Mai 2009

Retour à la page d’accueil

 

 

 

 

Les manchettes du mois :

(Cliquez sur le titre pour lire l’article)

 

Renée Martel se confie !

Georges Hamel combat un cancer !

Farrah Fawcett attend la mort !

Bernard Lachance trace son chemin !

Pénélope McQuade survit à un grave accident !

Des Québécois à Cannes !

Xavier Dolan devient une star à Cannes !

Décès de Lucille Cousineau !

Louis-José Houde, la star des Olivier !

Un album original pour Maxime Landry !

Adieu Marcel Béliveau (1939-2009) !

« Bye-Bye 2008 » pointé du doigt !

Marcel Béliveau : Une carrière axée sur le loufoque !

Les nouveaux albums de mois de mai !

Le carnet social !

 

 

 

 

 

Renée Martel se confie !

 

  L’année 2008 a été bien difficile pour Renée Martel. Pour réussir à traverser les épreuves qui se sont succédé dans sa vie, la chanteuse est retombée dans l’enfer de l’alcool. C’est en effet ce qu’elle a révélé dans diverses revues et talk-show télé au cours des derniers jours. Après le décès de son ancien conjoint, Jean-Guy Chapados, de qui elle était encore très près, elle a divorcé de son dernier mari, Georges Lebel. Finalement, à la fin de l’année, son nouveau conjoint s’est suicidé. Il n’en fallait pas plus pour la vedette de retomber dans l’alcoolisme, qu’elle a vaincu à quelques reprises au cours de son existence. Elle a même avoué avoir fait une tentative de suicide au cours de cette période. C’est après avoir été arrêtée au volant de son auto en état d’ébriété qu’elle a compris qu’il était temps de faire quelque chose. Renée Martel a donc abandonné tous ses engagements et s’est soumise à une cure de désintoxication. Bravo Renée pour ton courage, ton public t’appuie dans ton combat contre l’alcoolisme.

 

 

 

 

Georges Hamel combat un cancer !

 

  L’un des chanteurs country les plus appréciés des dernières années, Georges Hamel, combat présentement la maladie. En effet, on vient de lui diagnostiqué un cancer de la moelle osseuse. Âgé de 61 ans, le chanteur a donc mis sur la glace sa tournée qu’il espère reprendre après sa convalescence, en décembre prochain. Depuis deux mois déjà, Georges Hamel se plaignait de maux de dos récurrents. On parlait à ce moment d’une entorse lombaire. Pourtant, le réel diagnostic était plus terrible. Ce n’est qu’au début du mois de mai qu’il a appris la nouvelle dramatique. Au cours des prochains mois, il devra s’astreindre à de pénibles traitements de chimiothérapie. On procédera ensuite à une auto-greffe de moelle osseuse en ayant bien pris soin de lui en prélever auparavant. Quelques semaines avant d’être malade, il avait lancé son 42ième album en carrière, « Au bout de tes rêves ».

 

 

 

 

Farrah Fawcett attend la mort !

 

  L’actrice Farrah Fawcett vit présentement ses derniers moments sur terre. En effet, l’équipe médicale a perdu espoir de la sauver. Les traitements de chimiothérapie ont été cessés et ses proches se relaient auprès d’elle pour la soutenir de leur mieux. C’est son conjoint, l’acteur Ryan O’Neil, qui a annoncé la nouvelle aux médias. Connue pour son rôle dans la série « Drôles de dames », Farrah Fawcett combat depuis plusieurs mois un cancer colorectal qui s’est étendu au foie. Avant son grand départ, elle a accepté de participer à un documentaire télévisé, « Farrah’s story », qui fait la lumière sur sa maladie.

 

 

 

 

Bernard Lachance trace son chemin !

 

  Si le chanteur Bernard Lachance est peu connu du grand public, il trace tout de même son chemin artistique depuis déjà une dizaine d’années. S’il est aussi peu connu, c’est qu’il s’occupe lui-même de son marketing et de la vente de ses billets de spectacles. On l’a connu, d’abord, au Théâtre Capitole de Québec où il vendait ses billets de spectacles à l’aide d’un plan de la salle sur un T-shirt, rayant les places vendues au fur et à mesure. Il tente maintenant une percé sur le marché américain avec la même tactique. C’est à Chicago, au Chicago Theater, qu’il se produira le 6 juin prochain. Pour mousser la vente de ses billets, il a réussi à attirer l’attention de la reine du talk-show américain, Oprah Winfrey. Après lui avoir envoyé une vidéo de ses performances via Youtube, il a réussi à se faire inviter à son émission, le 5 mai. À 32 ans, ce natif de Montmagny peut maintenant rêver de faire les plus grandes salles au monde.

 

 

 

 

Des Québécois à Cannes !

 

Le cinéma québécois rayonne une fois de plus au réputé Festival de Cannes. Pas moins de cinq films y sont représentés. Celui dont on a le plus entendu parler, c’est sans contredit « J’ai tué ma mère » du jeune Xavier Dolan. Bien connu comme enfant vedette, le jeune homme a investi lui-même l’argent gagné comme enfant acteur dans les années 90 pour pouvoir produire ce film qui ne se méritait pas les faveurs des institutions gouvernementales. En plus de réaliser le film, Xavier Dolan y tient le rôle principal aux côtés de la magnifique Anne Dorval et de Suzanne Clément. Présenté lors de la Quinzaine des Réalisateurs, le film a ravi le public qui a même chaleureusement applaudi la performance d’Anne Dorval lors d’un passage particulièrement dramatique du film. Outre « J’ai tué ma mère », « Polytechnique » de Denis Villeneuve et « Carcasses » de Denis Côté ont également été présentés lors de la Quinzaine des Réalisateurs. Karine Vanasse, actrice et productrice de « Polytechnique », a été impressionnée par son passage sur la Croisette. Finalement, deux films québécois ont été sélectionnés pour Écrans Juniors, une section du Festival destinées aux jeunes de 10 à 15 ans. C’est ainsi que les jeunes français ont pu voir « C’est pas moi je le jure » de Philippe Falardeau et « Un été sans point ni coup sûr » de Francis Leclerc.

 

 

 

 

Pénélope McQuade survit à un grave accident !

 

  L’animatrice Pénélope McQuade repose présentement dans un état stable à l’Hôtel-Dieu de Lévis après avoir miraculeusement survécu à un accident d’automobile. Dimanche le 17 mai, Pénélope McQuade termine comme d’habitude son émission de « Salut bonjour week-end », présenté en direct des studios de TVA à Québec. En retournant vers Montréal, sur l’autoroute 20, à la hauteur de Laurier-Station, son véhicule a dérapé alors que la blonde vedette tentait de brancher un lecteur mp3. Puisqu’elle venait de détacher sa ceinture de sécurité, elle a été éjectée de son véhicule. Transportée aux soins intensifs de l’Hôtel-Dieu de Lévis, elle souffre de multiples fractures, notamment au bassin et aux vertèbres. Par miracle, elle n’a aucun lésion à la tête, ni à la moelle épinière. Toutefois, une longue convalescence l’attend. Elle sera aussi très longtemps sans pouvoir remarcher.

 

 

 

 

Décès de Lucille Cousineau !

 

  La comédienne québécoise Lucille Cousineau n’est plus ! Elle est décédée le 18 mai à Montréal à l’âge de 86 ans. Lucille Cousineau était surtout connue des amateurs de théâtre où elle a principalement œuvré. Née en 1922, elle a d’ailleurs fait ses débuts sur scène avec les Compagnons de St-Laurent du Père Émile Legault en compagnie de son mari, le défunt Georges Groulx, lui aussi acteur. À la télévision, elle a tenu de tous petits rôles, principalement dans les années 50. C’est ainsi qu’on a pu la voir épisodiquement dans « Le survenant », « Beau temps, mauvais temps », « Jeunes visages » et « Le pain du jour », des téléromans présentés à Radio-Canada. Au cinéma, on note sa présence dans deux films de l’ONF, « Au Parc Lafontaine » en 1947 et « Le contremaître » en 1958. Ses funérailles ont été célébrées en l’église St-Viateur d’Outremont le 23 mai. Elle laisse dans le deuil ses quatre enfants, Élise, Stéphane, Michel et Marianne, ainsi que 8 petits-enfants et un arrière-petit-fils.

 

 

 

 

Un album original pour Maxime Landry !

 

  Sa carrière est à peine lancée que le jeune chanteur Maxime Landry, vainqueur de la plus récente édition de « Star Académie », se distingue de tous les autres interprètes de la chanson. Alors qu’il travaille sur son premier album, qui verra le jour quelque part à l’automne, il a décidé de remercier son public en lui offrant la possibilité de choisir les pièces qui composeront cet album. En se rendant sur son site web, http://www.maximelandry.ca/, les gens ont accès à une liste de 101 chansons sélectionnées par Maxime. Ils peuvent ainsi exprimer leur choix en votant pour l’une des chansons de cette liste. Pour chaque chanson retenue, les votants auront la possibilité de vois apparaître leur nom dans le livret de ce futur album. En démocratisant son travail, Maxime s’assure un public fidèle qui le suivra tout au long de sa carrière. Chapeau Maxime pour cette innovation.

 

 

 

 

Xavier Dolan devient une star à Cannes !

 

  L’année 2009 restera à tout jamais marquée dans le cœur du jeune comédien et cinéaste Xavier Dolan. À 20 ans, le jeune homme vient d’être littéralement élevé au rang de star à la suite de la présentation de son film « J’ai tué ma mère » à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes. Financé par l’argent de son créateur, « J’ai tué ma mère » a bénéficié tardivement d’une aide gouvernementale pour la distribution. À peine 4 salles de cinéma au Québec présenteront le film, mais on sait déjà que 20 pays ont acheté l’œuvre. De plus, Xavier Dolan a remporté trois prix à Cannes pour son premier film, tout un exploit. Il s’est mérité le prix Art et Essai remis par la Confédération internationale des cinémas d’art et d’essai, le prix de la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques pour le meilleur scénario ainsi que le Prix Regards Jeunes décerné au meilleur long-métrage présenté lors de la Quinzaine des Réalisateurs. « J’ai tué ma mère » rafle donc ainsi trois des quatre prix décernés lors de cette présentation internationale. Fils de l’acteur et chanteur Manuel Tadros, Xavier est dans le métier depuis son plus jeune âge, ayant joué à la télévision dans « Omertà la loi du silence » et au cinéma dans « J’en suis » et « La forteresse suspendue » pour ne nommer que ceux-là. Il a aussi fait beaucoup de doublage, étant la voix française de Ron Wesley dans la série de films « Harry Potter ». Devant un tel engouement pour « J’ai tué ma mère », il est maintenant à espérer que les instances québécoises lui donneront la chance de s’exprimer davantage en présentant son film à une plus grande échelle.

 

 

 

 

Louis-José Houde, la star des Olivier !

 

C’est sans grande surprise que Louis-José Houde s’est démarqué comme la star de la 11ième remise des Olivier le 24 mai dernier. Nominé dans 8 catégories, il a pu mettre la main sur 4 statuettes, dont celle tant convoitée de l’humoriste de l’année. Son spectacle, « Suivre la parade », s’est démarqué comme spectacle d’humour de l’année et spectacle le plus populaire en regard de la vente de billets. François Avard et Louis-José Houde ont également remporté le prix des meilleurs textes pour ce même spectacle. Le prix de la mise en scène est toutefois retourné au spectacle d’André Sauvé. En télévision, c’est Patrick Huard qui est monté chercher le prix décerné à la meilleure comédie, « Taxi 0-22 ». « Infoman » peut toutefois se targuer d’avoir remporté le trophée des meilleures variétés humoristiques. RBO a aussi eu droit à sa récompense pour le meilleur DVD, celui des « Bye-bye de RBO ». En radio, « Les deux minutes du peuple » l’ont de nouveau emporté comme meilleure capsule alors que « Midi Morency » a reçu celui de la meilleure émission. Un nouveau prix, décerné pour une capsule, un sketch ou une chronique humoristique dans un nouveau média, a été remis à « Contrat de gars », une émission web. Après la controverse entourant le « Bye-bye », Jean-François Mercier peut tout de même se targuer d’avoir décroché un prix, celui du meilleur numéro d’humour pour « Le conte de Noël » dans son spectacle « Le show du gros cave ». Finalement, le titre de découverte de l’année à été décerné à Philippe Laprise. Le groupe Chick’n’Swell a animé la soirée d’une façon originale avec son humour si particulier.

 

 

 

 

« Bye-Bye 2008 » pointé du doigt !

 

  À la suite de la vague de plaintes causée par la présentation du « Bye-Bye 2008 », le CRTC avait demandé au Conseil Canadien des normes de la radiotélévision d’examiner l’émission pour déterminer si les auteurs avaient effectivement dépassé les bornes. Le Conseil a statué qu’effectivement, il y avait matière à controverse, notamment dans les blagues concernant les noirs. Le Conseil Canadien des normes de la radiotélévision a expliqué que le « Bye-Bye » avait transgressé ses codes avec ses blagues sur les noirs, en particulier sur celles portant sur le président américain Barack Obama. Le Conseil a précisé qu’il s’agissait d’un « commentaire fondé sur la race qui s’avère inquiétant, blessant et abusif ». Le Conseil dénonce également le sketch portant sur Patrick Roy et sa famille pour l’unique raison qu’il présente l’épouse du sportif comme une « victime passive » de cette violence exprimée. Concernant le cas de la chanteuse Nathalie Simard, le Conseil a toutefois jugé qu’il ne dégageait rien à dénoncer car aucune allusion aux agressions sexuelles n’a été faite. Radio-Canada a toutefois nuancé la pertinence de ce rapport puisqu’il s’agit d’une instance dirigée par les télévisions privées auxquelles Radio-Canada n’a jamais participé. La société d’état prétend plutôt relever du CRTC qui aurait dû lui-même faire rapport à la suite des plaintes.

 

 

 

 

Adieu Marcel Béliveau (1939-2009) !

 

  L’animateur et producteur Marcel Béliveau a finalement perdu son combat contre le cancer le 28 mai à 69 ans. Se sachant condamné par la maladie, il a rendu l’âme après avoir livré une longue bataille de 17 ans contre la maladie. En effet, c’est en 1992 que Marcel Béliveau est frappé par le cancer pour la première fois. Pendant toutes ces années, il a survécu à deux cancers et deux infarctus. Cette fois, il était arrivé au bout de sa vie. En février dernier, les médecins ne lui donnaient que quelques mois à vivre : le cancer s’attaquait maintenant à la colonne vertébrale et au seul poumon qu’il lui restait. De plus, il souffrait d’insuffisance cardiaque sévère : son cœur ne fonctionnait plus qu’à 30%. Une dizaine de jours avant son décès, il avait dû se rendre d’urgence à l’hôpital, victime d’une détresse respiratoire. Là-bas, il avait été victime d’un arrêt cardiaque qui avait nécessité le déclenchement de son défibrillateur cardiaque. C’est Marcel Béliveau lui-même qui a raconté cet épisode, de retour à la maison, dans son blogue sur Planète Québec. Cette fois-ci, il avait atteint la fin de son parcours et plus rien ne pouvait empêcher le grand départ. Sa famille a fait savoir qu’aucune cérémonie publique n’aurait lieu pour lui rendre hommage, mais que les gens désireux de partager leur peine pourront le faire sur un site internet qui lui sera dédié. Il laisse dans le deuil son épouse et ses 5 enfants.

 

 

 

 

Marcel Béliveau : Une carrière axée sur le loufoque !

 

  Le décès de Marcel Béliveau a rappelé bien des souvenirs aux amateurs de télévision. Personne n’a oublié « Surprise sur prise », l’émission qui l’a rendu riche et célèbre. Pourtant, il avait dû traverser des moments beaucoup plus difficiles avant d’en arriver là. Né à La Tuque, c’est à la radio qu’il fait ses premières armes à l’âge de 13 ans, alors qu’il est engagé comme annonceur à CJTR-AM à Trois-Rivières, puis à CFLM à La Tuque. De tempérament sérieux, il poursuit toutefois ses études tout en faisant de la radio. Ses efforts sont récompensés puisqu’on l’embauche ensuite à Montréal où il travaille tour à tour pour CJMS, CKAC et CKVL où il se fait découvrir avec une émission diffusée aussi en régions : « Le monde à l’envers ». Dans le cadre de cette émission, il pose des questions complètement loufoques aux gens sur la rue. Sa folie lui ouvre les portes de la télévision où il anime « Tout un monde » à Télé-Métropole, une série où il présente des reportages sur des sujets loufoques. Il partage également l’animation de la série « Un monde en folie » avec Gaston Lepage. Mais déjà, il caresse un projet qui ne trouve preneur ni à TVA, ni à Radio-Canada : devant des caméras cachés, des personnalités connues sont victimes de mises en scène invraisemblables. Il doit donc attendre l’ouverture de TQS en 1986 pour présenter sa première émission de « Surprise sur prise ». C’est le succès instantané ! Désormais, les artistes, communicateurs et sportifs de ce monde développent une paranoïa de se faire prendre au piège. Qui ne se souvient pas de ce gag à l’homme d’affaires Pierre Péladeau où une voiture explose après avoir refusé le péage d’une autoroute. Non seulement « Surprise sur prise » passe à l’histoire, mais l’émission lui permet de s’enrichir, notamment lorsque le concept est vendu en France où Marcel Béliveau se rend pour en assurer lui-même l’animation. L’émission se poursuit jusqu’en 1996 au Québec et 1998 en France. L’animateur investit parallèlement son argent dans des commerces, dont un restaurant et une agence de voyages. Malheureusement, on l’accuse, injustement selon lui, de magouilles frauduleuses. Ces insinuations jamais prouvées l’ont mené à la faillite. La soixantaine entamée, il doit tout recommencer à zéro. Il projette en 2006 la création d’un film, « George-Henri T. est décédé », dans une formule web de « téléréalité ». Malheureusement, l’œuvre ne verra jamais le jour.

 

 

 

 

Les nouveaux albums du mois de mai !

 

 Jonathan Roy, « What I’ve Become »

 Bien avant le lancement, Jonathan Roy s’était fait découvrir des québécois comme hockeyeur dans la ligue junior majeure du Québec, surtout pour ses frasques l’opposant à un joueur des Saguenéens. S’il lance son premier disque en anglais, c’est qu’il maîtrise mieux cette langue, ayant été élevé au Colorado, où jouait son père, le célèbre Patrick Roy. Les mélodies sont accrocheuses et la voix du jeune homme lui promet un brillant avenir dans la musique. À découvrir !

  

Éric Lapointe, « Ailleurs volume 1 »

Pour son retour à la chanson après sa convalescence, Éric Lapointe nous offre la première partie d’une compilation très spéciale : il nous offre une panoplie de chansons en duos, comme « L’amour existe encore » qu’il a fait sur les Plaines avec Céline Dion, ainsi que des chansons qu’il a reprises sur des albums d’artistes variés, comme « Une chance qu’on s’a » qu’il faisait sur l’album hommage à Jean-Pierre Ferland.

  

 

 

 

 

Le carnet social !

 

Bravo aux tourtereaux !

- Sincères félicitations à la comédienne Louise Deschâtelets qui s’est mariée en secret avec son amoureux.

 

Aux heureux parents !

- Le 8 mai, l’acteur Tobey Maguire est devenu papa pour la deuxième fois : c’est un fils !

- Le chanteur Howie Dorough, membre du groupe Backstreet Boys, ets devenu papa d’un garçon, James Hoke, né le 6 mai.

 

 

Sincères félicitations !

- À la chanteuse Annie Villeneuve qui se mérite un disque d’or pour la vente de 40 000 copies de son album éponyme sur lequel on retrouve la chanson « Ce soir », l’un des grands succès de l’heure à la radio.

- Aux comédiens Pierre Curzi, Germain Houde et Sylvie Potvin qui ont été honorés par la Ligue Nationale d’Improvisation.

- Au chanteur et cinéaste Richard Desjardins qui a reçu un doctorat honoris causa de la faculté des sciences de l’éducation de l’UQAM.

- À l’humoriste Dany Turcotte qui a reçu le prix de lutte contre l’homophobie 2009 décerné par la Fondation Émergence.

 

 

Sincères condoléances !

- Décès le 11 mai à 60 ans de Mark Landon, fils du regretté acteur Michael Landon.

 

 

Prompt rétablissement !

- Catherine Deyglun, fille de la comédienne Janine Sutto et sœur jumelle de la comédienne Mireille Deyglun, est hospitalisé pour des problèmes respiratoires.

 

 

De tout cœur avec vous !

- L’acteur Sean Penn et l’actrice Robin Wright ont entamé des procédures de divorce.

 

 

Dossier justice

- Le 29 mai, le producteur de musique Phil Spector, âgé de 69 ans, a été condamné à une peine de prison de 19 ans ferme et pouvant aller jusqu’à perpétuité pour le meurtre de l’actrice Lana Clarkson, survenu en 2003.