Décembre 2009

Retour à la page d’accueil

 

 

 

 

Les manchettes du mois :

(Cliquez sur le titre pour lire l’article)

 

Funérailles nationales pour Gilles Carle !

Maxime Landry chante le choix du public !

Des retrouvailles pour « Chambres en ville » !

Jean-Marc Vallée enfin au Québec !

L’hélicoptère TVA s’écrase !

Décès de l’actrice Jennifer Jones !

« 2009 revue et corrigée » : Le vrai « Bye-Bye » !

Mes Aïeux : Cacophonie !

Brittany Murphy meurt à 32 ans !

« La petite vie » déçoit !

Johnny Hallyday revient de loin !

« Tout le monde en parle » défonce l’année !

Les nouveaux albums du mois de décembre !

Le carnet social !

 

 

 

 

 

Funérailles nationales pour Gilles Carle !

 

  C’est tout un honneur qui a été réservé au cinéaste Gilles Carle le 5 décembre alors que des centaines d’artistes, de politiciens et de gens du public assistaient à ses funérailles nationales le 5 décembre en la Basilique Notre-Dame de Montréal. Pour l’occasion, son cercueil était porté par les stars les plus connues de ses films, soit Micheline Lanctôt, Carole Laure, Anne Létourneau, Yvon Allaire, Yvon Barrette, René Blouin, Raymond Cloutier ainsi que les frères Donald et Daniel Pilon à qui il a donné leur première chance. Malgré le lieu des funérailles, la cérémonie n’était pas religieuse, bien qu’on ait quand même béni et encensé le cercueil à l’aide d’une branche d’arbre, comme le font les amérindiens. L’historien Jacques Lacoursière agissait à titre de maître de cérémonie. Au cours des obsèques, plusieurs personnes se sont rendues au micro pour livrer leur témoignage sur l’apport de Gilles Carle à la société et pour les siens. Même les filles de Gilles Carle ont livré leur témoignage. Quant à la conjointe du cinéaste, Chloé Ste-Marie, elle a interprété la chanson « Brûle, brûle », une pièce de son album écrite par Carle lui-même. Ce fut d’ailleurs l’un des moments les plus touchants de la cérémonie. On a aussi pu entendre l’auteur Bruno Roy, le cinéaste Charles Binamé,  le premier ministre Jean Charest ainsi que deux représentants des premières nations, l’innue Joséphine Bacon et le cri Roméo Saganash. On sait que Gilles Carle a toujours été proche des premiers peuples de notre territoire. Après les funérailles, l’inhumation a eu lieu en privé. Très peu d’artistes ont eu droit à des funérailles nationales : on peut compter parmi ces privilégiés le chansonnier Félix Leclerc, le poète Gaston Miron et le peintre Jean-Paul Riopelle.

 

 

 

 

Maxime Landry chante le choix du public !

 

  Il est enfin arrivé le premier album de Maxime Landry, chanteur qui a remporté la plus récente édition de « Star Académie ». L’album, déjà assuré d’un grand succès, est composée de pièces fort significatives pour le chanteur. Certaines d’entre elles ont été choisies par son public lui-même. Les gens étaient invités à choisir leur chanson préférée parmi un choix d’une centaine de titres. C’est pour cette raison que Maxime Landry a chois d’intituler son album « Vox-pop ». Reconnaissant, il a même inclus dans la pochette le nom des 5000 internautes qui ont voté pour les chansons retenues, une première dans l’histoire de la chanson au Québec. « Vox pop » nous réserve également d’autres belles surprises, dont la chanson composées par les académiciens en compagnie de Michel Rivard. D’ailleurs, pour interpréter cette chanson intitulée « Ce sera le printemps pour tout le monde », Maxime s’est entouré de tous ses collègues de « Star Académie ». Par contre, la pièce de résistance, celle qui risque de faire pleurer dans les chaumières, c’est une chanson originale que Lynda Lemay a écrite toute spécialement pour Maxime Landry en s’inspirant du décès tragique du père du chanteur. Surveillons donc cette pièce, « Cache-cache », qu’on risque d’entendre très bientôt sur les radios.

 

 

 

 

Des retrouvailles pour « Chambres en ville » !

 

  Il y a 20 ans, TVA nous offrait un nouveau téléroman qui allait marquer à tout jamais l’histoire de la télévision québécoise. « Chambres en ville », écrit par Sylvie Payette, venait de prendre l’affiche avec Francis Reddy et Anne Dorval dans les rôles célèbres de Pete et Lola. Pour célébrer ce vingtième anniversaire, on vient de lancer un coffret DVD de la première saison de « Chambres en ville ». Pour l’occasion, plusieurs des anciens comédiens s’étaient réunies lors d’un party de retrouvailles. Parmi eux, on comptait notamment la « maman » du groupe, celle qui personnifiait la responsable de la pension, Louise Deschâtelets. On retrouvait également des acteurs et actrices qu’on ne voit plus depuis un certain temps comme Valérie Valois, Danielle Leduc, Gilbert Lachance et Isabelle Cyr, mais également d’autres vedettes dont « Chambres en ville » aura été un tremplin, comme Jasmin Roy, Francis Reddy, Julie Deslauriers et Patricia Paquin. « Chambres en ville » a gardé l’antenne de 1989 à 1996.

 

 

 

 

Jean-Marc Vallée enfin au Québec !

 

  Quatre ans après l’énorme succès de « C.R.A.Z.Y. », le cinéaste Jean-Marc Vallée est de retour sur les écrans québécois avec un film qui marche déjà depuis quelques mois sur les écrans français et britanniques, « Victoria : Les jeunes années d’une reine ». Comme l’indique le titre, le film rappelle le début du règne de la reine Victoria. On y raconte son accession au trône à l’âge de 18 ans, mais surtout son histoire d’amour avec le prince Albert, jusqu’à la naissance du premier de ses neuf enfants. Emily Blunt personnifie la jeune reine tandis que le rôle du prince Albert est défendu par Rupert Friend.

 

 

 

 

L’hélicoptère TVA s’écrase !

 

  Le célèbre hélicoptère de TVA, qui faisait des reportages en direct du ciel de Montréal, s’est écrasé en bordure de l’autoroute Bonaventure de Montréal le 16 décembre. Vers 7h30 le matin, le pilote de l’hélicoptère a constaté un problème technique inexpliqué alors qu’il survolait le Pont Champlain. Il a tenté d’aller se poser près des Studios Mel’s, cité du cinéma, mais n’y est pas parvenu. L’hélicoptère s’est écrasé avant d’y arriver. À son bord, deux occupants : le pilote, Antoine Léger, et le journaliste, Réjean Léveillé. Par miracle, les deux occupants ont survécu. Antoine Léger a même réussi à sortir de la carcasse de l’appareil par ses propres moyens. Quant à Réjean Léveillé, qui souffre de blessures au bassin et au thorax, il a fallu plus d’une heure pour que les secouristes parviennent à le libérer. Les deux rescapés reposent à l’hôpital dans un état stable et on ne craint pas pour leurs vies.

 

 

 

 

Décès de l’actrice Jennifer Jones !

 

  L’actrice Jennifer Jones a rendu l’âme le 17 décembre dernier, à sa résidence de Malibu, vraisemblablement de causes naturelles. Elle avait 90 ans. Grande star de Hollywood dans les années 40 et 50, elle a participé à plusieurs films, notamment « La colline de l’adieu », « L’homme au complet gris » ainsi que « Duel au soleil » où elle partageait la vedette avec Gregory Peck. Nommée cinq fois aux Oscars, elle avait remporté la célèbre statuette de la meilleure actrice en 1943 pour son rôle de Bernadette Soubirous dans le film « Le chant de Bernadette ».

 

 

 

 

Star Québec critique

« 2009 revue et corrigée » : Le vrai « Bye-Bye » !

 

 Si vous n’aviez qu’un seul spectacle à voir cette année, il ne fallait pas manquer « 2009 revue et corrigée » présentée au Théâtre Outremont par le Théâtre du Rideau Vert. Cette revue humoristique de fin d’année prenait une plus grande valeur en cette année où Radio-Canada ne présentait pas son traditionnel « Bye-Bye ». Heureusement qu’on pouvait voir le « vrai » « Bye-Bye » sur scène qui est lui aussi devenu une tradition après quelques années d’existence. Le maire de Québec Régis Labeaume, le cinéaste Xavier Dolan ainsi que les chanteuses Cœur de Pirate, Susan Boyle et Ginette Reno font partie des meilleures imitations de la soirée. La performance de Suzanne Champagne, notamment dans les rôles de Susan Boyle et Ginette Reno, y est sûrement pour quelque chose. La comédienne vole littéralement la vedette du spectacle mis en scène de façon dynamique par Yvon Bilodeau. On s’est aussi moqué se « Star Académie », particulièrement de Patrick Huard qui enseigne à William Deslauriers, et on a souligné au passage le rôle de Tony Accurso dans la corruption en politique municipale. Ce qui demeure sans contredit le meilleur numéro de la soirée, c’est sans doute l’homme à Michael Jackson, qui voit sa vie défiler au moment de trépasser. Presque tous les comédiens personnifient le roi de la pop à différentes époques de sa vie. Autour de Suzanne Champagne, on retrouvait entre autres Véronique Claveau, dont la voix peut imiter à peu près n’importe quelle chanteuse, Benoît Paquette, Martin Héroux, Marc St-Martin, de même que Chantal Francke qui effectuait son retour sur scène depuis qu’elle a quitté RBO. Bravo à toute l’équipe ! Dommage que votre travail ne fasse pas l’objet d’un DVD qui permettrait à un plus large public de vous découvrir.

 

 

 

 

Brittany Murphy meurt à 32 ans !

 

  32 ans à peine ! C’est jeune pour mourir. C’est ce qui est arrivé à l’actrice Brittany Murphy qui a été retrouvée inconsciente dans sa douche le 20 décembre, vraisemblablement victime d’un arrêt cardio-respiratoire. C’est la mère de l’actrice qui aurait fait la triste découverte et qui se serait empressée d’alerter le 911. Les manœuvres de réanimation ayant échoué, son décès a été constaté au Cedars-Sinai Medical Center de Los Angeles. Des médicaments, notamment des analgésiques et des anxiloytiques, ont été retouvés à sa résidence, mais la cause du décès n’a pas encore été précisée. Brittany Murphy a fait ses débuts au cinéma à l’âge de 14 ans, en 1991. C’est toutefois en 1995 qu’elle se fait connaître du grand public grâce à sa participation au film « Clueless ». Au fil des années, elle joua dans « Girl Interrupted », « 8 Miles » et « Sin City » qui a été encensé par la critique. Ex-petite amie de l’acteur Ashton Kutcher, elle était mariée depuis 2007 à Simon Monjack qu’elle laisse dans le deuil.

 

 

 

 

Johnny Hallyday revient de loin !

 

  Le chanteur Johnny Hallyday revient de loin. Hospitalisé le 7 décembre au Cedars-Sinai de Los Angeles, il ne se doutait pas qu’il y frôlerait la mort. Son hospitalisation fait suite à une infection secondaire à une chirurgie pour une hernie discale. À deux reprises, on a dû le plonger dans un coma artificiel afin de le soulager et de lui administrer les traitements nécessaires. Son état était tel que ses proches ont même craint pour sa vie l’espace d’un instant. Reprenant du mieux, le chanteur a eu l’autorisation de quitter l’hôpital le 23 décembre pour aller passer les fêtes en famille.

 

 

 

 

Star Québec critique

Mes Aïeux : Cacophonie !

 

  Quand Mes Aïeux se présente sur scène, le party est assuré. C’est encore arrivé lors de leur tournée « La ligne orange ». Mais payeriez-vous 50$ pour un party ? C’est bien cher payé pour un show qui décolle tellement qu’il devient cacophonique. Le bruit, et je dis bien bruit car à ce niveau on ne peut plus parler de musique, donc le bruit est si imposant que les sons se mêlent. Lorsqu’on paye pour un spectacle, on est en droit de s’attendre à « entendre » des chansons, pas seulement une musique de fond  qui met de l’ambiance. Les sons se mêlent à un point tel qu’il faut faire un effort inouï pour reconnaître les plus grands succès du groupe. La première partie du spectacle, composée surtout des chansons de l’album « La ligne orange », se prêtait davantage à un spectacle sur scène. À ce moment-là, Mes Aïeux a vraiment livré la marchandise, mais ce n’était pas suffisant pour valoir le coût du billet. Par la suite, lorsqu’on a voulu en mettre trop pour les oreilles, au moins un tiers de la salle s’est vidée, avant même que le groupe entame les pièces qui l’ont fait connaître. Mes Aïeux gagnerait davantage à faire la tournée des bars qui conviendrait davantage au type de produit qu’ils ont à offrir.

 

 

 

 

« La petite vie » déçoit !

 

  Il était très attendu ce retour de « La petite vie ». En effet, pour le temps des fêtes, Claude Meunier nous avait concocté une émission spéciale ramenant ses principaux personnages. Malheureusement, « La petite vie » aurait perdu son énergie d’antan, et malgré de bonnes scènes, plusieurs personnes ont été déçues de l’émission. Dans ce spécial, la famille Paré participe à une téléréalité et doivent affronter deux autres groupes : l’un composé de Jean-Lou tout seul, et l’autre composé d’une famille personnifiée notamment par Lise Dion et Dominic Sillon. À la toute fin, ce qui gâche un peu la magie, tous les comédiens sortent de leurs décors et de leurs personnages pour aller rejoindre sur scène le chanteur Éric Lapointe qui interprète un rigodon. Même si les critiques ont été mauvaises, la cote d’écoute a tout de même été bonne. Le public sera-t-il de nouveau au rendez-vous si « La petite vie » revient un jour ? La dernière présentation des personnages de Claude Meunier remonte à 2002 où l’on avait alors présenté un autre spécial, « Noël chez les Paré ».

 

 

 

 

« Tout le monde en parle » défonce l’année !

 

  Pour une deuxième année, « Tout le monde en parle » nous a offert une émission spéciale de fin d’année, le 31 décembre, en invitant des personnalités marquantes de l’année qui s’achève. Même si les entrevues n’allaient moins loin que celles qui sont présentées au cours de l’année, il faisait bon de voir toutes ces personnalités, issus de différents milieux, se côtoyer sur le plateau. On retrouvait notamment Michel Côté et Louis-José Houde du film « De père en flic », Xavier Dolan et Anne Dorval du film « J’ai tué ma mère », deux victimes d’Earl Jones, le hockeyeur Vincent Damphousse, la patineuse artistique Joanie Rochette, le boxeur Jean Pascal, le maire de Québec Régis Labeaume ainsi que le chanteur Éric Lapointe. On a aussi invité deux équipes victorieuses de l’année, l’Impact et les Alouettes. En toute fin d’émission, les quatre gars de RBO se sont retrouvés et nous ont offert une surprise : quelques sketches qui faisaient office de « Bye-Bye ». Ils ont notamment parodié les publicités de Sylvain Cossette, le voyage dans l’espace de Guy Laliberté et une nouvelle parodie des Bidules. Encore une fois, l’émission a remporté le pari de divertir l’auditoire en ce soir de festivités.

 

 

 

 

Les nouveaux albums du mois de décembre !

 

 Garou, « Gentleman cambrioleur »

 Après avoir écouté ce nouvel album, plus personne n’aura de doute : Garou est vraiment un crooner ! En reprenant 12 chansons de la variété française comme « Les Champs Élysées » de Joe Dassin, « C’est comme ça » des Rita Mitsouko et « Gentleman cambrioleur » de Jacques Dutronc, mais aussi de l’anglophone comme « The sound of Silence » de Simon and Garfunkel.

 

 Paul Piché, « Sur ce côté de la terre »

Paul Piché est de retour avec du nouveau matériel. Il tente de conquérir le public à nouveau avec des titres à découvrir comme « Victime et assassin », « Je pense à toi », « Les ruisseaux », « Cette nuit nous appartient » et quelques autres.

 

 

 

 

 

Le carnet social !

 

Aux heureux parents !

- Le 4 décembre, l’animatrice Marie Plourde et son conjoint Raphaël Malo sont devenus les parents de Lou, une fille de 7,9 lbs.

 

 

Sincères condoléances !

- Le cancer a eu raison le 3 décembre du musicien Eric Woolfson, 64 ans, co-fondateur du groupe Alan Parson Project.

 

 

Sincères félicitations !

- À la chanteuse Ima qui a reçu en décembre un disque d’or pour la vente de 40 000 copies de son album « Christmas ».

- Le 7 décembre, Marie-Mai a reçu un disque d’or pour la vente de 40 000 copies de son album « Version 3.0 ».

 

 

Prompt rétablissement !

- Au chanteur Donald Lautrec qui a dû subir une intervention chirurgicale mineure en décembre, reportant ainsi quelques-uns de ses spectacles.

- L’actrice Melanie Griffith a été opérée pour un cancer de la peau précoce apparu sur son visage.

- À la chroniqueuse Francine Grimaldi qui se remet d’une chirurgie où elle a dû se faire remplacer une hanche.

  

Dossier justice

- Le 25 décembre, l’acteur Charlie Sheen a été arrêté relativement à une affaire de violence conjugale. Il a été relâché quelques heures après son arrestation moyennant une caution de 8 500$.