Mars 2008

Retour à la page d’accueil

 

 

 

 

Les manchettes du mois :

(Cliquez sur le titre pour lire l’article)

 

Claude Dubois entre au Panthéon !

Le cinéma en chansons !

Geneviève Borne en deuil de son conjoint !

Marina Orsini à l’heure des biographies !

Radio-Canada poursuivi par des producteurs !

Claude Dubois : L’expérience des deux solitudes !

Patrick Swayze atteint d’un cancer !

Quand Guillaume affronte David !

Des Jutra un peu fades !

Un printemps chargé à Radio-Canada !

Les 40 ans de Céline assombris par la maladie !

Jules Dassin meurt à 96 ans !

Les DVD du mois de mars !

Les nouveaux albums de mars !

Le carnet social !

Les nouveautés sur Star Québec !

 

 

 

 

 

Claude Dubois entre au Panthéon !

 

C’était la fête à Toronto le 1er mars alors que les chanteurs Claude Dubois et Paul Anka étaient tous les deux intronisés au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens. C’est le chansonnier Raymond Lévesque qui a rendu hommage à son ami Claude Dubois qui a choisi de chanter « Comme un million de gens », l’un de ses nombreux grands succès. Du côté anglophone, le même hommage était rendu à Paul Anka par l’ancien premier ministre Jean Chrétien. Celui qui a connu la gloire internationale avec des chansons comme « Diana », « Put Your Hand On My Shoulder » et « Lonely Boy » avait plutôt choisi d’interpréter « My Way » ce soir-là. Un hommage particulier a été rendu à Oscar Peterson, décédé en décembre dernier. Par ailleurs, André Lejeune a aussi été intronisé au Panthéon pour l’époque 1921 à 1960, tout comme 3 de ses chansons : « Prétends que tu es heureux », « Il suffit de peu de choses » et « Une promesse ». D’autres chansons ont également été immortalisées au Panthéon comme « Aimes-tu la vie » de Boule Noire et « La bitt à Tibi » de Raoul Duguay. La soirée a été magnifiquement animée par Grégory Charles. Rappelons que l’an dernier, c’est Jean-Pierre Ferland qui avait été la grande vedette de la soirée du Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens.

 

 

 

 

Le cinéma en chansons !

 

Il n’est pas rare d’entendre la chanson thème d’un film grimper les échelons des palmarès. Souvent, la chanson d’un film reste à l’esprit comme le souvenir de l’émotion vécue lors du visionnement. Une compilation de deux disques de musiques de films québécois vient d’être lancée sur le marché. « Cinéma, cinéma » doit son titre à une chanson que Chloé Ste-Marie a interprété pour un documentaire de Gilles Carle sur l’Office National du Film, chanson que l’on retrouve bien évidemment sur l’album. Parmi les autres chansons offertes, on peut notamment entendre « Les Boys » d’Éric Lapointe, « Nouvelle France » de Céline Dion et « Ixe-13 » de Louise Forestier, extraits des films du même nom. Ajoutons à ça « Comme une plume au vent » de Sylvain Cossette du film « Le survenant », « Depuis le premier jour » d’Isabelle Boulay du film « Séraphin : Un homme et son péché », « Le ciel est à moi » de Marie-Élaine Thibert du film « Le papillon bleu » et « Le cœur est un oiseau » de Richard Desjardins du film « Le party ». Le film « Les mâles » est représenté par Isabelle Pierre et sa chanson « Le temps est bon » et « La guerre des tuques » nous est rappelé par la chanson « L’amour a pris son temps » de Nathalie Simard. Même le film érotique « L’initiation » a droit à son espace grâce à la chanson « Un jour il viendra mon amour » de Diane Dufresne. « Cinéma, cinéma » est un coffret à se procurer absolument si vous êtes un cinéphile averti.

 

 

 

 

Geneviève Borne en deuil de son conjoint !

 

L’animatrice Geneviève Borne vit présentement des moments fort éprouvants. Son conjoint, Michel Gendron, est décédé le 1er mars après avoir été victime d’un malaise cardiaque lors d’une journée de ski. Il était âgé de 49 ans. Sportif dans l’âme, Michel Gendron s’entraînait pourtant régulièrement sans qu’on puisse se douter qu’un événement aussi tragique puisse se produire. Alors qu’il faisait du ski au Mont St-Sauveur, il a été victime d’un malaise cardiaque qui a nécessité son hospitalisation immédiate. Malheureusement, il n’a pas pu s’en sortir. Michel Gendron était très actif au sein du milieu musical québécois. Il avait fondé la compagnie de disques Vega Musique qui s’occupait notamment de la carrière de Sylvain Cossette, Andrée Watters et Marie-Ève Janvier. Auparavant propriétaire des Disques Tox, il avait permis de lancer la carrière de Mitsou et du groupe Les B.B. Il avait aussi travaillé pour Dubmatique et Marie-Chantal Toupin. Geneviève Borne fréquentait Michel Gendron depuis quatre ans déjà. C’est une lourde perte pour l’animatrice qui a dit qu’il s’agissait là de sa plus belle histoire d’amour. Geneviève Borne s’est d’abord fait connaître comme animatrice à Musique Plus et était à la tête de l’émission « Dans ma caméra » à TVA.

 

 

 

 

Marina Orsini à l’heure des biographies !

 

Lorsque Canal D a abordé la comédienne Marina Orsini pour lui consacrer une émission de la série « Biographies », elle s’est dite un peu surprise, se disant que ce genre de bilan était habituellement réservé à des gens plus âgés. Puis, elle a réalisé qu’elle comptait quand même 25 ans de carrière derrière elle et que c’était le bon moment de jeter un regard sur le passé. C’est donc avec bonheur que les téléspectateurs ont pu en apprendre davantage sur la vie de l’une des grandes idoles de la télévision lors de l’émission diffusée le 3 mars. Aucun moment de sa carrière professionnelle n’a été oublié, pas même ses débuts comme mannequin. Parmi ses rôles les plus importants, mentionnons ceux de Suzie Lambert dans « Lance et compte » et d’Émilie Bordeleau dans « Les filles de Caleb ». On a aussi souligné son implication généreuse dans l’organisme Tel-Jeunes. Par contre, Marina Orsini a refusé d’élaborer sur sa vie privée, encore moins sur sa récente séparation du comédien Serge Postigo. Néanmoins, pour ce documentaire, on a pu compter sur la collaboration de sa mère, Verna Young Orsini, et de deux proches amis, les comédiens Pierre Brassard et Marc-André Coallier. Si vous avez manqué l’émission « Biographies » mettant en vedette Marina Orsini, soyez sans crainte, les rediffusions sont nombreuses à Canal D et vous aurez l’occasion de vous reprendre souvent au cours des prochaines semaines.

 

 

 

 

Radio-Canada poursuivi par des producteurs !

 

La Société Radio-Canada et son directeur des programmes Mario Clément sont en cour présentement pour régler une poursuite intentée par Marie-Josée Raymond et Claude Fournier, les producteurs de la série télévisée « Félix Leclerc ». Rappelons les faits. Au début de l’année 2005, Claude Fournier et Marie-Josée Raymond produisent une série sur la vie de notre grand chansonnier Félix Leclerc et mettant en vedette Daniel Lavoie dans le rôle titre. Le lendemain du premier épisode, la série est descendue par la critique et par la famille de Félix Leclerc qui juge la série de mauvaise qualité. Mais ce n’est pas tout : le directeur des programmes Mario Clément affirme aux médias qu’il s’agit de ce qu’il a « vu de pire à la télévision ». C’est pour ces propos que les producteurs ont décidé d’intenter un recours contre monsieur Clément ainsi que contre Radio-Canada pour avoir endossé, selon eux, les propos de monsieur Clément. Les demandeurs demandent 3,5 millions $ en différents dommages, prétextant notamment que depuis la tenue de ces propos, plus personne dans le milieu ne souhaite travailler avec eux. On s’attend à ce que des personnalités aussi prestigieuses que le cinéaste Denys Arcand et l’ancien premier ministre Lucien Bouchard vienne témoigner en faveur de Marie-Josée Raymond et Claude Fournier. L’affaire est donc à suivre…

 

 

 

 

Claude Dubois : L’expérience des deux solitudes !

 

C’était tout un honneur pour Claude Dubois d’être intronisé au Panthéon canadien des auteurs et compositeurs. C’est un hommage pour plus de 40 ans de carrière. Deux jours après avoir remis ces honneurs de 2008, le gala fut télédiffusé sur CBC. Malheureusement, tout le contenu québécois de cette soirée a été coupé au montage pour ne garder que les moments anglophones de la soirée. En voyant ce montage, Claude Dubois a fait une sortie pour démontrer à quel point il fut offusqué de cette attitude de la station. Aucune mention au fait que Claude Dubois a été honoré pour l’ensemble de sa carrière. Aucune mention non plus aux autres artistes francophones honorés, dont André Lejeune et Boule Noire. La direction de CBC a précisé que le gala ne peut être diffusé dans son intégralité et que chaque année, on privilégie les anglophones honorés lors de la soirée. Cet événement montre à quel point les deux solitudes du Canada sont loin d’être réconciliées et que les canadiens anglais ne portent pas les québécois dans leurs cœurs, du moins, pas autant qu’on a voulu nous le laisser croire la veille d’un certain référendum…

 

 

 

 

Patrick Swayze atteint d’un cancer !

 

L’acteur vedette livre présentement le combat le plus rude de son existence. En effet, il doit s’astreindre à de pénibles traitements de chimiothérapie visant à combattre un cancer du pancréas. La nouvelle a causé tout un émoi dans le milieu cinématographique. Certains ont même affirmé que les médecins ne lui donnaient que cinq semaines à vivre. Cependant, on a aussi précisé que l’acteur répondait bien aux traitements et qu’il pourrait de ce fait bénéficier d’un sursis. Âgé de 55 ans, Patrick Swayze a connu son heure de gloire dans les années 80. En 1987, il faisait l’envie de toutes les femmes grâce à son rôle dans le film « Dirty dancing ». On l’a vu ensuite dans « Point Break » et dans « Mon fantôme d’amour » aux côtés de Demi Moore. Il vient juste de terminer le tournage du film « Fired Up » dans lequel il tient le rôle d’un entraîneur homosexuel.

 

 

 

 

Quand Guillaume affronte David !

 

Décidément, Guillaume Lemay-Thivierge est en train de devenir l’un de nos plus prolifiques acteurs de cinéma. Après « Nitro » et « Les trois petits cochons » en 2007, voilà qu’il nous revient sur grand écran avec « La ligne brisée ». Dans ce nouveau film de Louis Choquette, il tient le rôle de Danny Demers, un boxeur qui doit affronter son ami Sébastien Messier joué par David Boutin. Les scènes de combat dans le ring entre les deux comédiens sont au cœur de l’action du film qui met aussi en vedette Fanny Mallette, Jacynthe René, Germain Houde et Benoît Gouin. Les amateurs de films d’action seront comblés par ce nouveau produit cinématographique, mais ceux qui ne connaissent rien à la boxe ne seront pas en reste non plus puisque la trame dramatique vient chercher le spectateur. Prédisons un grand succès à « La ligne brisée »…

 

 

 

 

Des Jutra un peu fades !

 

La 10ième Soirée des Jutra ne passera pas à l’histoire comme la meilleure remise de prix. Au contraire, la soirée fut plutôt morne, malgré une animation enjouée de Normand Brathwaite qui a reçu la collaboration de Rémy Girard, Sylvie Moreau, Élise Guilbeault et Yves Jacques pour souligner le 10ième anniversaire. Curieusement, c’est le film « Continental, un film sans fusil » qui a reçu le plus de trophées, soit quatre des prix les plus prestigieux : meilleur film, meilleur réalisation et meilleur scénario (pour Stéphane Lafleur) ainsi que le prix du meilleur acteur de soutien décerné à Réal Bossé. Pas trop mal pour un film qui n’a pas fait beaucoup de bruit. L’autre film primé fortement, avec quatre prix, fut « Soie » de François Girard qui s’est distingué uniquement du côté technique. Mais où sont les prix pour le film le plus important de l’année ? « Les trois petits cochons » n’a remporté qu’un seul prix, celui du billet d’or pour le film ayant fait le plus d’entrées. On croirait vraiment que le jury en avait contre le film de Patrick Huard qui se méritait pourtant le plus grand nombre de nominations. Parmi les personnalités récompensées, le prix fort mérité du meilleur acteur a été décerné à Roy Dupuis pour sa magnifique interprétation du général Roméo Dallaire dans « J’ai serré la main du diable ». Du côté féminin, Guylaine Tremblay fut choisie meilleure actrice pour « Contre toute espérance » alors que la meilleure actrice de soutien était Laurence Leboeuf du film « Ma fille, mon ange ». Même la remise du Jutra hommage ne nous a pas donné droit au traditionnel moment émouvant de l’émission. Le prix était remis cette année au cinéaste Jean-Claude Labrecque. Pour connaître toute la liste des gagnants, consultez le dossier sur la Soirée des Jutra.

 

 

 

 

Un printemps chargé à Radio-Canada !

Si la saison de télévision tire à sa fin, une toute nouvelle saison se prépare à débuter. Avec la fin de la plupart des séries et téléromans, de larges créneaux sont ainsi offerts aux nouveautés de la société d’état. En effet, entre la fin de la saison d’hiver et le début de la saison d’été, il y a maintenant une nouvelle saison de télé qui saura plaire aux téléphiles. Voici un aperçu de ce que vous pourrez y voir cette année :

« Belle Baie »

Pendant 11 semaines, on nous transporte au Nouveau-Brunswick alors que des personnages interprétés par Pascale Bussières, Jean-François Pichette, Maude Guérin, Gilbert Sicotte, Marcel Sabourin et Micheline Lanctôt évoluent près de la mer. Une usine veut implanter un incinérateur à déchets toxiques dans le petit village de Belle-Baie, ce à quoi les habitants s’opposeront farouchement.

« René, le destin d’un chef »

La suite de la vie et la carrière de René Lévesque nous est présenté dans cette nouvelle série mettant en vedette Emmanuel Bilodeau dans le rôle du chef. On se retrouve en 1976 alors que l’ancien journaliste est sur le point d’être élu premier ministre du Québec. On y retrouve des personnages plus grands que nature comme Jacques Parizeau, Camille Laurin ou Lise Payette. La distribution comprend notamment Lucie Laurier dans le rôle de Corinne Côté.

« Ici Louis-José Houde »

Pour une deuxième saison, l’humoriste Louis-José Houde déterre les archives de Radio-Canada à la recherche de perles pour nous faire rire, que ce soit dans les anciennes publicités, dans les séries ou les téléthéâtres ou même dans les émissions de variétés, tout est prétexte à la folie. Des invités de marques, comme Guy A. Lepage et Marc Labrèche sont attendus.

 

 

 

 

Les 40 ans de Céline assombris par la maladie !

 

La chanteuse Céline Dion a fêté son 40ième anniversaire de naissance le 30 mars. Malheureusement, le party surprise que son mari et gérant lui a préparait a failli être annulé en raison des problèmes de santé qui accablent notre star internationale. En effet, Céline est la proie d’un virus qui attaque ses voies respiratoires. Après avoir consulté un spécialiste, elle a toutefois eu le bonheur d’apprendre que ni ses poumons, ni ses cordes vocales ne seraient affectées. Elle doit toutefois reporter certains spectacles de sa tournée mondiale « Taking Chances ». Pour fêter ses 40 ans, on a organisé un petit souper avec une quarantaine de proches qui ont fait la fête dans un penthouse de l’hôtel Intercontinental de Sydney en Australie où logent le couple et sa famille. Céline Dion devrait déjà avoir reprise ses spectacles, ayant repris du mieux.

 

 

 

 

Jules Dassin meurt à 96 ans !

 

Le cinéaste d’origine américaine Jules Dassin n’est plus ! Il s’est éteint le 31 mars à l’Hôpital Hygeia où il était soigné depuis deux semaines. La cause de son décès n’a toutefois pas été expliquée aux médias. Natif des États-Unis, il avait débuté sa carrière au cinéma à Hollywood. Membre du parti communiste, il dut s’exiler en Europe. Il épousa une violoniste hongroise avec qui il eut trois enfants, deux filles et un garçon. Ce dernier, Joe Dassin, allait devenir l’une des grandes vedettes de la chanson française dans les années 70 avant de mourir prématurément en 1980. Entre temps, Jules Dassin poursuit sa carrière au cinéma et s’éprend de l’actrice grecque Melina Mercouri. Elle tourne sous sa direction dans « Jamais le dimanche », l’un de ses plus célèbres films. On doit aussi à Jules Dassin des œuvres comme « Toptaki », « Les forbans de la nuit » et « Du rififi chez les hommes » qui lui avait permis de décrocher le prix de la meilleure réalisation lors du Festival de Cannes. Jules Dassin s’impliqua aussi au niveau politique en soutenant sa deuxième épouse, Melina Mercouri, dans sa lutte conte les dictateurs grecs. Lors du décès de l’ancienne ministre, en 1994, il présida la Fondation Melina-Mercouri qui vise à faciliter le rapatriement des marbres en Grèce.

 

 

 

 

Les nouveaux albums de mars !

 

Alain Barrière, « Chansons françaises »

Après le succès de sa compilation sortie en 2006, le chanteur français Alain Barrière nous revient avec de nouveaux enregistrements. Cette fois, il rend hommage aux grandes chansons de France en réinterprétant notamment « Les copains d’abord », « L’hymne à l’amour », « La mer » et « Quand on n’a que l’amour ». Il donne aussi sa propre version du « Petit bonheur » de Félix Leclerc.

 

Isabelle Boulay, « Nos lendemains »

Après avoir chanté le country avec succès, Isabelle Boulay se donne maintenant le défi de nous révéler sa féminité la plus profonde avec son nouvel album, « Nos lendemains », sur lequel on retrouve notamment des chansons de Julien Clerc, Jean-Louis Murat, Maxime LeForestier et Laurence Jalbert. Une tournée de spectacles, « Ta route est ma route », accompagne aussi la sortie de l’album.

 

Boom Desjardins, « On se ressemble tant »

Quatre ans après son premier album solo, sorti en 2004, Boom Desjardins est de retour sur disque avec ce nouvel album fort personnel. On y retrouve notamment la chanson « Un peu pressé », le premier extrait qui tourne déjà beaucoup à la radio.

 

 

 

 

 

Les DVD du mois de mars !

 

« Les sœurs Elliott »

L’automne dernier, la série « Les sœurs Elliott » a conduit les téléspectateurs de surprise en surprise. Le DVD nous permettra d’apprécier à nouveau le talent de Sylvie Léonard, Isabel Richer, Julie Perreault et Marie Tifo dans ce suspense bien ficelé.

 

Du cinéma québécois à profusion !

Comme le marché du DVD bat son plein, encore une fois, on réédite en DVD quelques classiques du cinéma d’ici :

* « Le matou » de Jean Beaudin, avec Guillaume Lemay-Thivierge, Monique Spaziani et Serge Dupire. (1985)

* « Les fous de Bassan » d’Yves Simoneau avec Steve Banner, Angèle Coutu et  Marie Tifo. (1987)

* «  La Florida » de Georges Mihalka avec Rémy Girard, Pauline Lapointe, Guillaume Lemay-Thivierge et Marie-Josée Croze. (1993)

* « Mariages » de Catherine Martin avec Marie-Ève Bertrand, Guylaine Tremblay, David Boutin et Hélène Loiselle. (2001)

 

 

 

 

 

Le carnet social !

 

Bravo aux tourtereaux !

 

- Aucun pour le moment.

 

Aux heureux parents !

 

- À l’animateur Gino Chouinard, parti en Chine pour adopter une petite fille.

- À l’actrice Halle Berry qui a donné naissance à une fille le 16 mars. L’enfant est la fille du mannequin québécois Gabriel Aubry.

- Félicitations à l’animatrice Julie Snyder qui est enceinte de son deuxième enfant.

- Le 7 mars, l’animatrice Sophie Durocher a donné naissance à un petit garçon, Nicolas.

 

Sincères condoléances !

 

- Le 27 mars, l’acteur Richard Widmark est décédé à 93 ans. On l’avait vu notamment dans le film « Kiss of Death ».

- Au comédien Roy Dupuis qui a annoncé le décès de sa mère en recevant son trophée lors de la Soirée des Jutra.

- Décès du cinéaste britannique Anthony Minghella, 54 ans, qui avait reçu l’Oscar du meilleur réalisateur en 1996 pour « Le patient anglais ».

- Le ténor italien Giuseppe di Stefano, célèbre notamment pour ses duos avec Maria Callas, est mort le 3 mars à 86 ans.

- Le chanteur Jeff Healy est mort à 41 ans le 2 mars au terme d’une bataille de 40 ans contre le cancer. Devenu aveugle à la suite de sa maladie, il a appris la guitare et enregistrer plusieurs albums de jazz, de blues et de rock, dont « See The Light » qui a remporté un Juno Award en 1988.

Sincères félicitations !

- À Leonard Cohen qui devient le premier chanteur québécois à être intronisé au Temple de la Renommée du Rock’n’Roll.

- Félicitations à Patrick Huard dont le film « Les trois petits cochons » a remporté la Bobine d’or des Prix Génie remise au film ayant fait le plus d’entrées au Canada en 2007.

- À l’humoriste Jean-François Mercier qui a reçu un billet d’or pour la vente de 25 000 billets de son spectacle « Le show du gros cave ».

 

Nos pensées vous accompagnent !

- Marsha Garces Williams a demandé le divorce de son mari l’acteur Robin Williams après 19 ans de mariage.

 

Prompt rétablissement !

- À la chanteuse Laurence Jalbert qui a fait une chute de pression alors qu’elle se trouvait sur scène le 15 mars.

 

 

 

 

Les nouveautés sur Star Québec

 

Sur Star Québec, le mois de mars a été consacré au cinéma. Trois nouvelles fiches bios, deux dossiers spéciaux, un sondage et quelques fiches du Coffre aux Souvenirs ont souligné l’importance du cinéma dans notre culture.

 

LES FICHES-BIOS :

* À tout seigneur, tout honneur, c’est à Claude Jutra que nous avons consacré la première fiche-bio. Maître à penser de toute une génération de cinéastes et d’acteurs, son nom est souvent associé aux événements de prestige, comme la remise des Jutra, trophées nommés en son honneur. Son film « Mon oncle Antoine » est considéré comme le meilleur film québécois de tous les temps. Sa fin tragique demeure aussi dans les annales de la petite histoire du Québec.

* C’est le cinéma qui a lancé la carrière de Micheline Lanctôt. Œuvrant d’abord pour des films d’animations, elle est sortie de l’ombre comme actrice grâce à l’énorme succès de « La vraie nature de Bernadette » de Gilles Carle. Puis, d’actrice elle est devenue réalisatrice et scénariste. La télé a aussi utilisé son talent de comédienne pour les séries « Jamais deux sans toi » et « Le Polock ».

* Dans les années 60, Danielle Ouimet n’avait rien à envier aux starlettes de Hollywood. En exposant ses charmes dans le film « Valérie », elle devenait une star. Une affaire de drogue qui l’éclabousse dans les années 70 met fin à sa lancée pour une carrière internationale. Dès lors, elle devient une vedette du petit écran comme comédienne et animatrice. Personne n’a oublié « Bla Bla Bla » qu’elle anima pendant plusieurs années.

 

LES DOSSIERS SPÉCIAUX :

* En 2008, « La soirée des Jutra » présentait sa 10ième édition. Pour souligner l’événement, Star Québec a regroupé le nom de tous les gagnants depuis les débuts pour ce dossier spécial sur « Les gagnants de la Soirée des Jutra ».

* Le film « Valérie » mettant en vedette Danielle Ouimet fête cette année ses 40 ans. Le succès de « Valérie » a mené le cinéma québécois dans une vague de cinéma érotique. À cette époque, tous les prétextes étaient bons pour déshabiller la québécoise (et même certains québécois). Le dossier « La vague du cinéma érotique » rappelle les moments forts de cette vague avec des titres comme « Les mâles », « L’initiation » et « Deux femmes en or », mais aussi des moments moins mémorables de films qui ont moins bien marché ou qui ont choqué les bonnes mœurs.

 

LA ZONE INTERACTIVE :

Du 27 février au 20 mars, un nouveau sondage était proposé sur la Zone interactive. Parmi les films qui récoltent quatre nominations et plus à la prochaine Soirée des Jutra, nous avons demandé à nos lecteurs lequel ils ont préféré. « Les trois petits cochons » de Patrick Huard a remporté la palme haut la main en récoltant 40% des voies. Consultez les résultats complets de ce sondage.

 

LE COFFRE AUX SOUVENIRS :

À la fin du mois d’août 2007, Star Québec inaugurait sa nouvelle section, Le Coffre aux Souvenirs. On peut accéder à cette section via le site de Star Québec ou directement au http://coffreauxsouvenirs.ifrance.com/ . Pour le mois de mars 2008, le Coffre aux Souvenirs a consacré ses nouvelles fiches à des vedettes du cinéma québécois :

 

- Denys Arcand, cinéaste

- Geneviève Bujold, comédienne

- Gilles Carle, cinéaste

- Rémy Girard, comédien

- Marcel Sabourin, comédien

- Marie Tifo, comédienne

- Karine Vanasse, comédienne

 

« RUMEURS »

Le 31 mars, Radio-Canada présentait le dernier épisode de la série « Rumeurs » qui est presque devenue, au fil des ans, une série culte. Pour immortaliser « Rumeurs », Star Québec a intronisé ses principaux interprètes dans le Coffre aux Souvenirs :

 

- Christian Bégin, comédien et animateur

- Geneviève Brouillette, comédienne

- Patrice Coquereau, comédien

- James Hyndman, comédien

- Lynda Johnson, comédienne

- Véronique LeFlaguais, comédienne

- Rémi-Pierre Paquin, comédien

- Dominic Philie, comédien

- Marie Turgeon, comédienne