Novembre 2006

 

 

 

 

Les manchettes du mois :

(Cliquez sur le titre pour lire l’article)

 

Paul Mauriat n’est plus !

Pour tout savoir sur Maman Dion !

Jacynthe René dévoile le drame des comédiennes !

Jack Palance meurt à 87 ans !

Et de 10 pour Lynda Lemay !

Marie-Mai s’attaque à la France !

« Guide de la petite vengeance » : une revanche contre le patron !

Décès d’Henriette Major !

Tom Cruise et Katie Holmes, les mariés de l’année !

Peter Gabriel, un homme de paix !

« Passe-Partout » sur DVD : C’est la folie !

Décès du cinéaste Francis Girod !

Le cinéaste Robert Altman meurt à 81 ans !

Dédé Fortin revit à travers une fondation !

La SOCAN rend hommage aux sœurs McCarrigle !

Décès de John Allan Cameron !

Philippe Noiret : Disparition d’un monstre sacré !

Le jazz en deuil d’une grande interprète !

Louis Bilodeau ne swignera plus la compagnie !

Philippe Noiret conduit à son dernier repos !

Mes Aïeux a le vent dans les voiles !

« Bobby » : Souvenirs de 1968 !

Les nouveaux albums de novembre 2006 !

Les DVD du mois de novembre !

Les nouveautés sur Star Québec !

 

 

 

 

Paul Mauriat n’est plus !

 

L’un des chefs d’orchestre français les plus connus nous a quitté. Paul Mauriat s’est en effet éteint le 3 novembre à l’âge de 81 ans. Paul Mauriat s’est fait connaître partout à travers le monde pour la composition de la pièce « Love is Blue »,  dont la version chantée par Vicky Leandros, « L’amour est bleu » a connu beaucoup de succès dans les années 60. Né à Marseille en 1925, c’est au cours de la Seconde Guerre Mondiale qu’il commença à diriger un orchestre. Au cours des années 50, il participe aux tournées de Charles Aznavour. Plusieurs personnalités de la chanson française lui doivent des pièces mémorables, notamment Mireille Mathieu pour qui il a écrit « Mon crédo » et « La première étoile ». « Love is Blue » le fit connaître à travers le monde et la chanson a même atteint les premières places du palmarès américain. Une autre pièce a connu le même succès, « I Will Follow You », qui fut interprétée en français sous le titre de « Chariot » par Petula Clark. À ce jour, il est le seul artiste français à avoir gardé la première position des ventes pendant 7 semaines. Paul Mauriat avait délaissé la carrière en 1998, lors d’un concert à Osaka au Japon.

 

 

 

 

Pour tout savoir sur Maman Dion !

 

Celle que tout le monde appelle Maman Dion a décidé de se raconter dans une biographie intitulée « La vie est un beau voyage ». Thérèse Dion (née Tanguay) s’est confiée à Georges-Hébert Germain pour ce livre qui fera plaisir aux amateurs de Céline Dion. Maman Dion y raconte tout de sa vie, de ses amours, de son mariage avec Adhémard et de ses 14 enfants qui ont tous hérité de l’amour de la musique transmis par leurs parents. D’ailleurs, pour souligner la sortie du livre, toute la famille Dion s’était donné rendez-vous à l’émission « On n’a pas toute la soirée » animée par Éric Salvail. Céline et deux autres enfants de maman Dion étaient absents de Montréal, mais ont pu lui transmettre leurs meilleurs vœux en direct de Las Vegas. Veuve depuis près de trois ans, maman Dion continue d’aimer la vie comme elle l’a fait depuis si longtemps.

 

 

 

 

Jack Palance meurt à 87 ans !

 

Hollywood est de nouveau en deuil. L’acteur Jack Palance a rendu l’âme, le 10 novembre, à son domicile de Montecito, en Californie au terme d’une carrière de plus de 50 ans. Il avait 87 ans. Né en Pennsylvanie, il est issu d’une famille d’immigrants ukrainiens. Sa carrière publique débuta d’abord dans le sport puisqu’il fit carrière comme boxeur. Après quelques expériences de théâtre, le cinéma lui ouvre ses portes en 1950 alors qu’il tourne ses deux premiers films, « Okinawa » et « Panique dans la rue ». En 1953, après quelques films, il est alors identifié comme le méchant de service et le sera tout au long de sa carrière. Il joue dans de nombreux films comme « Le sorcier de Rio Grande » ou « Barrabas ». Après quelques années de vache maigre dans les années 70, il effectue un retour dans « Bagdad café » en 1988 et dans « Batman » en 1989, où il tient le rôle du père du Joker. En 1990, sa carrière est couronnée d’un Oscar grâce à son interprétation dans un second rôle pour le film « La vie, l’amour, les vaches ».

 

 

 

 

Jacynthe René dévoile le drame des comédiennes !

 

Le vendredi 10 novembre, le Journal de Montréal affichait à la une la photo de la comédienne Jacynthe René avec un titre choc : nos comédiennes québécoises sont victimes de harcèlement sexuel. Dans cet article qui a fait beaucoup de remous, Jacynthe René dénonce le « casting couch », une pratique cachée du milieu artistique où des producteurs et des agents de casting exigent des faveurs sexuelles en échange d’un rôle dans une série ou un film. Jacynthe René a été victime de cette forme de harcèlement. En lui promettant un premier rôle dans un film, il l’a convoqué à Paris où il l’a reçu dans un petit appartement avec seulement un lit en l’obligeant à y demeurer avec lui. Jacynthe René a tout de même réussi à s’échapper malgré la force avec laquelle l’homme tentait de la retenir. Par la suite, on lui a retiré la promesse qu’on lui avait faite. Jacynthe René n’est pas la seule comédienne à être harcelée de la sorte. Sophie Stanké a elle aussi avoué avoir perdu un premier rôle important au cinéma après avoir refusé les avances d’un agent de casting. Il y avait une entente verbale, mais aucun contrat n’avait encore été signé, ce qui a facilité son renvoi selon elle. Une autre comédienne de 27 ans, qui a tenu à garder l’anonymat, a porté plainte à la police pour de tels agissements. En parlant ouvertement du problème sur la place publique, Jacynthe René espère pouvoir aider d’autres actrices qui vivent la même chose à s’en sortir, mais certaines se sentent obligés d’accéder aux demandes des gens qui les engagent, de crainte de ne plus travailler.

 

 

 

 

Et de 10 pour Lynda Lemay !

 

La poétesse du quotidien, Lynda Lemay, est de retour sur disque avec un dixième album. Hé oui, déjà 16 ans depuis le lancement de son tout premier, « Nos rêves », paru en 1990. Cette fois, c’est « Ma signature » qui envahit le marché. La nouvelle maman a composé cet album au cours de sa grossesse et ça se sent sur l’album avec des chansons comme « Une mère » et « J’voudrais voir ton visage ». Plus que tout, sur cet album, elle rend hommage à l’un de ses mentors, le chanteur français Charles Aznavour, qui lui a permis de percer le marché européen. La pièce « Surtout vous » est dédiée à ce grand maître qui fait carrière depuis plus de 50 ans. A partir de décembre, Lynda Lemay sera en tournée au Québec pour nous présenter ses nouvelles chansons dans un spectacle intitulé « C’est que du bois ». À partir de février 2007, ce sera au tour de nos cousins français de se laisser charmer par son nouveau spectacle.

 

 

 

 

Marie-Mai s’attaque à la France !

 

Après avoir conquis le cœur des québécois et s’être forgé un public bien à elle pendant trois ans, Marie-Mai s’attaque maintenant à la France en espérant s’y faire connaître. Son entrée, elle l’a fait par la grande porte en faisant la première partie du spectacle de Garou, un autre chanteur québécois, à l’Olympia de Paris. Nos cousins français ont semble-t-il été charmés par le style unique et l’énergie de cette jeune chanteuse. Tous les espoirs sont donc permis pour sa carrière européenne. Marie-Mai s’est fait connaître au Québec en 2003 alors qu’elle participait à la toute première édition de « Star Académie ». Elle s’était d’ailleurs rendue en finale féminine où Marie-Élaine Thibert avait été portée en triomphe. Peu de temps après cette aventure, Marie-Mai lançait son album « Inoxydable » qui s’est vendu à 75 000 exemplaires. Connaîtra-t-elle le même succès de l’autre côté de l’océan ? L’avenir nous le dira.

 

 

 

 

« Guide de la petite vengeance », une revanche contre le patron !

 

Le tandem Ken Scott (scénariste) et Jean-François Pouliot (réalisateur) est de retour pour une deuxième collaboration. On se souvient en 2003 que leur premier film ensemble, « La grande séduction », a connu un succès fulgurant. Le duo aborde cette fois un tout autre registre avec « Guide de la petite vengeance » mettant en vedette Marc Béland, Michel Muller, Gabriel Gascon et Pascale Bussières. L’histoire est celle de Bernard (Marc Béland) et de Robert (Michel Muller) dont la vie est empoisonnée par un patron tyrannique (Gabriel Gascon). Poussés à bout dans la servitude, les deux hommes élaborent un plan pour se venger. Le style est bien différent de « La grande séduction », il faut donc se méfier des comparaisons entre les deux films. Par contre, le scénario de « Guide de la petite vengeance » mérite qu’on s’y attarde et surtout de connaître un bon succès.

 

 

 

 

Décès d’Henriette Major !

 

L’auteure jeunesse Henriette Major n’est plus. Elle est décédée le 17 novembre à l’âge de 73 ans au terme d’une carrière de plus de 40 ans consacrée à l’écriture. Après avoir publié une centaine de livres jeunesse au Québec et en France, elle devait présenter son dernier ouvrage, « Jongleries », le jour même de son décès, au Salon du Livre de Montréal. Après avoir étudié à l’Institut Pédagogique de Montréal, Henriette Major débuta sa carrière d’écrivain qui lui permit de remporter plusieurs prix. Plus récemment, elle avait connu beaucoup de succès avec deux livres CD, « 100 comptines » et « Chansons drôles, chansons folles ». Elle a aussi laissé sa marque comme scénariste d’une quinzaine d’émissions jeunesse, dont la plus célèbre demeure « L’évangile en papier » animé par Claude Lafortune. Elle fut aussi journaliste pour des revues, rédactrice de manuels scolaires et directrice de la collection « Pour lire » des Éditions Héritage de 1976 à 1993.

 

 

 

 

Tom Cruise et Katie Holmes, les mariés de l’année !

 

Les paparazzis du monde entier auraient bien voulu croquer un instant de cette journée féerique du 18 novembre 2006 où l’acteur Tom Cruise a uni sa destinée à l’actrice Katie Holmes. Malheureusement, le mariage de l’année se sera déroulé à l’abri des indiscrètes caméras, dans un château au nord de Rome, en Italie. Il semblerait que les deux époux se soient unis selon le rite de l’Église de Scientologie à laquelle appartient Tom Cruise depuis de nombreuses années. La liste des invités était impressionnante : Jennifer Lopez, Marc Anthony, Will Smith, Richard Gere, Jim Carrey, Brooke Shields, David Beckham et Andrea Bocelli étaient sur place, sans oublier Suni, la jeune fille du couple âgée de 6 mois. C’est donc dans le faste que se sont mariés le héros du film « Top Gun » et l’ancienne adolescente de la série « Dawson ». Même si les deux stars ont préféré se marier loin des yeux voyeurs du public, ils ont quand même partagés avec eux un instant de cette journée mémorable en faisant parvenir aux médias une photo de leur union.

 

 

 

 

Peter Gabriel, un homme de paix !

 

Le septième sommet des Prix Nobel de la paix s’est déroulé à Rome le week-end du 18 novembre. À cette occasion, plusieurs anciens lauréats de ce prestigieux prix s’étaient réunis. À leur tour, ces lauréats ont voulu honorer quelqu’un qui prône la paix depuis toujours, le chanteur et musicien Peter Gabriel, qui a été choisi comme « homme de paix 2006 ». Ancien membre du groupe Genesis, cet hommage souligne son ardeur dans sa lutte contre l’apartheid, dont il fut l’un des premiers dénonciateurs. Sa musique fut un critère déterminant dans le vote puisque plusieurs ont souligné l’utilisation de ce langage comme un rapprochement entre les peuples. C’est Lech Walesa, prix Nobel de la paix de 1983 qui lui a remis ce prix digne des plus grands humanistes.

 

 

 

 

Décès du cinéaste Francis Girod !

 

Le cinéaste français Francis Girod n’est plus. Dans la nuit du 18 au 19 novembre, il a été emporté, à 62 ans, par ce qui semble être un malaise cardiaque. Il se trouvait alors à Bordeaux où il tournait un téléfilm. Au cours de sa carrière, Francis Girod a tourné avec les plus grands : Romy Schneider, Jean-Louis Trintignant, Claude Brasseur, Jean Carmet, Gérard Depardieu, Jean-Claude Brialy, Carole Bouquet et plusieurs autres. Après avoir été brièvement acteur et assistant notamment de Roger Vadim, il avait réalisé sa première œuvre cinématographique en 1974 avec « Le trio infernal » mettant en vedette Romy Schneider et Michel Piccoli. Au fil des ans, les succès se suivent : « René la Canne », « L’état sauvage », « La banquière » et « Le bon plaisir » font partie de ceux-ci. Son dernier film sorti en salle était « Un ami parfait » avec Carole Bouquet et Antoine DeCaunes.

 

 

 

 

« Passe-Partout » sur DVD : C’est la folie !

 

Jamais n’a-t-on senti un engouement aussi fort pour la sortie d’un coffret DVD. La série jeunesse qui marqué tant d’enfants québécois, « Passe-Partout », est maintenant disponible en DVD, du moins les 25 premiers épisodes. Certains ont parlé du DVD le plus attendu de l’année, mais à voir la réaction du public en attendant sa sortie, ce serait plutôt le plus attendu de tous les temps. Dès sa sortie en magasin, des centaines de poussinots et de poussinettes se sont rués chez les marchands pour se procurer leur copie. De plus, les trois comédiens principaux, Marie Eykel, Jacques L’Heureux et Claire Pimparé sont partout. Deux jours avant le lancement, qui avait lieu le 21 novembre, ils participaient à l’émission « Tout le monde en parle ». Parmi les autres invités ce soir-là se trouvait le chroniqueur Richard Martineau qui avait dénigré la série dans les jours précédents et qui n’avait visiblement jamais regardé un épisode de la série. Sous prétexte qu’il s’agissait d’une série éducative, Richard Martineau affirmait que « Passe-Partout » avait créé la génération des enfants rois. Les trois comédiens se sont défendus avec vigueur affirmant que des enfants rois, il y en a eu dans toutes les générations et qu’il y en aura toujours. Par ailleurs, les trois comédiens de « Passe-Partout » étaient à l’honneur lors d’un lancement officiel où le groupe les Cowboys Fringants a interprété quelques chansons classiques de la série. Finalement, les trois Passe, comme on les appelle, feront des apparitions dans différents commerces qui vendent le DVD, ainsi que dans quelques séries télé, dont « Michel Jasmin » le 24 novembre. De plus, le Musée de Culture Populaire de Trois-Rivières vient d’annoncer une exposition d’un an sur « Passe-Partout » à compter de l’été 2007 pour souligner le 30ième anniversaire de la série.

 

 

 

 

Le cinéaste Robert Altman meurt à 81 ans !

 

L’une des légendes vivantes de Hollywood, le cinéaste Robert Altman, n’est plus ! Il est mort le 20 novembre à 81 ans dans un hôpital de Los Angeles. Finaliste à cinq reprises comme meilleur réalisateur lors de la Soirées des Oscars, il avait réussi à obtenir sa statuette en 2006 alors qu’un prix hommage lui était décerné pour l’ensemble de sa carrière. Il pouvait toutefois se vanter d’avoir remporté la Palme d’Or lors du Festival de Cannes en 1970 pour « M.A.S.H. ». Né en 1925, il fait des débuts modestes au cinéma en réalisant son premier film en 1955. Ses réalisations à la télé pour les séries « Alfred Hitchcock presents » et « Bonanza » lui permettent davantage de se faire connaître. Le grand succès international lui arrive seulement en 1970. Après sa Palme d’Or, plus rien ne fut jamais pareil. Dès lors, il enchaîne les productions. Ses plus grandes réussites demeurent « The Player », « Prêt-à-porter », « Nashville » et « Gosford Park ».La cause de son décès n’a pas été précisée.

 

 

 

 

Dédé Fortin revit à travers une fondation !

 

Le Québec était en état de choc le 10 mai 2000 alors qu’on apprenait que le chanteur du groupe les Colocs, Dédé Fortin, s’était suicidé dans son appartement de la rue Rachel à Montréal. Il avait 38 ans. Dès ce moment, il entrait dans la légende de ces personnalités au talent immense et au destin tragique. Sa famille a longtemps gardé le silence sur ce qu’ils vivaient. Voilà qu’après 6 ans, le deuil est fait et qu’ils ont maintenant envie d’aider d’autres personnes qui vivent la même détresse que Dédé. C’est pourquoi ils ont mis sur pied la Fondation Dédé Fortin qui vise à amasser des fonds pour lutter contre le suicide. La Fondation est déjà en marche, mais la première grande activité de financement aura lieu le 7 février 2007 alors que sera présenté un spectacle bénéfice au Spectrum. En attendant, il es possible de faire des dons en visitant le site internet http://www.fondationandrededefortin.com/ .

 

 

 

 

La SOCAN rend hommage aux sœurs McGarrigle !

 

Les sœurs Anna et Kate McGarrigle ont été honorées pour l’ensemble de leur carrière lors du gala de la SOCAN, le 21 novembre, un gala qui honore les auteurs-compositeurs de chez-nous. Les sœurs McGarrigle comptent plus de 40 ans de carrière dans le métier. Elles ont particulièrement laissé leur marque en 1974 avec la chanson « Complainte pour Ste-Catherine ». Comme elle avait dû subir une chirurgie mineure, Kate McGarrigle était absente et c’est son fils, Rufus Wainwright, qui a reçu le prix en compagnie d’Anna McGarrigle. Le gala a aussi donné le titre de classique à trois chansons ayant tourné plus de 25 000 fois à la radio : « C’est un mur » de Michel Rivard, « Loin d’ici » de Boule Noire et« Mes vacances d’été » de Daniel Lavoie. D’autres prix ont récompensé Dany Bédar, Jonathan Painchaud et Les Trois Accords qui se sont vus récompensés pour leur chanson « Saskatchewan ».

 

 

 

 

Décès de John Allan Cameron !

 

Le chanteur canadien John Allan Cameron, pionnier de la musique celtique, a été emporté par un cancer des os et une forme rare de leucémie. Son chemin s’est arrêté le 22 novembre, dans un hôpital de Toronto, alors qu’il avait 67 ans. Originaire du Cap-Breton, il était l’un des premiers auteurs-compositeurs canadiens à faire découvrir la musique celtique. Ce faisant, il a inspiré toute une génération montante de vedettes canadiennes de la chanson, dont Rankin Family et Great Big Sea. La chaîne anglaise de Radio-Canada lui avait permis de se faire connaître grâce à l’émission « Sing-Along Jubilee ». En 2003, il avait eu l’ultime honneur d’être décoré de l’Ordre du Canada.

 

 

 

 

Le jazz en deuil d’une grand interprète !

 

La chanteuse de jazz Anita O’Day, qui a connu la gloire dans les années 40 et 50, n’est plus. Elle s’est éteinte dans son sommeil le 23 novembre à l’âge de 87 ans. Elle se trouvait alors dans un centre de convalescence de la Californie où elle se remettait d’une pneumonie. Ayant commencé à chanter durant son adolescence, elle n’avait jamais abandonné le métier. D’ailleurs, elle avait lancé cette année l’album « Indestructible ». Au milieu du siècle, sa renommée n’était plus à faire et ses interprétations de classiques comme « Honeysuckle Rose » et « Sweet Georgia Brown » l’avait conduite à la gloire. Mais la richesse et la célébrité ne sont pas gage de bonheur. À cette époque, elle était déjà aux prises avec un sérieux problème d’alcool et d’héroïne. Ce vice lui avait valu le surnom de Jézabel du jazz. Ayant délaissé la drogue à la fin des années 40, elle avait toutefois continué de boire jusqu’au milieu des années 90, alors qu’une chute causé par la boisson l’avait fait réfléchir. Ces dernières années, elle chantait surtout dans des boîtes de nuit de Los Angeles.

 

 

 

 

Philippe Noiret : Disparition d’un monstre sacré !

 

Le cinéma français vient de perdre un monstre sacré. L’acteur Philippe Noiret est mort le 23 novembre au terme d’une longue maladie. Il avait 76 ans. Né à Lille le 1er octobre 1930, il avait débuté sa carrière dans les cabarets au cours des années 50. Puis, il joint la troupe du Théâtre National Populaire où il joue les classiques comme « La nuit des rois », « Le Cid » ou « Lorenzaccio ». Le cinéma lui ouvre ses portes en 1956 alors qu’il joue dans « La pointe courte » d’Agnès Varda. Il fêtait donc cette année ses 50 ans de cinéma. En 1960, il joue pour Louis Malle dans « Zazie dans le métro ». La consécration du grand public lui vient en 1967 alors qu’il tourne « Alexandre le Bienheureux » sous la direction d’Yves Robert. Puis, en 1976, il obtient son premier César pour son rôle dans « Le vieux fusil », mais la plupart des gens se souviendront de lui pour sa participation au film « Les Ripoux » en 1984, ainsi que ses suites en 1989 et en 2003. Il y jouait aux côtés de Thierry L’Hermite. Son deuxième César, il l’obtient en 1990 pour « La vie et rien d’autre ». Son impressionnante filmographie compte aussi d’autres titres dont « Coup de torchon », « L’horloger de St-Paul » et « Cinéma Paradiso ». L’annonce de son décès a eu de grandes répercussions sur le milieu du cinéma français, mais aussi sur la classe politique qui ont salué son immense talent. Même à l’étranger, son décès laisse un grand vide. Les Québécois étaient très attachés à Philippe Noiret. C’est lui qui avait fait la narration du film d’animation « L’homme qui plantait des arbres » du cinéaste québécois Frédéric Back, film qui s’était mérité un Oscar en 1987. C’est aussi aux côtés de deux grandes comédiennes québécoises, Geneviève Brouillette et Marie Tifo, qu’il a tenu l’un de ses derniers rôles au cinéma en 2003 dans « Père et fils » de Michel Boujenah. En entrevue, Marie Tifo s’est dite attristée par son décès, affirmant qu’il était un grand acteur, mais aussi un grand homme. Ses obsèques ont été célébrées le 27 novembre à la Basilique Ste-Clothilde de Paris.

 

 

 

 

Louis Bilodeau ne swignera plus la compagnie !

 

L’animateur de télévision Louis Bilodeau n’est plus. Il s’est éteint le 26 novembre à l’âge de 81 ans à la suite d’un cancer du poumon dont il se savait atteint depuis quelques mois. Il est mort entouré de son épouse Mae et de leurs trois fils, André, Paul et Jean. Il était aussi le frère du comédien Pascal Rollin, une autre vedette de la télévision. Né en 1924, il aurait eu 82 ans sous peu. Son décès survient alors que la mémoire de l’ancien animateur retraité revivait. En effet, son émission « Soirée canadienne » avait fait l’objet d’un CD-DVD sorti il y a quelques semaines à peine. De plus, depuis le début du mois de novembre, la mythique série de variétés folkloriques était présentée hebdomadairement sur les ondes de Prise 2, la télé nostalgique du groupe TVA. L’image de l’émission « Soirée canadienne » était celle de Louis Bilodeau puisqu’il a animé 985 épisodes de cette émission présentée le samedi soir entre 1960 à 1983. Louis Bilodeau avait aussi animé une émission spéciale en 1977, « La soirée canadienne à l’Olympia de Paris ». Louis Bilodeau était un pionnier de la station CHLT Télé-7 de Sherbrooke, ayant participé à la fondation de cette station. Sa dernière apparition publique remonte au 8 septembre dernier alors qu’on soulignait justement le 50ième anniversaire de cette station de télévision. Ses funérailles ont eu lieu le samedi 2 décembre en la Cathédrale St-Michel de Sherbrooke.

 

 

 

 

Philippe Noiret conduit à son dernier repos !

 

C’est dans une église bondée, celle de Ste-Clothilde dans le VIIè arrondissement de Paris, qu’on a salué une dernière fois, le 27 novembre, le grand acteur Philippe Noiret, décédé quatre jours plus tôt à 76 ans. En tout, plus de 700 personnes s’étaient rassemblées pour cet adieu qui fut sobre malgré l’ampleur de l’événement. Plusieurs personnalités européennes ont tenu à être présentes. D’abord, ses collègues acteurs et actrices étaient là : Annie Girardot, Catherine Deneuve, Isabelle Huppert, Jean-Paul Belmondo, Patrick Bruel et Jean-Claude Brialy pour ne nommer que ceux-là. On a pu aussi apercevoir des cinéastes, comme Bertrand Tavernier, Jean-Marie Poiré, Jean-Paul Rappeneau et Bertrand Blier. Des représentants de la classe politique ont aussi fait acte de présence, à commencer par le premier ministre Dominique de Villepin, le ministre de la Culture Renaud Donnedieu, ainsi que Jack Lang, l’un de ses prédécesseurs.

 

 

 

 

Mes Aïeux a le vent dans les voiles !

 

Le groupe Mes Aïeux souligne de belle façon ses 10 ans d’existence. D’abord, le groupe nous présente leur coffret

CD/DVD intitulé « Tire-toi une bûche ». L’album CD comprend une dizaine de nouvelles chansons du groupe dont

« Nous sommes », la chanson qui présente chaque membre du groupe. Sur le DVD, on retrouve 18 chansons tirées de différents spectacles de leur plus récente tournée. Le DVD comprend également quelques extras, dont le premier passage du groupe à la télévision, lors de l’émission spéciale « 4 et demi en folie ». On sait que l’un des membres de Mes Aïeux, Stéphane Archambault, jouait alors le personnage de Simon-Olivier dans le téléroman de Sylvie Lussier et Pierre Poirier. Et comme si la sortie de ce coffret n’était pas une joie suffisante en soi, Mes Aïeux est présentement numéro au palmarès de CKOI avec la chanson « Dégénération » tiré de leur album précédent. Même s’ils ont connu de grands succès avec les chansons « Remède miracle » et « La prison de Londres », c’est la première fois qu’ils atteignent la première place d’une radio commerciale.

 

 

 

 

« Bobby » : Souvenirs de 1968 !

 

Le matin du 6 juin 1968 semblait être une journée comme les autres. Rien ne laissait présager qu’elle passerait à l’histoire au point où on en parlerait encore en 2006. En pleine campagne électorale, l’homme politique Robert Kennedy est assassiné : il meurt dans les bras de son épouse Ethel qui est enceinte de leur onzième enfant. Dans le film « Bobby », le cinéaste Emilio Estevez fait revivre cette journée tragique, mais également les enjeux politiques qui se tramaient à l’époque : pauvreté, immigration illégale de mexicains en Californie, guerre du Vietnam. Il a pu compter sur la participation d’une distribution prestigieuse composée notamment d’Anthony Hopkins, Demi Moore, Elijah Wood, Sharon Stone, Helen Hunt et Martin Sheen. Emilio Estevez, aussi connu comme acteur, joue aussi dans ce film présentant également des extraits d’archives du véritable Robert Kennedy, le deuxième de la famille à mourir  tué par balles après son frère John F. 5 ans plus tôt.

 

 

 

 

Les nouveaux albums de novembre 2006 :

 

Artistes variés, « Quand le country dit bonjour… »

Pas étonnant que Mario Pelchat soit intéressé par le country puisqu’il est originaire de Dolbeau, où se tient un festival western chaque année. Qu’il ait réuni une dizaine d’artistes pop interprétant chacun une pièce country, ça c’est étonnant ! Et pourtant aucun des artistes ne s’est laissé prié pour y participer, pas plus Daniel Lavoie que Ginette Reno, ni même les Respectables, Dany Bédar, Jonathan Painchaud, Marc Dupré ou Marie-Denise Pelletier. Le premier extrait de l’album sera « La fabrique » de Jorane.

 

Frédérick DeGrandpré, « Frédérick DeGrandpré »

Fort du succès de son album de Noël, le comédien et crooner Frédérick DeGrandpré récidive, cette fois avec un album regroupant différents succès québécois repris à sa manière : « Notre sentier », « Mon ange », « Ton visage » et « L’espion » font partie des pièces qu’il a sélectionnées.

 

Les Porn Flakes, « L’album du cœur »

Le groupe les Porn Flakes a réuni quelques artistes d’ici et leur a demandé d’enregistrer une pièce sur un album bénéfice. C’est de là qu’est né « L’album du cœur ». On peut y entendre Guylaine Tremblay, Élise Guilbeault, Macha Grenon et Marc Labrèche pour ne nommer que ceux-là. En achetant le disque, vous vous faites plaisir, mais vous aidez aussi les autres puisque sur chaque album vendu, 1$ est remis à la Société St-Vincent-de-Paul qui vient en aide aux démunis.

 

Damien Robitaille, « L’homme qui me ressemble »

Voici un jeune homme qui risque de laisser sa trace, une marque bien personnelle. Damien Robitaille n’a le style de personne d’autre, il occupe un créneau jusqu’à maintenant inoccupé. Avec « Porc-épic », le mini CD, le son était lancé, voilà qu’il poursuit sa volée. À nous de le découvrir maintenant.

 

Dumas, « Fixer le temps »

Dumas en est rendu à son troisième album. Comme le titre de l’album l’indique, sur « Fixer le temps », l’auteur

compositeur interprète explore le thème du temps à travers 12 nouvelles chansons. Il a aussi préféré faire l’enregistrement à l’ancienne, c’est-à-dire sur rubans plutôt que sur support numérique.

 

Michel Rivard, « Confiance »

Huit ans après son plus récent album, « Maudit bonheur », Michel Rivard nous revient avec un tout nouveau disque qu’il fera bon écouter longtemps. Le poète du quotidien nous décrit les merveilles de nos vies et traite de l’espoir et du bonheur comme pas un. Citons en exemple des chansons comme « Le beau grand jamais vu » ou « Seize ans déjà ».

 

Stefie Shock, « Les vendredis »

L’énergie de Stefie Shock est contagieuse et ça se sent sur son nouvel album, « Les vendredis ». Avec des chansons comme « Ange gardien », « Cent mille raisons d’être mortel » et « Pixels flous », vos vendredis ne seront plus jamais les mêmes.

 

 

 

 

Les DVD du mois de novembre !

 

« Les invincibles »

Mêlant humour et fantastique, la série « Les invincibles » a connu un grand succès à Radio-Canada à l’hiver 2005. Avant la deuxième saison prévue pour 2007, on peut revoir les premiers épisodes grâce à un coffret DVD. La série met en vedette Pierre-François Legendre, Patrice Robitaille, Rémi-Pierre Paquin et François Létourneau, quatre amis unis par un pacte difficile à mener à bien. Le personnage de Lyne-la-pas-fine, joué par Catherine Trudeau, est passé à l’histoire grâce aux « Invincibles ».

 

« Minuit le soir »

Claude Legault et Julie Perreault feront désormais les belles soirées DVD que vous vous préparez. Avec la série « Minuit le soir », il vous font vivre les dessous de la vie de bar. La première saison était déjà disponible en DVD, voyez maintenant la deuxième saison de cette série écrite par Pierre-Yves Bernard et Claude Legault.

 

« Les voisins »

Le théâtre des années 80 revit avec la mise en marché du DVD « Les voisins ». Pièce culte écrite par Claude Meunier et Louis Saïa, « Les voisins » racontent la vie d’habitants de la banlieue interprétés par Marc Messier, Murielle Dutil, Paule Baillargeon, Serge Thériault et André Ducharme. En extra, voyez le sketch de Claude Meunier, « Le party plate », qui avait donné l’idée de créer cette pièce.

 

« Nos étés – Saison II »

La grande saga « Nos étés » présentée par TVA offre maintenant sa deuxième saison en coffret DVD. L’histoire mettant en vedette Fanny Mallette, Jean-François Pichette et Sophie Prégent a ému bien des cœurs romantiques et saura faire de vos soirées en amoureux de véritables moments de détente.

 

Robert Charlebois, « Tout écartillé »

Les nostalgiques des années 70 retrouveront avec plaisir Robert Charlebois, le rocker, avec ce spectacle, « Tout écartillé », donné au Centre Bell de Montréal. En extra, on nous permet même de revoir le documentaire « A soir on fait peur au monde », qui relate les péripéties de son passage en Europe au début des années 70, film qui avait fait énormément jaser.

 

Yvon Deschamps, « Volume 4 – Les années 1990 à 2000 »

Les amateurs d’Yvon Deschamps seront heureux de retrouver ce quatrième coffret sur l’intégrale de sa carrière. Cette fois, on nous offre ses spectacles « Yvon Deschamps au Manoir Rouvile-Campbell » et « Comment ça 2000? ». En extras, ses meilleurs moments au Festival Juste pour Rire, des entrevues, son passage à la Fête Nationale de 1994 et aux « Détecteurs de mensonges ».

 

« René Lévesque »

La télésérie « René » racontait une grande partie de la vie de l’ex-premier ministre du Québec. Revoyez cette série sur ce coffret mettant en vedette Emmanuel Bilodeau dans la peau de René Lévesque, mais aussi Pascale Bussières, Gilles Renaud, Lucie Laurier, Dan Bigras et plusieurs autres.

 

« Casino »

La vie dans l’enfer du jeu n’aura jamais été aussi bien racontée que par Réjean Tremblay dans la série « Casino ». Guillaume Lemay-Thivierge y interprète un joueur qui réussit à contourner le système du casino. Nominée pour 8 Gémeaux, la série met aussi en vedette Raymond Bouchard, Geneviève Rioux et Daniel Parent.

 

« Le temps d’une paix – Saison 6 »

Le nouveau coffret du téléroman « Le temps d’une paix » est le dernier de la série. Il présente tous les épisodes conduisant à la conclusion de la série en 1986 et mettant en vedette Nicole Leblanc et Jean Besré dans les rôles principaux.

 

« Les Nordiques »

Les nostalgiques des Nordiques de Québec seront heureux d’apprendre la sortie d’un DVD double sur leur équipe

favorite. Le DVD raconte l’histoire de l’équipe de hockey de ses débuts dans l’AMH jusqu’à son déménagement au Colorado. On peut également revoir quelque chose qu’on croyait disparu à jamais : le premier match de l’équipe dans la LNH.

 

« Au-delà du Réal »

La série humoristique de Radio-Canada présenté par Réal Béland et Stéphane Lefebvre, est maintenant offerte en DVD. Suivez les deux humoristes dans leurs frasques inoubliables au Maroc, en France, en Espagne, en Belgique et à Montréal.

 

« Michel Barrette – 20 ans : Je me souviens »

Il y a quelques mois déjà, l’humoriste Michel Barrette fêtait ses 20 ans de carrière lors d’un spectacle intitulé « 20 ans - Je me souviens ». Si vous avez manqué le spectacle, voici l’occasion de vous reprendre puisqu’il vous est offert en DVD. Les talents de conteur de Michel Barrette sont maintenant immortalisés à jamais.

 

« Fanfan Dédé »

Les adultes ayant gardé leur cœur d’enfant ont une raison de plus de jubiler avec la sortie d’un DVD de « Fanfan Dédé ». Avec André Richard dans le rôle-titre, « Fanfan Dédé » était une série jeunesse fort populaire du début des années 80. Le DVD nous présente un spectacle que Fanfan Dédé avait donné à la Salle André-Mathieu de Montréal en 1982.

 

« Les Bougon » - Saison deux

La famille d’assistés sociaux préférée des québécois est de retour. La deuxième saison des « Bougon, c’est aussi ça la vie » est maintenant disponible en DVD. Avec des interprètes aussi formidables que Rémy Girard, Louison Danis et Hélène Bourgeois-Leclerc, « Les Bougon » a marqué l’histoire de la télévision.

 

Les Zappartistes, « Les invasions lucides »

Le groupe d’humoristes donnant dans la critique politique, les Zappartistes, présente son premier DVD. « Les invasions lucides » a été enregistré en spectacle au Lion d’Or en septembre dernier.

 

« La petite vie – Noël chez les Paré »

La dernière aventure télévisée de la famille Paré, « Noël chez les Paré », est maintenant disponible sur DVD. Cette émission spéciale de Noël, diffusée en décembre 2002, marquait un retour des personnages qu’on n’avait pas vu à la télé depuis 2000. L’apparition surprise de Céline Dion sortant de la garde-robe pour chanter « C’est Noël » avait fait beaucoup jaser.

 

« Sol et Gobelet » - Deuxième coffret

Il y aura bientôt un an, le comédien Marc Favreau, interprète du clown Sol, nous quittait pour toujours. Ce triste

anniversaire sera marqué cette année par la sortie de ce deuxième coffret de la série « Sol et Gobelet » où il jouait aux côtés de Luc Durand.

 

 

 

 

Les nouveautés sur Star Québec !

 

À la fin du mois de novembre, il y avait 35 ans que le comédien Olivier Guimond quittait ce monde, emporté par un cancer. Même de nos jours, il n’est pas oublié et prouve que le talent survit toujours au passage du temps. Ayant atteint le statut de légende du Québec, nous lui consacrons une fiche-bio.