Septembre 2008

Retour à la page d’accueil

 

 

 

 

Les manchettes du mois :

(Cliquez sur le titre pour lire l’article)

 

Les Westerners existent vraiment !

Félix Leclerc revisité !

Pascale Picard se dissocie de Subway !

Jean Leloup s’excuse !

Prix Gémeaux : Le gros lot aux Lavigueur !

Les Prix Gémeaux : Une tribune politique !

Les artistes réclament leur argent !

Gilles Vigneault arrive en ville !

Le cancer a eu raison de Paul Newman !

Un millionnaire à « Occupation double » !

Renée Martel en deuil de son conjoint !

Le retour de Philippe Falardeau !

Le carnet social !

Les nouveaux albums du mois de septembre !

Les DVD du mois de septembre !

 

 

 

 

 

Les Westerners existent vraiment !

 

Rares sont les artistes ou les groupes qui peuvent se vanter de lancer un disque alors qu’ils sont déjà connus sans avoir présenté de spectacle ou lancé une pièce à la radio. Pourtant, c’est ce qui arrive au groupe Les Westerners. Des centaines de milliers de personnes les connaissent déjà. Les Westerners, c’était en fait le groupe fictif du téléroman « L’auberge du chien noir ». Les Westerners envahissent maintenant le marché de la musique en lançant leur premier album. Mettant en vedette les comédiens Gary Boudreault et Évelyne Gélinas, nous avons pu voir le célèbre groupe country chaque mois dans « L’auberge du chien noir » et chaque fois on nous offrait une nouvelle pièce écrite par les auteurs du téléroman, Sylvie Lussier et Pierre Poirier, et mise en musique par Scott Price. Les musiciens Scott Price, Bob Cohen, Pierre Hébert et Jeff Smallwood complètent la composition de ce groupe déjà promis à un grand succès. Le lancement de leur album ne passera pas inaperçu puisqu’il se fera au célèbre Festival Western de St-Tite et que leur performance sera enregistrée pour la télévision et diffusée à l’émission « Pour l’amour du country » animée par Patrick Norman. De plus, l’album des Westerners fera également l’objet d’une intrigue du téléroman « L’auberge du chien noir » dans les premiers épisodes de la saison. L’album est dédié à la mémoire du réalisateur Christian Martineau, décédé en 2005, qui avait déjà élaboré un projet d’album pour le groupe avant son décès.

 

 

 

 

Félix Leclerc revisité !

 

Depuis quelques années, les albums hommages pullulent au Québec. Il fallait bien s’attendre à en voir un dédié à Félix Leclerc, particulièrement en cette année où l’on souligne le vingtième anniversaire de son décès. Sur « Félix Leclerc 2008 », 15 chansons de l’artiste sont reprises par des interprètes livrant leur coup de cœur pour son œuvre. Johanne Blouin, dont le nom est associé de près à Félix Leclerc, participe à cet album en interprétant « Ce matin-là ». Même chose pour Gilles Vigneault qui reprend « Moi mes souliers », une pièce dont il aurait bien aimé être l’auteur. Pour « Le petit bonheur », une pièce qui a largement été reprise, on nous offre une nouveauté : Marco Calliari livre une version italienne de la chanson dont le titre est devenu « La Piccola Fortuna ».  On a un petit pincement au cœur lorsqu’on entend Catherine Major chanter « Notre sentier » quand on sait que cette pièce a été écrite par Félix pour la grand-mère de la chanteuse. Grégory Charles offre une version jazz de « Contumance ». Pour compléter l’album, on peut entendre Fred Pellerin, Chloé Ste-Marie, Kevin Parent, Marie-Élaine Thibert, Richard Séguin, Patrick Bruel et quelques autres.

 

 

 

 

Pascale Picard se dissocie de Subway !

 

Depuis quelques semaines, les restaurants Subway du Québec sont placardés d’affiche où l’on peut voir Pascale Picard bien en évidence. Il s’agit en fait d’une campagne de promotion où la chaîne de restauration offre à ses clients la possibilité de gagner des billets pour le spectacle du Pascale Picard Band, une rencontre dans la loge avec l’artiste et des copies de l’album « Me, Myself & Us ». Pascale Picard et son band ont fait savoir aux médias qu’ils se dissociaient de cette promotion puisqu’elle a été faite sans leur accord. Ils ne remettent pas en question la qualité du produit et ne juge pas « dégradant » l’utilisation qu’ils ont faite de l’image de l’artiste, mais ils regrettent que personne du groupe, de la maison de disques ou de la maison de gérance n’ait été approché pour obtenir leur accord. L’avocat de la compagnie de disques a donc demandé à ce que les affiches soient retirées et qu’une lettre d’excuses soit émise par Subway.

 

 

 

 

Jean Leloup s’excuse !

 

Le chanteur Jean Leloup a présenté ses excuses aux gens de Québec pour une bourde commise le 30 août lors d’un spectacle à Québec. C’est en effet ce qu’il a appris aux médias, deux semaines après le fâcheux événement. Le 30 août marquait un moment historique puisque Jean Leloup ressuscitait officiellement sur scène. Le spectacle présenté dans le cadre des festivités du 400ième anniversaire de Québec avait été présenté au Colisée de Québec. Il avait alors exprimé son mécontentement d’entendre crier la foule et avait même ajouté qu’il « n’a pas besoin de leur admiration ». Le lendemain de sa prestation, les médias avaient carrément démoli le spectacle en le critiquant très durement. Depuis, Jean Leloup a réfléchi à ses paroles et a décidé de se présenter à Radio-Canada pour offrir ses excuses au public de la Vieille Capitale. À sa défense, il a expliqué que le spectacle devait être présenté sur une scène extérieure et qu’en raison du mauvais temps, il avait fallu le présenter à l’intérieur. Des problèmes de sonorisation l’avaient poussé à bout. Pour se racheter, il a offert à la Ville de Québec d’organiser un nouveau spectacle gratuit l’an prochain.

 

 

 

 

Prix Gémeaux : Le gros lot aux Lavigueur !

 

Comme on pouvait s’y attendre, la série « Les Lavigueur, la vraie histoire » a littéralement remporté le gros lot lors de la 23ième édition du Gala des Prix Gémeaux, présentée le 14 septembre. Neuf prix ont été remportés pour l’adaptation télévisée de l’histoire des ces millionnaires de la loto au destin tragique. Parmi ces prix, les cinq plus prestigieux de la soirée lui ont été décernés : meilleure série, meilleurs textes, meilleure réalisation et meilleure interprétation féminine et masculine pour Pierre Verville et Laurence Lebœuf.  Avec cinq trophées chacune, « Annie et ses hommes » et « Les hauts et les bas de Sophie Paquin » ont aussi été honorées dans les catégories téléroman et comédie. En humour, le « Bye-Bye de RBO 2007 » s’est aussi démarqué en recevant 7 trophées. En recevant le convoité trophée « Prix du public », « Tout le monde en parle » a démontré sa suprématie dans le créneau du dimanche soir qui soulève les plus grandes rivalités entre réseaux. On se souvient que TVA a même déplacé « Dieu merci » le dimanche soir pour tenter de damer le pion à l’équipe de Guy A. Lepage. Finalement, le Grand Prix de l’Académie a cette année été décerné à Pierre Roy, président des chaînes de télévision d’Astral Média. Véronique Cloutier a animé une soirée extraordinaire où l’humour et la variété ont pris leur place pour divertir le public sans charger inutilement le gala. Les sketchs présentés avec la collaboration de Louis Morissette nous ont donné un avant-goût du prochain « Bye-Bye » qu’ils créeront ensemble. Vivement qu’il arrive ce 31 décembre 2008…

 

Voici maintenant une liste des principaux récipiendaires de l’édition 2008 :

 

Interprétation premier rôle masculin – Dramatique : Pierre Verville (Les Lavigueur, la vraie histoire)

Interprétation premier rôle féminin – Dramatique : Laurence Lebœuf (Les Lavigueur, la vraie histoire)

Interprétation premier rôle masculin – Téléroman : Sébastien Delorme (La promesse)

Interprétation premier rôle féminin – Téléroman : Guylaine Tremblay (Annie et ses hommes)

Interprétation premier rôle masculin – Comédie : Marc Labrèche (Le cœur a ses raisons)

Interprétation premier rôle féminin – Comédie : Suzanne Clément (Les hauts et les bas de Sophie Paquin)

Interprétation humour : Guy A. Lepage, Bruno Landry, Yves Pelletier et André Ducharme

(Le Bye-Bye de RBO 2007)

Interprétation rôle de soutien masculin – Dramatique : Marc Beaupré (Le négociateur)

Interprétation rôle de soutien féminin – Dramatique : Amélie Grenier (Les Lavigueur, la vraie histoire)

Interprétation rôle de soutien masculin – Téléroman : Germain Houde (La promesse)

Interprétation rôle de soutien féminin – Téléroman : Hélène Bourgeois-Leclerc (Annie et ses hommes)

Interprétation rôle de soutien masculin – Comédie : Éric Bernier (Les hauts et les bas de Sophie Paquin)

Interprétation rôle de soutien féminin – Comédie : Véronique LeFlaguais (Rumeurs)

Interprétation premier rôle – Jeunesse : Rose-Maïté Erkoreka (Une grenade avec ça ?)

Interprétation rôle de soutien – Jeunesse : Denis Houle (Toc toc toc)

Animation – Entrevue ou talk-show : Guy A. Lepage (Tout le monde en parle)

Animation – Humour, variétés, jeu, télé-réalité : Louis-José Houde (Le gala de l’ADISQ)

Animation – Magazine : Chantal Lacroix (90 minutes de bonheur)

Animation – Affaires publiques : Jean-François Lépine (Une heure sur terre)

Animation – Sports ou loisirs : Michel Villeneuve (La zone)

Animation – Jeunesse : Jean-Sébastien Busque, Mathieu Pichette et Félix Tanguay (Les pieds dans la marge)

Série dramatique : Les Lavigueur, la vraie histoire

Téléroman : Annie et ses hommes

Comédie : Les hauts et les bas de Sophie Paquin

Spécial humoristique : Le Bye-Bye de RBO 2007

Série humoristique : Ici Louis-José Houde

Jeu : Le moment de vérité

Télé-réalité : Ma maison Rona

Prix du public : Tout le monde en parle

Prix Jean-Besré : Jocelyn Barnabé

Grand Prix de l’Académie : Pierre Roy

 

 

 

 

 

Les Prix Gémeaux : Une tribune politique !

 

La campagne électorale fédérale lancée une semaine à peine avant le Gala des Prix Gémeaux a donné l’occasion aux artistes de dénoncer les décisions de l’actuel gouvernement conservateur en matière de culture. On se souvient que le premier ministre Stephen Harper a annoncé des coupures importantes dans les subventions aux institutions culturelles.  Depuis ce temps, les artistes se mobilisent lors de différentes manifestations publiques. Le Gala des Prix Gémeaux offrait donc une tribune importante pour les gens directement touché par ces mesures. Le comédien Vincent Graton a notamment livré une magnifique réflexion en faisant référence aux funérailles de sa grand-mère qui avaient eu lieu la veille. Il a rappelé à quel point cette femme avait été importante dans son identité personnelle, tout comme peut l’être l’aide gouvernementale dans notre identité culturelle. En recevant son Gémeaux, la comédienne Suzanne Clément a elle aussi invité les gens à ne pas oublier les compressions des conservateurs lorsqu’ils iront voter dans quelques semaines. Finalement, le producteur Pierre Roy, qui recevait ce soir-là le prix hommage, a exprimé son désir de sauver l’INIS, (Institut National de l’Image et du Son), une école professionnelle pour laquelle il se dévoue, tout comme Janette Bertrand, une enseignante de la même institution.

 

 

 

 

Gilles Vigneault arrive en ville !

 

Après plus de 45 ans à nous chanter le pays, les grands espaces et les beautés de sa Côte Nord natale, le poète Gilles Vigneault nous offre un nouvel album plus urbain. Sur « Arriver chez soi », le chansonnier nous offre 12 nouvelles chansons ayant pour thème des éléments beaucoup plus urbains : internet, les ordinateurs portables, les téléphones cellulaire et l’écologie. Malgré tout Vigneault ne renie pas son style et nous retrouvons toute la verve du militant qui n’a pas peur de ses opinions. Parmi les nouvelles compositions du chanteur, on retrouve des titres comme « L’internaute », « Lucas l’écolo » et « Jack Tattoo ». Après tant d’années de création, Gilles Vigneault arrive toujours à nous surprendre et ce ne sont pas ses 80 ans qui lui enlèveront quoi que ce soit à son génie et sa verve. Chapeau monsieur Vigneault !

 

 

 

 

Les artistes réclament leur argent !

 

Depuis que le gouvernement conservateur de Stephen Harper a annoncé des coupures massives dans les institutions culturelles, les artistes montent aux barricades. Ils dénoncent ces coupures faites à la culture, l’expression de l’âme d’un peuple. Le comédien Vincent Graton est l’un des artistes ayant pris le plus souvent la parole lors de différentes manifestations. Des spectacles ont également été présentés pour dénoncer la décision de Harper et ses ministres. Le chanteur Michel Rivard et le comédien Benoît Brière ont uni leur talent pour un clip diffusé sur le web. Les différentes sorties des artistes lors du Gala des Prix Gémeaux ont aussi suscité l’attention des médias. Le public s’est dit outré de constater que les artistes se plaignaient ainsi lors d’une soirée subventionnée tout en portant des tenues que le commun des mortels ne pourrait pas se payer. La tribune des Gémeaux était peut-être mal choisie, le public en a d’ailleurs largement discuté dans les lignes ouvertes et les médias ont fait leurs choux gras avec les revendications des artistes tout au long de la semaine qui a suivi. Pourtant, les demandes des artistes sont légitimes. Ils souhaitent continuer de pouvoir vivre de leur art. Les artistes plus choyés ont allégué qu’ils parlaient au nom de ceux qui travaillent moins. Le problème, c’est que le programme de subvention existant ne tient pas compte de ce facteur. De toute façon, est-ce si dramatique de verser des subventions aux artistes pour les œuvres qu’ils nous laissent en héritage ? Après tout, combien d’entreprises reçoivent des subventions et des crédits d’impôt de la part de nos généreux gouvernements ? Le domaine du spectacle est lui aussi un milieu important de retombées économiques : repas, hôtellerie, transport, etc… Bien des « messieurs et mesdames tout le monde », doivent une partie de leur revenu à l’industrie culturelle. Alors SVP Monsieur Harper, écoutez nos artistes. Ils valent au moins tout autant qu’un groupe de terroristes en Afghanistan…

 

 

 

 

Un millionnaire à « Occupation double » !

 

À TVA, la cinquième saison de la téléréalité « Occupation double » est sur le point de commencer. Déjà, on nous a mis l’eau à la bouche en nous faisant part de quelques premières que nous vivrons cette année. D’abord, pour la première fois, ce sont les gars qui pourront choisir quelles filles poursuivront la série lors de la première émission. Puis, on a appris également que l’un des candidats, Luc, est un riche entrepreneur de l’Île Charron. Le multimillionnaire est âgé de 33 ans. Il amène une autre première à la série : en tant que père d’un enfant de 4 ans, Luc devient ainsi le premier candidat de la série à être parent. Depuis que son identité a été révélée, Luc occupe l’attention de plusieurs médias et bien des gens s’intéresseront à ce qui lui arrivera au cours de son séjour à « Occupation double ». Joël Legendre animera donc le premier épisode à compter du 25 septembre prochain.

(N.B. : Luc a été éliminé par les filles lors de la première émission)

 

 

 

 

Le cancer a eu raison de Paul Newman !

 

C’est une véritable figure emblématique du cinéma américain que nous avons perdu le 26 septembre alors que l’acteur Paul Newman a perdu son combat contre le cancer. Il avait 83 ans. La nouvelle a été annoncée par un porte-parole de la famille le lendemain de sa mort. Ayant débuté sa carrière dans les années 50, il a touché à toutes les facettes de son métier d’acteur, comme le théâtre et la télévision, mais c’est le cinéma qui le rendit célèbre. Véritable institution du 7ième art, il a été nominé 10 fois aux Oscars. En 1987, il met la main sur la convoité statuette pour sa performance exceptionnelle dans le film « La couleur de l’argent ». Au cours de sa carrière, il a participé à de nombreux projets cinématographiques, dont « Butch Cassidy et le Kid », « La chatte sur un toit brûlant », « L’arnaque » ainsi que « Slapshot », devenu un film culte au Québec. Avec le temps, Paul Newman est passé derrière la caméra. Il réalisa notamment « Rachel, Rachel ». La vie intime de Paul Newman n’est pas celle qui a le plus alimenté les revues potins. En 1958, il fait la connaissance de l’actrice Joanne Woodward avec qui il jouait dans « Les feux de l’été ». Celle-ci l’épousa et était toujours à ses côtés au moment de son décès. C’est en mai dernier que Paul Newman avait mis un terme à sa carrière. Il avait alors annoncé qu’il se retirait de la mise en scène de la pièce « Des souris et des hommes » pour des raisons de santé. Un mois plus tard, on apprenait qu’il souffrait d’un cancer. Ses proches étaient à ses côtés lorsqu’il s’est éteint à sa résidence du Connecticut.

 

 

 

 

Renée Martel en deuil de son conjoint !

 

Le malheur s’acharne une fois de plus sur la chanteuse Renée Martel. Alors que la vie semblait lui sourire à nouveau avec le lancement d’un nouvel album original, « L’héritage », elle vient de vivre un moment fort éprouvant. Son nouveau conjoint, Bruno Martin, a été retrouvé sans vie  le 16 septembre dernier. Sans élaborer sur la cause exacte de son décès, il se serait semble-t-il suicidé. Il avait 47 ans. Ses funérailles ont été célébrées en l’église St-Luc de Granby où il habitait. En plus de sa conjointe, il laisse aussi dans le deuil sa fille Steffi, ses parents Réjean et Dorice, ainsi que son fils Luc. C’est la deuxième fois cette année que Renée Martel est éprouvée par la mort. L’été dernier, elle a eu la douleur de perdre son ex-conjoint, Jean-Guy Chapados, père de son fils Dominique.

 

 

 

 

Le retour de Philippe Falardeau !

 

Après le succès de ses films précédents, « La moitié gauche du frigo » et « Congorama », le cinéaste Philippe Falardeau s’est forgé une place bien à lui dans le cinéma québécois. La sortie de son dernier né, « C’est pas moi je le jure », est donc attendu par les cinéphiles d’ici. Dans ce film, on découvre le talent des deux jeunes venus, Antoine L’Écuyer et Gabriel Maillé, qui incarnent les enfants de cette histoire. Suzanne Clément incarne une mère de famille qui choisit de délaisser son quotidien pour vivre une vie un peu plus rêvée dans un pays étranger. Dans le rôle du père, Daniel Brière tente de ramener l’équilibre dans cette famille perturbée. Le scénario est basé sur un roman de Bruno Hébert. Un film de plus à voir cet automne.

 

 

 

 

Les nouveaux albums de septembre !

 

Louise Forestier, « Éphémère »

Il y a longtemps qu’on n’a pas pu entendre Louise Forestier sur disque. Ce 23ième album en carrière, elle l’a créé avec la collaboration de son fils Alexis, co-compositeur de la plupart des 11 chansons de l’album. Avec sa grande expérience de comédienne, Louise Forestier sait comment faire passer l’émotion à travers les textes qu’elle a écrits et qu’elle chante.

 

Nicola Ciccone, « Storyteller »

Après avoir conquis le marché populaire francophone, le chanteur québécois Nicola Ciccone nous offre son premier album en anglais. Son cinquième album, « Storyteller », est fidèle au style qu’il a su développer au fil des années. La chanson « Ordinary Man » en est un bon exemple. Mais Nicola va plus loin, notamment en reprenant le grand succès de Janis Joplin, « Me and Bobby McGee ».

  

Suzie Villeneuve, « Suzie Villeneuve »

Issue de la première édition de « Star Académie » en 2003, Suzie Villeneuve tentera d’égaler le succès de sa sœur jumelle, Annie Villeneuve, vedette déjà bien établi dans la chanson. Sur ce premier album, on retrouve 11 pièces originales, alliant ballade et rock, créées avec la collaboration de Rick Allison.

 

 Marie-Chantal Toupin, « À distance »

La blonde rockeuse Marie-Chantal Toupin nous offre son cinquième album comportant des pièces aussi prometteuses que « Marchons seul », « À distance » et « Comme un homme ». Elle a même le plaisir de chanter une pièce de l’une des chanteuses qu’elle affectionne particulièrement, Marjo.

 

Félix Leclerc, « Le grand bonheur »

Voici un coffret que les collectionneurs ne voudront pas manquer. Pour souligner le 20ième anniversaire de décès de Félix Leclerc, on a réédité sur CD tous ses enregistrements, y compris les versions originales de ses premiers succès comme « Le train du nord » et « Le petit bonheur », enregistré en France dans les années 50. Du matériel très rare sur ce coffret de 10 CD comprenant 232 chansons.

  

Dan Bigras, « Duos de la tendresse »

Tout comme l’a fait Claude Dubois il y a un an, Dan Bigras reprend quelques-uns de ses succès en duo avec 13 chanteuses. Des vedettes comme Marie-Élaine Thibert, Ginette Reno, Renée Martel, Lise Dion et Marie-Chantal Toupin interprètent avec Dan des titres comme « Tue-moi », « Soirs de scotch » et « Un homme ça pleure aussi ».

 

 

 

 

 

Les DVD du mois de septembre !

 

« Les Plouffe »

« Les Plouffe » revivent en DVD. Sorti en 1981, le film de Gilles Carle inspiré du roman de Roger Lemelin avait remporté beaucoup de succès à l’époque. On y retrouve Juliette Huot, Émile Genest, Denise Filiatrault, Gabriel  Arcand et Anne Létourneau. Dommage que cette version DVD ne présente que la version cinéma de 2h49 et non la série complète de 4h20.

 

« Don Juan »

 La sortie de la comédie musicale « Don Juan » avait été l’un des événements marquants de l’année 2003. On se souvient tous du grand succès de la chanson « Changer » de Jean-François Breau et Marie-Ève Janvier. Le spectacle revit maintenant grâce au DVD.

 

« Les Lavigueur : la vraie histoire »

Après le triomphe de la série au Gala des Prix Gémeaux, nul doute que plusieurs personnes souhaiteront revoir les performances exceptionnelles de Pierre Verville, Laurence Leboeuf et Amélie Grenier, tous récipiendaires d’un prix d’interprétation. Le coffret de la série est maintenant disponible.

 

 

 

 

 

Le carnet social !

 

Bravo aux tourtereaux !

- Félicitations au comédien Luc Senay qui a épousé Janie Brunet le 13 septembre au Lac Brome.

- À 71 ans, l’acteur George Takei, interprète de Monsieur Sulu dans « Star Trek », a épousé son conjoint des 21 dernières années, Brad Atman, en vertu de la nouvelle loi sur le mariage gai en Californie.

 

 

Aux heureux parents !

- L’actrice Minnie Driver est devenue maman d’un garçon, Henry, le 5 septembre.

- Félicitations à la comédienne Catherine Trudeau qui a donné naissance à un garçon, Élie, au mois de septembre.

 

 

Sincères condoléances !

- Le cancer a eu raison du journaliste et animateur Gabi Drouin, décédé le 17 septembre à l’âge de 77 ans. Il a travaillé à la télévision et à la radio de Radio-Canada.

- Le 15 septembre, le claviériste Richard Wright, membre fondateur du groupe Pink Floyd, est emporté par le cancer à l’âge de 65 ans.

- Au comédien Vincent Graton, en deuil de sa grand-mère âgée de 98 ans.

- À l’animatrice Élaine Ayotte pour le décès de sa mère, Jeannette Landry Ayotte, survenu le 10 septembre à 74 ans.

 

 

Sincères félicitations !

- À l’humoriste Martin Matte qui vient d’inaugurer la Maison Martin-Matte à Laval pour accueillir des gens ayant une déficience physique ou ayant subi un traumatisme crânien.

 

 

De tout cœur avec vous !

- Au chanteur Donnie Wahlberg, du groupe New Kids on The Block, dont l’épouse, Kim Fey, vient de demander le divorce après 13 ans de vie commune.

 

 

 

 

 

Les nouveautés sur Star Québec

 

C’est dans le cadre du Festival western de St-Tite que Star Québec a voulu rendre hommage à un grand nom du country québécois, Patrick Norman, qui anime chaque semaine sur ARTV l’émission « Pour l’amour du country ». C’est dans les années 70 qu’il se fait connaître alors que quelques-unes de ses chansons grimpent les palmarès et qu’il anime « Patrick et Renée » en compagnie de Renée Martel. Puis, plus rien… jusqu’au jour où sa chanson « Quand on est en amour » frappe de plein fouet le cœur des Québécois. Depuis, ce temps et fort de quelque trophées Félix, il est devenu un incontournable de notre milieu artistique.

 

Le concours « Québec 2008 », qui portait sur les quatre diaporamas de Star Québec pour le 400ième de Québec, s’est terminé avec le couronnement de trois gagnants :

- Jocelyn Croteau, de Québec, remporte le calendrier 2009 de la ville de Québec

- Carmelle Croteau, d’Issoudun, se mérite le livre souvenir du « Moulin à images » de Robert Lepage

- Johanne Tremblay, de Montréal, reçoit le carnet souvenir des fêtes du 400ième.