Février 2009

Retour à la page d’accueil

 

 

 

 

Les manchettes du mois :

(Cliquez sur le titre pour lire l’article)

 

« Polytechnique » : Un devoir de mémoire !

Éric Lapointe paie pour ses excès !

Déjà 25 ans pour Bruno Pelletier !

Richard Martineau vole la vedette !

Martin Fréchette meurt à 37 ans !

Décès de Claude Girardin !

Le retour de « Star Académie » !

Érik Canuel présente « Cadavres » !

Normand Brathwaite largué par la SRC !

Rihanna violentée par Chris Brown !

Marc-André Grondin couronné d’un César !

Un Oscar pour boucler la boucle !

Les nouveaux albums de février !

Le carnet social !

 

 

 

 

 

« Polytechnique » : Un devoir de mémoire !

 

 La sortie du film « Polytechnique » de Denis Villeneuve a suscité tout un débat. Tandis que certains trouvent disgracieux de présenter autant de violence sur nos écrans, d’autres au contraire souligne l’importance de se rappeler d’un événement aussi triste… pour que plus jamais nous ayons à le revivre. À ceux qui se soucient des survivants et des  familles des victimes, il faut noter que le réalisateur Denis Villeneuve et la productrice Karine Vanasse ont entrepris ce projet de concert avec plusieurs d’entre eux. Évidemment, pour se rappeler de ce qui s’est passé dans la réalité, on devait avoir recours à la violence, mais celle présentée est minime par rapport à ce qui s’est réellement passé selon le cinéaste. Rappelons que le 6 décembre 1989, un tireur fou du nom de Marc Lépine a abattu 14 jeunes femmes à l’École Polytechnique de Montréal en plus d’en blesser 13 autres. Ce jour fut l’un des plus tragiques du vingtième siècle pour le Québec. Alors que Maxime Gaudette tient le rôle de Lépine dans tout ce qu’il a de plus sinistre, Karine Vanasse et Sébastien Huberdeau représentent les étudiants présents à l’Université ce jour-là. Ces personnages sont anonymes afin de raconter l’histoire en général de ceux qui ont vécu l’événement de l’intérieur. Bien que certains décrient la création de ce film, c’est un devoir de mémoire de se souvenir de celles qui ont payé de leur vie pour faire voir à toute la population l’importance de l’égalité des sexes au sein de notre société.

 

 

 

 

Richard Martineau vole la vedette !

 

 Le 1er février, le talk-show dominical « Tout le monde en parle » était de retour après son long congé des fêtes. Parmi les invités, le chroniqueur Richard Martineau s’est imposé en prenant d’assaut toutes les entrevues pour y imposer son opinion. « Je suis Richard Martineau » a-t-il clamé bien fort en pesant ses mots et montrant à quel point son égo est fort. Il a littéralement écrasé le responsable du syndicat des employés du Journal de Montréal en lock-out depuis peu. Richard Martineau s’est défendu en exprimant pourquoi il continuait d’écrire sa chronique pour le Journal au lieu d’être solidaire des journalistes mis à la rue. Lorsque Guy A. Lepage a accueilli Denis Villeneuve et Karine Vanasse pour parler du film « Polytechnique », Richard Martineau s’est encore emparé du crachoir en affirmant qu’il avait peur d’aller voir le film… et il a continué de commenter même s’il n’avait pas encore vu le film. Mais là où il fut le plus cinglant, c’est lors de l’entrevue de Jean-François Mercier, venu s’expliquer encore une fois sur le « Bye-Bye ». Martineau ne s’est pas gêné pour déverser tout son fiel sur l’émission de fin d’année sans amener de nouveaux arguments sur ce qui avait déjà été dit. À côté de Martineau, le capital de sympathie envers Jean-François Mercier a augmenté en flèche. Mercier a admis ses erreurs avec humilité tout en répondant à Richard Martineau qui le harcelait. Ce qui prouve une fois de plus que de s’acharner sur quelqu’un ne fait que le rendre plus humain pour le public.

 

 

 

 

Éric Lapointe paie pour ses excès !

 

 Les médias ont abondamment parlé des problèmes de santé du chanteur Éric Lapointe ces derniers jours. C’est par voie de communiqué qu’on a appris, le 3 février, que le célèbre rocker québécois reposait dans un état stable à l’unité de soins intensifs de l’Hôpital Royal Victoria de Montréal. Il y avait été conduit après avoir subi un malaise lors d’un entraînement pour une future série de Radio-Canada. Il a fallu peu de temps pour que les autorités médicales annoncent que le chanteur se trouvait aux prises avec un sérieux problème de sevrage de l’alcool. On l’a donc gardé sous sédation afin de contrôler ses symptômes. Les médecins se sont fait très rassurant dans les circonstances en affirmant qu’il était hors de danger. Lorsque le sevrage sera terminé, il devra s’astreindre à une cure de désintoxication. Dès l’annonce de son dur combat, des centaines de fans ont manifesté leur encouragement à Éric Lapointe via des forums sur internet et des lignes ouvertes à la radio et à la télévision. Même le chanteur et comédien Jean Lapointe lui a offert son soutien. On sait que Jean Lapointe est lui aussi passé par le même chemin et qu’il a depuis ce temps fondé la Maison Jean-Lapointe qui vient en aide aux anciens toxicomanes et alcooliques. Éric Lapointe devrait sortir de l’hôpital au milieu du mois.

 

 

 

 

Déjà 25 ans pour Bruno Pelletier !

 

 Le 3 février, le chanteur Bruno Pelletier lançait son nouvel album, « Microphonium », qui marque ses 25 ans de carrière. Il s’agit également de son 10ième album en carrière. Mais 25 ans de carrière pour Bruno Pelletier, c’est possible ? Hé oui, semble-t-il. Il a commencé à l’âge de 16 ans dans les bars de Québec. À 20 ans déjà, il gagnait sa vie avec la musique. Pour créer son album « Microphonium », il a obtenu la collaboration de grands artistes comme Daniel Lavoie, Serge Lama, Marc Dupré, Jean-François Breau ainsi que Catherine Major, qui a beaucoup fait réagir Bruno Pelletier en lui écrivant la pièce « Après moi, le déluge ». La rencontre entre les deux artistes est tout à fait époustouflante. Sur l’album, Catherine Major y prête sa voix en plus de toucher le piano. C’est en 1990 que Bruno Pelletier a lancé son premier album, mais il a dû attendre en 1994 avant de se faire connaître du grand public avec la chanson « Tu pars ». En 1998, il participe à la grande aventure de « Notre-Dame de Paris » où son interprétation de la chanson « Le temps des cathédrales » a fait vibrer bien des gens. Après le grand succès de son album « Miserere », Bruno a même remporté le titre d’interprète masculin de l’année au gala de l’ADISQ. Son plus récent album, « Un monde à l’envers » datait de 2002.

 

 

 

 

Martin Fréchette meurt à 37 ans !

 

 Le comédien québécois Martin Fréchette a succombé à un cancer du cerveau le 3 février. Âgé d’à peine 37 ans, il luttait contre la maladie depuis novembre 2005. Né le 24 décembre 1971, il avait appris son métier à l’École Nationale de Théâtre à Montréal d’où il gradue en 1996. Cette même année, il obtient son premier rôle à la télévision, celui de Pierre-Luc dans le populaire téléroman jeunesse « Watatatow ». Il tient ce rôle jusqu’en 2002. Puis, de 1997 à 2001, il incarne Samuel Bérubé dans le téléroman « Bouscotte » de Victor-Lévy Beaulieu. Ces deux séries fort populaires furent diffusées sur les ondes de Radio-Canada. En 2004, il collabore comme chroniqueur à l’émission estivale « L’été c’est péché » animé par Francine Ruel. Parallèlement, il mène une belle carrière au théâtre. Son dernier rôle, il l’aura tenu dans la pièce « Zone » de Marcel Dubé , présenté par le Théâtre Denise-Pelletier en 2004. Pour lui rendre un dernier hommage, ses parents et amis se sont réunis le 8 février à Longueuil. Au cours de la cérémonie funèbre, on a lu des textes écrits par Martin Fréchette lui-même. C’est également lors de cette cérémonie que l’on a annoncé que l’une des pierres du Nouveau Théâtre de Quat’Sous, actuellement en construction, lui sera dédiée.

 

 

 

 

Décès de Claude Girardin !

 

 La communauté artistique québécoise vient de perdre l’un de ses membres à nouveau. L’ancien chanteur et relationniste Claude Girardin est décédé dans un hôpital de Montréal le 5 février à la suite d’un AVC. Il avait 77 ans. C’est dans les années 50 qu’il connaît une certaine popularité dans les cabarets de la province. Entre 1956 et 1968, il enregistre cinq albums et une vingtaine de 45 tours incluant des chansons comme « Un p’tit bécot », « Mon cœur qui bat » et « Tu resteras dans mon cœur ». En délaissant la chanson, il continue de travailler dans l’ombre des vedettes dans différents milieux culturels. C’est ainsi qu’on le retrouve tour à tour directeur des relations publiques et promotionnelles de la station de radio CKVL, directeur d’une agence de production d’événements spéciaux, fondateur d’un centre de formation en communications pour les futurs animateurs de radio et de télévision ainsi que directeur général du Chez-Nous des Artistes de 1993 à 1998. Certains se souviendront également qu’il a animé sa propre émission de radio, « Showbiz 90 » présenté à CKLM. Ses funérailles auront lieu le 11 février à St-Léonard.

 

 

 

 

Le retour de « Star Académie » !

 

 Après deux ans d’absence, « Star Académie » est de retour à la télévision québécoise. C’est le dimanche 8 février que l’animatrice Julie Snyder a présenté au public les 14 candidats choisis pour participer à cette quatrième édition. Pour l’occasion, on assistait aussi au retour d’un mythe de la chanson québécoise, le groupe Beau Dommage, qui se réunit pour souligner ses 35 ans d’existence et présenter la sortie d’un coffret CD-DVD. La seule note discordante lors de ce premier gala, c’est le choix de la chanson thème, une pièce de Cali, qui n’a rien de rassembleur pour le public comme ce fut le cas dans les éditions précédentes. Pour cette nouvelle saison de « Star Académie », quelques nouveaux visages font leur apparition parmi les professeurs. Même le directeur a changé. C’est l’imprésario René Angélil qui succède à Josélito Michaud, Denise Filiatrault et Denis Bouchard. Comme professeur de chant, on ne pouvait mieux choisir que Johanne Blouin, elle qui est reconnue pour ses performances vocales. Le chanteur Michel Rivard sera responsable des créations artistiques. Patrick Huard devient le professeur d’interprétation attitré à l’Académie, tâche qu’il partagera avec la comédienne Sophie Faucher qui s’occupe davantage de l’interprétation vocale. En danse et en éducation physique, Geneviève Dorion-Coupal et Stéphane Quintal sont de retour. Par les années passées, « Star Académie » a permis à plusieurs talents déclore, dont ceux de Marie-Élaine Thibert, Marie-Mai, Annie Villeneuve, Marc-André Fortin, Stéphanie Lapointe et Émily Bégin.

 

 

 

 

Érik Canuel présente « Cadavres » !

 

 Le cinéaste Érik Canuel s’est déjà taillé une place enviable dans le cinéma québécois. On lui doit de grands succès des dernières années comme « Nez rouge », « Le dernier tunnel » et « Bon cop, bad cop ». Il nous présente maintenant sa nouvelle création, « Cadavres », inspiré d’un roman de François Barcelo. Cette comédie cynique raconte l’histoire de Raymond qui renoue avec sa sœur Angèle au moment du décès de leur mère. Les souvenirs du passé remontent pour rapprocher encore plus le frère et la sœur. Patrick Huard et Julie LeBreton incarnent les deux personnages principaux. Ils sont secondés par Sylvie Boucher, Marie Brassard, Christian Bégin, Patrice Robitaille et Gilles Renaud. À sa première semaine en salle, le film « Cadavres » n’a pas réussi à attirer le public espéré. On ne peut pas répéter l’exploit de « Bon cop, bad cop » à chaque fois. Il faut dire que l’humour noir ne rejoint pas tout le monde, ce qui n’enlève rien à la qualité de l’œuvre.

 

 

 

 

Normand Brathwaite largué par la SRC !

 

 L’animateur vedette Normand Brathwaite vient d’apprendre qu’il ne fait plus partie des projets de Radio-Canada. Ses deux émissions diffusées par la Société d’état ne reviendront pas l’automne prochain. La sitcom « Grosse vie », présentée depuis l’automne dernier, marquait le retour au jeu de Normand Brathwaite. Malheureusement, la série n’a jamais décollé et même Normand Brathwaite avoue qu’ils se sont trompés en bâtissant cette comédie mêlant fiction et réalité. Il n’est donc pas étonnant d’apprendre qu’il n’y aura pas de suite à l’émission. Là où la surprise fut plus grande, c’est en apprenant que « Le match des étoiles » vivait lui aussi ces derniers moments télévisuels. Cette série hebdomadaire animée par Normand Brathwaite invitait des personnalités de différents milieux à monter un numéro de danse avec des danseurs amateurs. Le plus déplorable dans la disparition du « Match des étoiles », c’est qu’il enlève une bonne opportunité à plusieurs danseurs professionnels de gagner leur vie avec leur art. Toutefois, Normand Brathwaite peut se consoler à l’idée que l’émission « Belle et bum » se poursuivra sur les ondes de Télé-Québec.

 

 

 

 

Rihanna violentée par Chris Brown !

 

 La chanteuse Rihanna et son conjoint Chris Brown, également chanteur, ont fait l’objet de bien des rumeurs depuis quelques semaines. Le tout a commencé après le party qui précédait les Grammy Awards. En quittant les lieux, le couple aurait eu une dispute à l’intérieur de leur automobile. Chris Brown aurait vraisemblablement violenté Rihanna et se serait enfui. En voyant l’état de la star, les policiers appelés sur les lieux auraient jugé bon de la conduire à l’hôpital. Des photos de la chanteuse, prise lors de son hospitalisation et montrant les ecchymoses sur son visage ont circulé sur internet. Peu de temps après, Chris Brown a été arrêté. Il sera de retour en cour au début avril pour faire face à ses actes.

 

 

 

 

Un Oscar pour boucler la boucle !

 

 Si le film « Slumdog Millionnaire » a remporté la majorité des prix lors de la 81ième remise des Oscars présentée le 22 février. C’est toutefois le prix de l’interprétation masculine dans un rôle de soutien qui a fait le plus jaser. Le prix a été décerné à Heath Ledger pour son rôle dans « Le chevalier noir » à titre posthume. Décédé il y a à peine un an, le prix de Heath Ledger a été remis à sa famille afin qu’on le remette à la fille de l’acteur lorsqu’elle sera majeure. Il s’agit d’une magnifique façon de refermer définitivement sur l’acteur décédé en pleine gloire. Penelope Cruz a reçu le prix de l’actrice de soutien pour « Vicky Cristina Barcelona ». Les interprètes dans un rôle principal sont Sean Penn pour « Harvey Milk » et Kate Winslet du film « Le liseur ». La soirée a été animée par l’acteur Hugh Jackman.

 

 

 

 

Marc-André Grondin couronné d’un César !

 

 Le comédien Marc-André Grondin vient de vivre un autre moment très important de sa jeune carrière prometteuse. En France, lors de la cérémonie des Césars du 27 février, il a reçu le trophée de meilleur espoir masculin du cinéma français  pour sa performance dans le film « Le premier jour du reste de ta vie » de Rémi Besançon. Malheureusement pour lui, il n’a pas pu se rendre sur les lieux pour assister au gala. Retenu en Louisiane pour le tournage d’un autre film, la compagnie d’assurances a refusé de le laisser partir, craignant qu’il ne revienne pas à temps pour poursuivre le tournage. La carrière de Marc-André Grondin a débuté alors qu’il était enfant, notamment dans le téléroman « Sous un ciel variable ». Sa carrière a toutefois pris un essor inespéré en 2005 grâce au succès du film « C.R.A.Z.Y. ». Depuis ce temps, il a entamé une carrière internationale qui risque de lui apporter beaucoup de succès. Pour ce qui est de la Soirée des César, les trophées du meilleur acteur et de la meilleure actrice ont décernés respectivement à Vincent Cassel pour « Mesrine » et à Yolande Moreau pour « Séraphine ». Un hommage a aussi été rendu à Dustin Hoffmann pour l’ensemble de sa carrière.

 

 

 

 

Les nouveaux albums de février !

 

 « Les grands classiques d’Edgar – La musique romantique »

 Avec ses deux premiers coffrets de CD, Edgar Fruitier a fait découvrir la musique classique à une nouvelle génération. Les disques ont eu tant de succès, s’écoulant à plus de 150 000 copies, Edgar récidive en nous faisant découvrir des pièces du répertoire romantique.

  

Terez Montcalm, « Connection »

Il y avait très longtemps qu’on n’avait pas eu de ses nouvelles. Après trois ans d’absence, la chanteuse nous offre son cinquième album mêlant chansons anglophones et francophones. Elle reprend également son succès « Risque » en version jazz.

  

Antoine Gratton, « Le problème avec Antoine »

Original jusque dans le visage, arborant sa célèbre étoile, Antoine Gratton en est déjà à son troisième album. Le meilleur qualificatif qu’on peut donner à cette œuvre, c’est qu’elle sort vraiment de l’ordinaire et nous transporte dans un monde imaginaire éclaté. Du grand Antoine Gratton !

 

 

 

 

 

Le carnet social !

 

Aux heureux parents !

- L’acteur Kevin Costner est devenu papa d’un garçon de 4 kilos le 12 février.

- À l’animatrice Véronique Cloutier qui attend son troisième enfant de l’auteur et comédien Louis Morissette.

 

  

De tout cœur avec vous !

- La comédienne Bianca Gervais et le chanteur Étienne Drapeau sont séparés.

 

 

Sincères félicitations !

- Au groupe québécois Les Cowboys Fringants qui présente sa tournée « L’expédition » à l’Olympia de Paris lors de spectacles à guichets fermés. C’est la première fois que le groupe se produit dans la mythique salle.

- À l’humoriste Rachid Badoury qui a reçu un billet double platine pour la vente de 200 000 billets de son spectacle « Arrête ton cinéma ».

 

 

Prompt rétablissement !

- Le chanteur français Alain Bashung est atteint d’un cancer du poumon.

- L’état de santé du comédien Michel-André Cardin est stable. Il est toujours dans le coma depuis le 10 décembre 2008.