Janvier 2006

 

 

 

 

Les manchettes du mois :

(Cliquez sur le titre pour lire l’article)

 

Le mystère Mao Bougon élucidé !

Le retour de Louis-José Houde à la télé !

Les films québécois à l’honneur en 2005 !

Marc Labrèche séduit toujours !

Natasha St-Pier en visite à Montréal !

Décès du chanteur Lou Rawls !

TQS se débarrasse de « 3 x rien » !

Mario Lirette s’est fiancé à Noël !

Roch Voisine papa d’un deuxième garçon !

« Munich » : Une page d’histoire tragique !

Éric Salvail accroche le public !

« Le petit chaperon rouge » réinventé !

Mariage de la comédienne Brigitte Lafleur !

L’actrice Shelley Winters n’est plus !

Corneille triomphe en France !

4 Golden Globes pour « Brokeback Mountain » !

André Arthur élu député !

Décès de Wilson Pickett, pionnier du soul !

Un hommage mérité pour Denise Filiatrault !

Un dernier tour de piste pour Maxime Gaudette dans « Virginie » !

« Histoire de famille » : Une saga à voir !

Le Cirque du Soleil délire !

« Loft story » fait peau neuve !

« Surprise sur prise » reprend du service !

« Le cœur a ses raisons » nous revient !

Décès du pianiste Roger Le Sourd !

Stéphane Venne blessé dans un incendie !

 

 

 

 

Le mystère de Mao Bougon élucidé !

 

Les assidus de la série télévisée « Les Bougon, c’est aussi ça la vie » avaient bien hâte au retour de la série cet hiver. Le dernier épisode de la deuxième saison au printemps dernier nous avait laissé sur une note mystérieuse. Lors d’une combine avec son grand frère Junior (Antoine Bertrand), Mao Bougon était abattue par la police lors d’une descente. Arrivée dans l’autre monde, elle rencontre Pépère (Pierre Ébert) qui lui suggère de retourner auprès des siens. Ces derniers mois, tout le monde se demandait si Mao avait suivi les conseils de Pépère. La réponse a été donnée lors du premier épisode de la troisième saison, le 2 janvier : Mao (Rosalee Jacques

) a survécu ! Comment ? Grâce aux soins d’une clinique privée qui offre les meilleurs soins. On est en droit de croire, selon l’intrigue, que si Mao avait dû se contenter des soins de l’urgence d’un hôpital public, elle ne serait plus de ce monde. N’empêche que la tragédie a ébranlé Maman Bougon (Louison Danis) qui décide de réembarquer dans le système alors que Paul (Rémy Girard) continue de penser que les « crosses », c’est la seule façon de vivre…

 

 

 

 

Le retour de Louis-José Houde à la télé !

 

Qui ne se souvient pas du fameux « Dollaraclip » que Louis-José Houde animait jadis à Musique-Plus ? Pour cette émission, il nous présentait les pires vidéoclips à avoir été tournés. Il reprend un peu le même concept, mais cette fois-ci, c’est à Radio-Canada qu’il sévira. Le titre de son émission, « Ici Louis-José Houde », fait directement référence à l’ancien slogan de la société d’état. Dans le cadre de cette émission, Louis-José Houde et son équipe s’amusent avec les archives que Radio-Canada a accumulées depuis 53 ans. Il ressort de la boîte à souvenirs des moments cocasses et inimaginables qui se sont produits à la télévision. À titre d’exemple, lors de la première émission, le 5 janvier, on pouvait revoir des publicités des années 70. Quel plaisir d’entendre Gilles Latulippe clamer « La Labatt Bleue se vend peut-être pas le diable, mais elle se vend plus qu’avant ! » Et que dire de ce chapeau à plumes qui s’enflamme lors d’un téléthéâtre en direct ? « Ici Louis-José Houde » est une émission couleurs (!?!) de Radio-Canada pour les nostalgiques de la télé qui veulent s’amuser.

 

 

 

 

Marc Labrèche séduit toujours !

 

Plusieurs personnes s’ennuyaient de sa présence à la télévision. Marc Labrèche a renoué avec l’animation le 5 janvier alors que sa nouvelle émission, « Le fric show », prenait l’antenne à Radio-Canada. « Le fric show », c’est une émission qui traite de consommation. Contrairement aux autres émissions de services de ce genre, « Le fric show » traite ses sujets avec un humour et une originalité uniques à Marc Labrèche. La première émission traitait de produits de nettoyage. Au lieu de tout simplement présenter des reportages sur les différents aspects de ce sujet, Marc Labrèche a joué la dame au foyer qui veut faire briller sa maison. Il a aussi organisé un concours pour sensibiliser les gens à l’utilisation de produits de nettoyage biodégradables. Quant à son retour comme comédien, Marc Labrèche le fera au cours des prochaines semaines alors que la comédie « Le cœur a ses raisons » reviendra sur les ondes du réseau TVA.

 

 

 

 

Les films québécois à l’honneur en 2005 !

 

2004 avait été une année exceptionnelle pour le cinéma québécois. 2005 lui a permis d’atteindre des nouveaux sommets et devient ainsi la meilleure année de toute pour les recettes engendrées par des films produits chez-nous. En tête de liste,  « C.R.A.Z.Y. » de Jean-Marc Vallée a recueilli 5,9 millions $, ce qui en fait le succès numéro un de l’année. Il est suivi de près par « Aurore » avec 5,3 millions et « Horloge biologique » et ses 4,3 millions. Non seulement « C.R.A.Z.Y. » a dominé le palmarès des productions québécoise, mais il est même arrivé troisième si on compte tous les films présentés au Québec en 2005, tout juste derrière des productions énormes comme « Harry Potter et la Coupe de Feu » et « Star Wars épisode III » qui occupent respectivement la 1ière et la 2ième place. De plus, « C.R.A.Z.Y. » a réussi à se classer septième sur le classement des films les plus rentables de tous les temps au Québec, derrière « Séraphin : Un homme et son péché », « Les Boys », « La grande séduction » et « Les invasions barbares ». Voir l’article suivant pour tous les chiffres…

 

 

Box Office québécois en 2005 !

 

 

 

 

Rang

Tous les films présentés au Québec

Films québécois 2005

Films québécois de tous les temps

 

 

 

 

1

Harry Potter et la Coupe de Feu (7,7 M$)

C.R.A.Z.Y.  (5,8 M$)

Séraphin: Un homme et … (9,2M$)

2

Star Wars : Épisode III (7,1 M$)

Aurore  (5,3 M$)

La grande séduction  (8,4 M$)

3

C.R.A.Z.Y. (5,8 M$)

Horloge biologique (4,2 M$)

Les Boys  (6,9 M$)

4

Aurore (5,3 M$)

Le survenant  (2,8 M$)

Les invasions barbares  (6,5 M$)

5

La guerre des mondes (4,7 M$)

Maurice Richard  (2,3M$)

Les Boys II  (6,2 M$)

6

Horloge biologique (4,2 M$)

Maman Last Call  (1,77 M$)

Les Boys III  (6,1 M$)

7

Batman Begins (3,8 M$)

Les voleurs d’enfance (1,72 M$)

C.R.A.Z.Y.  (5,8 M$)

8

Madagascar (3,6 M$)

Les Boys IV  (1,6 M$)

Aurore  (5,3 M$)

9

Hitch (3,34 M$)

Idole instantanée  (1,5 M$)

Camping sauvage  (4,35 M$)

10

Mr And Mrs Smith (3,33 M$)

L’audition  (1,3 M$)

Elvis Gratton II  (4,30 M$)

 

 

Données valides en date du 1er janvier 2006.

 

 

 

 

 

Natasha St-Pier en visite à Montréal !

 

Ça faisait longtemps que Natasha St-Pier n’était pas passée au Québec. Elle l’a fait en ce début de janvier, pendant huit jours, pour faire la promotion de son nouvel album, « Longueur d’ondes », son cinquième en carrière. La chanteuse a coréalisé son album avec Pascal Obispo. Les 12 chansons de cet album reflètent bien la période de vie qu’a traversé Natasha au cours de la préparation de celui-ci. En effet, elle a rompu avec l’animateur Sébastien Benoît et a commencé à fréquenter un français. C’est normal puisqu’elle passe la majeure partie de son temps au pays de nos cousins. D’ailleurs, lors de son séjour au Québec, c’est son agent européen, Olivier Kahn, qui l’accompagnait.

 

 

 

 

Décès du chanteur Lou Rawls !

 

Le chanteur américain Lou Rawls est mort le 6 janvier à l’âge de 72 ans. Celui qu’on surnommait le « chanteur à la voix de velours » souffrait d’un cancer des poumons et du cerveau. En 50 ans de carrière, il aura été l’une des grandes voix du jazz, du blues et de la pop. Natif de Chicago, il avait notamment popularisé les chansons « You’ll Never Find Another Love Like Mine » et « Lady Love ». Il avait récolté trois Grammy Awards et avait vendu plus de 40 millions d’albums au cours de sa carrière.

 

 

 

 

TQS se débarrasse de « 3 fois rien » !

 

La populaire comédie « 3 fois rien » vient d’être victime des coupures de TQS. L’émission qui mettait en vedette les Mecs Comiques obtenait pourtant un bon succès pour ce réseau, mais la direction a choisi d’attribuer le budget à de nouveaux projets. Il faut dire que les Mecs Comiques ont été ébranlés par le départ de Louis Morissette annoncé cet automne. Par contre, les deux autres membres, Alex Perron et Jean-François Baril, avait présenté leurs projets pour la nouvelle saison sans Louis. Alex devait adopter une petite chinoise et le personnage de Caro (tenu par Julie Perreault) devait prendre davantage de place. Malheureusement, les nouvelles folies du jeune et du fif resteront au pays des idées rejetées. Alex Perron poursuit sa collaboration à l’émission du matin de CKOI tandis que Jean-François Baril a décroché un petit rôle dans « Lance et compte » en plus de continuer d’animer « Caféine ».

 

 

 

 

Mario Lirette s’est fiancé à Noël !

 

L’animateur Mario Lirette est heureux comme un pape ! Le soir de Noël, il a surpris tous ses proches en se fiançant à Jacinthe Valérie, la jeune femme de 33 ans qu’il fréquente depuis le 13 janvier 2005. Il faut dire que les deux futurs mariés se connaissent depuis les années 90 alors qu’ils s’étaient connus à CKMF où Jacinthe présentait la météo. Mario Lirette s’était déjà marié en 1993. De cette union sont nés deux garçons aujourd’hui âgés de 22 et 17 ans. Mario a également un autre fils de 9 ans issu d’une union subséquente. Il n’est pas encore question de mariage, mais les deux amoureux souhaitent vivre ensemble au cours des prochains mois.

 

 

 

 

« Munich » : une page d’histoire tragique !

 

Voici les faits : les Jeux Olympiques de 1972 se déroulent à Munich en Allemagne. 11 athlètes israéliens sont pris en otage par des extrémistes palestiniens avant d’être assassinés. Non ce n’est pas de la fiction, c’est l’histoire telle qu’elle s’est réellement déroulé au début des années 70. Steven Spielberg en a fait le sujet de son nouveau film intitulé tout simplement « Munich ». Ce n’est pas la première fois que le célèbre cinéaste s’attaque à une page d’histoire. On n’a qu’à se rappeler « La liste de Schindler » ou encore « Il faut sauver le soldat Ryan ». C’est donc avec intérêt qu’on verra « Munich », un film qui se démarque par le contraste entre ses images d’une grande beauté et ses scènes de violence presque intolérables.

 

 

 

 

Roch Voisine papa d’un deuxième garçon !

 

Le chanteur Roch Voisine est devenu papa pour une seconde fois le 9 janvier. Son épouse, Myriam St-Jean, a donné naissance à un petit garçon de 7 livres et demi. La nouvelle a été annoncée en primeur sur le site internet officiel de Roch Voisine, le http://www.rochvoisine.com/. Selon les informations, la mère et l’enfant se portent à merveille. C’est un deuxième fils pour Roch et Myriam qui sont déjà parents de Killian, né en juin 2004. On se souvient que Roch Voisine et Myriam St-Jean se sont mariés en décembre 2002.

 

 

 

 

Éric Salvail accroche le public !

 

C’est dimanche le 15 janvier que TVA présentait la première du talk-show d’Éric Salvail, « On n’a pas toute la soirée ». Ceux qui étaient à l’écoute sont unanimes : les folies d’Éric Salvail ont plu. Pour cette première semaine d’émissions, Éric Salvail a su s’entourer d’artistes aimés du public, soit la chanteuse Ginette Reno, l’humoriste Martin Matte, la comédienne Guylaine Tremblay et le comédien Joël Legendre. De plus, l’animatrice Julie Snyder agissait à titre d’animatrice de foule pour rendre la pareille à Salvail qui occupait cette fonction alors que Madame Snyder animait « Le Poing J ». La nouvelle émission d’Éric Salvail

 est présentée du dimanche au mercredi sur les ondes de TVA.

 

 

 

 

« Le petite chaperon rouge » réinventé !

 

Qui ne connaît pas l’histoire du petit chaperon rouge. Ce conte fait partie des classiques de la littérature pour enfants. Mais qui peut se vanter de connaître « La véritable histoire du petit chaperon rouge » ? Pour savoir tout ce qui se cache derrière la légende, il faut voir ce film d’animation, version française de « Hoodwinked », qui a pris l’affiche en salle à la mi-janvier. De plus, de grands acteurs de chez-nous prêtent leurs voix aux célèbres personnages. C’est à Karine Vanasse que revient l’honneur d’incarner « Le petit chaperon rouge » tandis que le grand méchant loup est incarné par Pierre Lebeau. La voix de la grand-mère, un peu plus délurée que dans l’histoire originale, est celle de Béatrice Picard. Finalement, Raymond Bouchard prête sa voix au bûcheron.

 

 

 

 

Mariage de la comédienne Brigitte Lafleur !

 

La comédienne Brigitte Lafleur n’est plus célibataire. Elle a épousé son fiancé, Mario Provencher, le 21 décembre, lors d’un voyage à Punta Cana en République Dominicaine. Brigitte Lafleur est bien connue des téléphiles pour son rôle de Nadia, la barmaid du téléroman « L’auberge du chien noir ». C’est elle aussi qui avait été Lysanne Bazinet dans « Virginie » il y a quelques années. Au cinéma, Brigitte Lafleur a joué aussi dans « Elles étaient cinq » qui lui avait valu le Jutra de la meilleure actrice de soutien l’an dernier. À peine étaient-ils revenus de leur voyage de rêve que les deux nouveaux mariés annonçaient qu’ils espéraient prochainement la venue d’un enfant. Mais pour le moment, ils reprennent leurs projets respectifs. Mario Provencher continue de gérer son théâtre, le Théâtre d’Asbestos, tandis que Brigitte joue à la Licorne dans « Beaver » et tourne dans le nouveau film de Ghislaine Côté, « Le secret de ma mère ».

 

 

 

 

L’actrice Shelley Winters n’est plus !

 

Une star du cinéma américain vient de nous quitter. L’actrice Shelley Winters est décédée le 14 janvier à la suite d’une défaillance cardiaque. Âgée de 85 ans, elle avait été hospitalisée en octobre dernier pour une crise cardiaque. Née Shirley Schrift, elle avait débuté comme choriste dans des boîtes de nuit avant d’obtenir des rôles secondaires dans des pièces de théâtre de New-York. Puis, le cinéma est venu la chercher. C’est plus tard que la gloire s’offrit à elle avec ses rôles de mères et de femmes explosives. Elle s’était mérité deux Oscars pour des rôles de soutien, l’un en 1959 pour « Le journal d’Anne Frank » et en 1965 pour « A Patch Of Blue ».

 

 

 

 

Corneille triomphe en France !

 

Le chanteur Corneille est une star sur le marché européen. Le 15 janvier, il terminait une série de spectacles à l’Olympia de Paris. Son succès ne se dément pas : c’est la folie pour Corneille ! Des fans en délire et des adolescentes hystériques ont fait écrire au quotidien « Libération » que l’on n’était pas loin de la Beatlemania des années 60. Déjà, son succès « Parce qu’on vient de loin » lui avait fait conquérir le public français. Cette fois, la sortie de son nouvel album, « Les marchands de rêves » et son spectacle à l’Olympia en font un grand de la chanson francophone. Le spectacle de Corneille ne s’arrête pas avec l’Olympia puisqu’il poursuit sa tournée jusqu’en avril en France, en Belgique et en Suisse. Il sera de retour au Québec en mai pour poursuivre son tour de chant.

 

 

 

 

4 Golden Globes pour « Brokeback Mountain » !

 

Le film « Souvenirs de Brokeback Mountain » a remporté quatre prix lors de la soirée des Golden Globes Awards. Ce n’est une surprise pour personne puisque le film détenait le plus grand nombre de nominations de toutes les productions inscrites. Le film qui raconte l’histoire d’amour entre deux cowboys du Wyoming a reçu les prix décernés au meilleur réalisateur, au meilleur scénario, à la meilleure chanson originale et au meilleur film dramatique. Le film « Walk The Line » qui raconte la carrière du chanteur Johnny Cash a quant à lui remporté trois prix dans la catégorie musical : meilleur film, ainsi que meilleur acteur et meilleure actrice pour Joaquin Phoenix et Reese Whiterspoon. Les Golden Globes ont la réputation de refléter les choix de la Soirée des Oscars. Reste maintenant à voir si ces films se mériteront les plus hauts honneurs du cinéma américain.

 

 

 

 

Décès de Wilson Pickett, pionnier du soul !

 

C’est le départ de l’un des pionniers de la musique soul que le monde pleure avec le décès de Wilson Pickett, survenu le 19 janvier à 64 ans. Selon l’agent du chanteur, Wilson Pickett avait été transporté à l’hôpital de Reston en Virginie à la suite d’une crise cardiaque dont il ne s’est pas relevé. Né en Alabama, il avait fait ses débuts professionnels avec le groupe Falcons qui a enregistré « I Found A Love » en 1962. L’année suivante, Wilson Pickett a débuté sa carrière solo et s’est fait connaître grâce à sa voix rauque. Il aura connu un grand succès sur disque avec les pièces « In The Midnight Hour » et « Mustang Sally ». Il fut admis au Rock And Roll Hall Of Fame en 1991, quelques années avant d’avoir des problèmes avec la justice. En 1994, il était arrêté et emprisonné pour voies de fait. Ces dernières années, il avait connu quelques ennuis de santé loin des feux de la rampe.

 

 

 

 

André Arthur élu député !

 

L’un des personnages les plus colorés de la radio, l’animateur André Arthur, est devenu le député fédéral indépendant du comté de Portneuf lors des élections générales du 23 janvier. L’animateur qui n’a jamais eu peur de son idée a obtenu la confiance des électeurs de sa circonscription justement à cause de cette réputation de « brasseur de cage » qui le précède. Même si son rôle de député indépendant ne lui permettra pas de prendre la parole très souvent, il a promis à ceux qui lui ont fait confiance de bien les représenter à Ottawa. Ce n’est pas la seule personnalité artistique à avoir tenté sa chance lors de ces élections. Le comédien Maka Kotto, qui fut pendant un court moment le concierge dans le téléroman « Virginie », a été réélu pour une deuxième fois sous la bannière du Bloc Québécois. Finalement, Liza Frulla, qui a eu jadis son émission quotidienne à Radio-Canada, a mordu la poussière en perdant le siège qu’elle détenait dans le gouvernement de Paul Martin.

 

 

 

 

Un hommage mérité pour Denise Filiatrault !

 

La prochaine soirée des Jutra, présentée en mars, remettra son prix hommage à la comédienne et cinéaste Denise Filiatrault. C’est ce qui a été annoncé en janvier. Cet hommage est pleinement mérité pour la grande dame de notre showbizz, d’autant plus que ses productions cinématographiques ont souvent été boudées par le gala, récoltant peu de nominations au fil des ans et un seul prix, celui de la meilleure actrice remis à Pascale Bussières l’an dernier pour « Ma vie en cinémascope ». En plus de sa carrière sur disque, au cabaret, au théâtre et à la télévision, Denise Filiatrault compte plusieurs années d’expérience au cinéma. Dès 1972, elle joue dans « Le p’tit vient vite » avant de tenir des rôles plus étoffés dans « La mort d’un bûcheron », « Il était une fois dans l’Est », « Les beaux dimanches », « Je suis loin de toi Mignonne », « Gina » et « Les tisserands du pouvoir », notamment. C’est à elle aussi qu’on fait appel pour tenir le rôle de Cécile dans la version filmée des « Plouffe ». Forte de son succès d’auteure à la télévision, elle se lance dans la réalisation de films en 1998 alors qu’elle nous offre « C’t’à ton tour Laura Cadieux », puis « Laura Cadieux, la suite » mettant en vedette Ginette Reno. On lui doit aussi « L’odyssée d’Alice Tremblay » et « Ma vie en cinémascope » qui raconte la vie de la chanteuse Alys Robi. Ses films sont de grands succès commerciaux, mais la reconnaissance du milieu du cinéma vient seulement avec ce prix hommage.

 

 

 

 

Un dernier tour de piste pour Maxime Gaudette dans « Virginie »

 

Depuis quelques jours, le comédien Maxime Gaudette était de retour au sein de l’équipe du téléroman « Virginie ». Avec son rôle d’Éric Pouliot, il avait occupé une place importante dans le téléroman pendant quelques saisons. Depuis, son personnage était parti en France avec l’espoir d’y devenir écrivain. Mais voilà que depuis le temps des fêtes, Éric Pouliot était de retour pour rendre visite à sa mère (Pascale Desrochers) et les professeurs qui l’avaient marqué, Lacaille (Jici Lauzon) et Virginie (Chantal Fontaine). Sa carrière n’avait pas tourné comme prévu et il avait dû se faire maçon pour gagner sa pitance. Même si sa mère insistait pour qu’il demeure au Québec, le jeune adulte est retourné vers son pays d’adoption où il est mort lors d’une émeute. C’est donc ainsi que prend fin le passage de Maxime Gaudette dans « Virginie ». Sa dernière scène aura été mémorable pour les fans du téléroman puisque dans le dernier échange mère-fils, Pascale Desrochers livre une performance digne des plus grands Oscars de ce monde. Éric nous manquera, mais Maxime a bien d’autres projets et nous avons déjà très hâte de le retrouver.

 

 

 

 

« Histoire de famille » : une saga à voir !

 

L’histoire d’une famille québécoise de 1960 à 1976 à travers l’évolution de la société et du peuple québécois. Voilà la trame de fond de la saga de Michel Poulette, « Histoire de famille », qui prend l’affiche en salle ce 27 janvier. Sur un scénario de Guy Fournier et de Normand Canac-Marquis, On suit la famille Gagné du début de la Révolution Tranquille jusqu’à la première élection du Parti Québécois. Luc Proulx et Danielle Proulx personnifient les parents de cette famille qui vivront les joies et les drames de leurs enfants interprétés par Évelyne Rompré, Sébastien Huberdeau et Louis-Philippe Dandenault. Un film qui ne fait pas l’unanimtié des critiques, mais à voir pour sa valeur historique !

 

 

 

 

Le Cirque du Soleil délire !

 

Acclamé dans le monde entier, le Cirque du Soleil n’oublie pas ses origines. C’est pourquoi c’est à Montréal qu’a eu lieu la première de leur tout nouveau spectacle, « Delirium ». Contrairement aux autres productions des saltimbanques, cette fois-ci aucun chapiteau n’est requis. « Délirium » est conçu pour être présenté dans des grandes salles comme le Centre Bell. Comme d’habitude, des personnalités du milieu artistique assistaient à la première du spectacle, dont Mitsou, René Simard et Marie-Josée Taillefer. Les commentaires sont unanimes, après toutes ces années de cirque, l’émerveillement est toujours de la partie.

 

 

 

 

« Surprise sur prise » reprend du service !

 

Après avoir fait les beaux soirs de TQS et de Radio-Canada avec Marcel Béliveau comme animateur, l’émission de caméra cachée « Surprise sur prise » est de retour sur les ondes. Cette fois, c’est TVA qui présente la série. Après un bref retour avec Pauline Martin à la barre il y a quelques années, c’est maintenant Guy Jodoin qui reprend le flambeau. Mine de rien, une dizaine d’artistes ont déjà été piégés et les premiers gags de la nouvelle génération ont fait l’objet d’une première émission spéciale le 29 janvier. Il fallait voir Mahée Paiement tenter de sortir un clown obèse de sa minuscule voiture. Il y eut aussi le gag mettant en scène Hélène Bourgeois-Leclerc découvrant des sons de l’atmosphère dans un observatoire. Et que dire de la crise d’hystérie d’Ève-Marie Lortie qui en a fait voir de toutes les couleurs à Marie-Claude Savard. Pierre Verville, Paul Houde et Paul Arcand complétaient la liste des victimes de cette première émission.

 

 

 

 

« Loft Story » fait peau neuve !

 

« Moi je n’écoute pas ça, je trouve ça trop niaiseux et superficiel ! » Voilà le genre de commentaires que l’on entend lorsqu’on parle de la télésérie « Loft Story » qui est de retour à TQS pour une deuxième saison depuis le 29 janvier. Personne ne l’écoute, et pourtant, tout le monde connaît ce qui se passe dans le loft. Tout le monde a un petit côté voyeur que l’émission arrive à satisfaire. Après de multiples remous, l’émission a failli ne pas voir le jour. D’abord, l’animatrice du gala du dimanche, Renée-Claude Brazeau, avait annoncé qu’elle ne serait plus de la partie pour se consacrer à ses autres contrats. Puis, le producteur de l’émission, Guy Cloutier, a connu les démêlés judiciaires que l’on connaît et s’est retrouvé en prison. Finalement, il y a cette saga opposant l’animateur des émissions quotidiennes, Philippe Fehmiu, et le commentateur du dimanche, le doc Mailloux, à propos de l’intelligence des noirs, mésentente qui s’est terminée par le congédiement des deux protagonistes. C’est donc Isabelle Maréchal qui a pris la relève du talk-show du dimanche et Virginie Coossa pour les autres émissions. Renée-Claude Brazeau a regardé la première de « Loft Story » où les 13 participants ont été présentés. Elle considère que les animatrices ont fait du bon travail. Par contre, elle trouve les participants un peu trop « beaux », rappelant que lors de la première saison, des gars et des filles plus ordinaires avaient été choisis pour que le public se reconnaisse en eux. Le Doc Mailloux a carrément boycotté l’émission. Il aurait aimé la regarder pour l’intérêt sociologique qu’elle représente pour lui, mais sait très bien que les médias lui auraient demandé ses commentaires sur la série. Quant à Philippe Fehmiu, il a répondu qu’il avait complètement oublié la première émission… Pourtant ce n’est pas faute de publicité. La première émission du dimanche 29 janvier a attiré plus d’un million de téléspectateurs, presque autant que « Tout le monde en parle » et « Surprise sur prise », présentés aux réseaux concurrents.

 

 

 

 

« Le cœur a ses raisons » nous revient !

 

La deuxième saison de la comédie « Le cœur a ses raisons » était fort attendue. Le succès de la première saison,

maintenant disponible en DVD, ne s’est pas démenti. Quelques prix Gémeaux sont même venus confirmer le travail des artistes et artisans qui mettent la main à la pâte pour faire de cette parodie de soaps américains un véritable délice. Lors du dernier épisode, Brett Montgomery (personnifié par Marc Labrèche) perdait la vie dans un tremblement de terre. Crickett (Anne Dorval) est complètement anéantie par cette tragédie. En fait, est-il vraiment mort ? Il suffit d’écouter la série pour le savoir. Pour compléter la distribution, l’équipe peut compter sur le talent de Michèle Deslauriers, Patrice Coquereau et plusieurs autres.

 

 

 

 

Décès du pianiste Roger Le Sourd !

 

Le pianiste Roger Le Sourd n’est plus ! Il est décédé à Montréal le 25 janvier à l’âge de 77 ans. Né en France, il avait immigré au Québec en 1956 où il s’était vite fait engagé à la radio et à la télévision. Il fut le pianiste attitré de l’émission de radio « Chez Miville ». À la télévision, il avait fait partie de l’équipe de la série de variétés « Le club des autographes » animée par Pierre Paquette à la fin des années 50 et au début des années 60 sur les ondes de Radio-Canada. Par la suite, il a fait la musique de nombreuses séries de variétés. Sa carrière de musicien avait débuté en France. Il avait accompagné de nombreux artistes, dont Charles Aznavour et Cora Vaucaire. Retraité depuis plusieurs années, il continuait de jouer à l’occasion sur des bateaux de croisières.

 

 

 

 

Stéphane Venne blessé dans un incendie !

 

L’auteur-compositeur Stéphane Venne a été hospitalisé d’urgence le 31 janvier à la suite d’un incendie qui a ravagé sa résidence. Il semblerait que l’auteur de chansons a été blessé à une main après avoir voulu éteindre l’incendie qui a pris naissance vers 1h10 du matin. Appelés sur les lieux, les pompiers ont réussi à maîtrise l’incendie après deux heures de travail. Stéphane Venne aurait tenté d’éteindre l’incendie en compagnie de sa fille et de son fils qui ont eux aussi été transportés à l’hôpital. La cause de l’incendie serait d’origine électrique. Stéphane Venne est l’auteur fétiche de Renée Claude et d’Emmanuelle pour qui il a créé entre autres « Et c’est pas fini » et « Le début d’un temps nouveau ».