-il que le reste de la famille comprend qu’elle a voulu en finir pour échapper à la justice au moment où elle était accusée du meurtre de son mari Laurent Lavoie. Par ailleurs, même si le personnage de la série n’est plus, la famille Beauchamp-Lavoie continue d’être remuée. Héléna (Sonia Vigneault), notamment, découvre qu’elle a une sœur jumelle de qui elle a été séparée à la naissance. Julia fera donc son apparition dans la série sous les traits de Marie Turgeon.

 

 

 

 

Les baby-boomers ont leur comédie !

 

Attention fidèles téléspectateurs de TVA, les baby-boomers débarquent dans la nouvelle comédie « Rock et Rolland ». L’heure de la retraite a sonné pour Rolland, un professeur de sociologie à l’université joué par Julien Poulin, qui a plusieurs projets à réaliser. Sa vie est toutefois chamboulée par l’arrivée dans sa vie de Rock, un ancien ami d’enfance personnifié par Michel Barrette. Rock était un entrepreneur qui s’est fait montré le chemin de la retraite alors qu’il n’en était pas prêt. Les proches de ces deux hommes sont interprétés par Isabelle Vincent, Pierre-François Legendre, Julie Deslauriers, Sylvie Potvin et plusieurs autres.

 

 

 

 

Céline Dion se confie à Michel Jasmin !

 

L’animateur Michel Jasmin vient de présenter sa 1000ième émission de « Michel Jasmin » depuis qu’il est de retour en ondes en 2000. Pour souligner cette marque particulière, il recevait en entrevue une artiste de grande renommée, la chanteuse Céline Dion. C’est un beau cadeau qu’a ainsi offert Céline à Michel Jasmin. Il faut dire que la star internationale n’a jamais oublié que c’est Jasmin qui lui offrit sa première chance dans le métier en la présentant à son émission en 1981. Il était donc tout naturel pour elle de répondre à ses questions.

 

 

 

 

Au tour des avocats d’être en vedette !

 

C’est dans les coulisses d’un palais de justice que se déroule la nouvelle série dramatique de Bernard Dansereau et Annie Piérard, « Toute la vérité ». Le personnage principal, joué par Hélène Florent, s’appelle Brigitte. Elle est procureure de la Couronne et cherche à faire triompher le bien. Elle partage sa vie avec Samuel, personnifié par Patrice Robitaille, un avocat de la Défense, qui a parfois des avis contraires sur les sujets qu’ils abordent. Pas facile une vie de couple avec un adversaire, même si les amoureux n’ont pas à plaider l’un vis-à-vie l’autre. L’équipe des procureurs de la Couronne est aussi composée de Maxime (Émile Proulx-Cloutier), Véronique (Julie Le Breton), Sylvain (Éric Bruneau) et leur patron (Denis Bouchard). Autour de ce noyau principal, on retrouve des comédiens aussi chevronnés que Maude Guérin, Geneviève Brouillette, Angèle Coutu et Jacques Godin.

 

 

 

 

Kate McGarrigle meurt à 63 ans !

 

Au terme d’un cancer qui l’a minée pendant plus de trois ans, la chanteuse québécoise Kate McGarrigle s’est éteinte paisiblement dans sa maison d’Outremont, le 18 janvier dernier. Âgée de 63 ans, elle laisse dans le deuil ses deux enfants, également chanteurs, sa fille Martha Wainwright et son fils Rufus Wainwright. Elle laisse également pour la pleurer sa sœur Anna avec qui elle a bâti sa carrière au sein du duo des sœurs McGarrigle. Bien qu’anglophones d’origine, les sœurs McGarrigle n’ont jamais hésité à promouvoir la culture francophone du Québec. D’ailleurs, leur plus grand succès populaire est une chanson française, « Complainte pour Ste-Catherine » en 1981. Les sœurs McGarrigle ont également chanté les grands auteurs-compositeurs d’ici, dont Gilles Vigneault et Beau Dommage, mais leur plus grande force fut de composer leurs propres chansons. Née à Montréal, Kate McGarrigle a toutefois grandi à St-Sauveur dans les Laurentides. Après avoir étudié en ingénierie à l’Université McGill, elle commence à écrire les chansons qui composeront le premier album qu’elle enregistrera avec sa sœur Anna. Leurs harmonies vocales et leurs chansons folk, dont « La vache qui pleure » et « Entre Lajeunesse et la sagesse », deviennent vite la marque de commerce des sœurs McGarrigle. Avec sa sœur Anna, Kate McGarrigle avait été décorée de l’Ordre du Canada en 1994 et s’était mérité le Prix du Gouverneur Général pour les arts de la scène. Elle fut mariée pendant un certain temps au chanteur américain Loudon Wainwright, le père de ses enfants.

 

 

 

 

Tous solidaires pour Haïti !

 

Au lendemain du terrible séisme du 12 janvier, le chanteur Luck Mervil avait promis qu’il ferait quelque chose pour venir en aide aux sinistrés de son pays natal… et il a tenu promesse. Une vague de sympathie sans précédent a déferlé dans les pays du monde entier touchés par ce cataclysme. Le Québec n’a pas fait exception à la règle. Une alliance des médias, formée de TVA, Radio-Canada, Télé-Québec, V Télé, Musique-Plus, Musimax, TV5, Espace Musique, Astral Média Radio, Corus et quelques autres, a présenté un spectacle unique retransmis sur les principales chaînes de télévision et de radio. Le spectacle, animé par Luck Mervil et France Beaudoin, a permis d’amasser 6 650 000$ en dons. Plusieurs artistes ont généreusement contribué au spectacle intitulé « Ensemble pour Haïti », dont Ariane Moffatt, Diane Dufresne, Daniel Boucher, Marie-Élaine Thibert, Stéphanie Lapointe, Sylvain Cossette, Nicola Ciccone, Bruno Pelletier, Marie-Chantal Toupin, Grégory Charles et plusieurs autres encore. D’autres spectacles de moindres envergures ont été présentés dans plusieurs bars et salles de spectacles dans différentes régions du Québec, toujours dans le but de remettre les profits à la Croix-Rouge.

 

 

 

 

La rivalité Montréal-Québec renaît !

 

Une nouvelle téléréalité vient de voir le jour à TVA, « La série Montréal-Québec ». Animée par Marie-Claude Savard, la série se déroule dans le milieu du hockey alors que des amateurs forment une équipe pour Montréal et une autre équipe pour Québec. Chaque équipe doit comporter au moins trois femmes, une personne de 40 ans et plus et une autre de plus de 50 ans. Les deux entraîneurs choisis pour chaque équipe rappelle la rivalité qu’il existait jadis entre Montréal et Québec à l’époque des Canadiens et des Nordiques. En effet, pour Québec, c’est nul autre que Michel Bergeron qui dirigera les joueurs. Pour Montréal, on a choisi Guy Carbonneau. Même si les premiers épisodes de la série ont attiré un vaste public, les critiques n’ont pas été tendres à l’égard de la série.

 

 

 

 

Décès de l’actrice Jean Simmons !

 

L’actrice Jean Simmons n’est plus ! Elle a rendu l’âme le 22 janvier alors qu’elle était sur le point d’avoir 81 ans. Elle souffrait d’un cancer du poumon. Elle s’était particulièrement fait connaître pour son rôle dans le film « Spartacus » où elle partgeait la vedette avec Kirk Douglas. Née à Londres le 31 janvier 1929, elle fit ses débuts au cinéma à l’âge de 15 ans. Elle devra attendre deux ans plus tard avant d’être réellement connue grâce à sa participation au film « Les grandes espérances ». En 1948, Laurence Olivier la choisit pour jouer dans « Hamlet », rôle qui lui vaut un prix d’interprétation à Venise. En 1950, elle s’installe à Hollywood où elle devient une star grâce à sa performance dans « Un si doux visage » d’Otto Preminger. Vedette de nombreux films, dont « Elmer Gantry, le charlatan » et « The Happy Endin », elle fut nommée à deux reprises à l’Oscar de la meilleure actrice sans jamais remporter la prestigieuse récompense. Son plus récent trophée fut un Emmy Award en 1983 qu’elle a obtenu pour avoir personnifié la mère de Meggie dans la série télévisée « Les oiseaux se cachent pour mourir ».

Dans sa vie personnelle, elle avait été l’épouse de l’acteur Stewart Granger, puis du cinéaste Richard Brooks.

 

 

 

 

Les nouveaux albums du mois de janvier

 

Nana Mouskouri, « Les nos 1 »

Pour souligner ses 50 ans de carrière, la chanteuse grecque Nana Mouskouri présente un album double regroupant 39 de ses grands succès, dont « Comme un soleil », « Je chante avec toi liberté », « Quand tu chantes » et la reprise d’une chanson de Jean-Pierre Ferland, « Je reviens chez-nous ».

 

Lara Fabian, « Toutes les femmes en moi »

La chanteuse belge et canadienne Lara Fabian est de retour après une longue absence sur disque. Elle nous présente des reprises de chansons popularisées par des interprètes féminines célèbres, comme Dalida (« Il venait d’avoir 18 ans »), Nana Mouskouri (« Soleil, soleil ») et Céline Dion (« L’amour existe encore »).

 

Bourbon Gautier, « Pays country »

Le chanteur s’est rendu à Nashville pour enregistrer ce nouvel album country sur lequel il signe les paroles et musiques des 11 pièces originales, à l’exception de la chanson « J’ai tué le temps » qu’il a créé avec la collaboration de son ami Patrick Norman.

 

 

 

 

 

Le carnet social !

 

 

Bravo aux tourtereaux !

- Le 30 janvier, l’entraîneur de hockey Michel Bergeron, vedette de la série télévisée « La série Montréal-Québec », a assisté au mariage de sa fille Karine avec Felipe.

 

 

Sincères félicitations !

- À la chanteuse Isabelle Boulay qui s’est mérité un disque d’or pour son album « Chansons pour les mois d’hiver ».

- À la comédienne Anne Dorval, qui a reçu le prix d’interprétation féminine lors du 21ième Festival international du Film de Palm Springs en Californie pour son rôle dans « J’ai tué ma mère »

- Au cinéaste Xavier Dolan qui s’est mérité le Prix Lumière du meilleur film francophone hors France pour « J’ai tué ma mère ».

- Au cinéaste Denis Villeneuve, dont le film « Polytechnique » a reçu le titre du meilleur film canadien en 2009 lors du Gala de la TFCA, de l’Assoociation des critiques de Toronto.

 

 

De tout cœur avec vous !

- L’actrice Susan Sarandon et l’acteur Tim Robbins ont annoncé leur séparation après une relation de 23 ans.

- Alors qu’il est atteint d’un cancer incurable et qu’il ne lui reste que quelques semaines à vivre, l’acteur Dennis Hopper demande le divorce de son épouse des 14 dernières années, Victoria.

 

 

Prompt rétablissement !

- À la chroniqueuse Francine Grimaldi qui se remet d’une fracture au bras.

 

 

Sincères condoléances !

- Décès le 28 janvier du romancier américain J.D. Salinger, 91 ans, auteur de « L’attrape-cœur ».

- Sincères condoléances au comédien Bobby Beshro, interprète d’André dans la comédie « Caméra café », dont le frère John Beshro a perdu la vie à 45 ans dans un accident de motoneige survenu le 23 janvier à Lévis.

- Sincères condoléances au journaliste Benoît Tranchemontagne qu’on peut entendre à la radio à l’émission « Les matins de Montréal » à Rythme FM. Il a eu la douleur de perdre son père Pierre Tranchemontagne, 67 ans, décédé le 5 janvier.

 

 

Dossier justice

- Le chef cuisinier François Robert, chroniqueur culinaire à l’émission « Salut bonjour week-end », a comparu sur 5 chefs d’accusation à caractère sexuel sur un jeune homme mineur de 15 ans.