Décembre 2006

 

 

 

 

Les manchettes du mois :

(Cliquez sur le titre pour lire l’article)

 

Normand Brathwaite reçoit un Gémeaux hommage !

« Roméo et Juliette » : du romantisme pour Noël !

50 ans de « Belles histoires » : Faut fêter ça !

Patrick Zabé fier de sa fille !

Serge Postigo donne un nouveau souffle aux Gémeaux !

Claude Legault passe à l’histoire !

Isabel Richer et Sylvain Marcel en amour !

La carrière de Louise Turcot couronnée d’un Masque !

Un premier Noël sans Fernand Gignac !

« Les Pierrafeu » ont perdu leur père !

Stéphane Gendron congédié de TQS !

André Arthur se bat de toutes ses forces !

L’ex-épouse de Claude Blanchard se suicide !

Les Grands Ballets Canadiens en deuil !

James Brown, légende du soul, s’éteint !

Décès de Pierre Delanoë !

Les nouveaux albums décembre 2006 !

Les nouveaux DVD de décembre 2006 !

Les nouveautés sur Star Québec !

 

 

 

 

Normand Brathwaite reçoit un Gémeaux hommage !

 

L’âme du gala des Prix Gémeaux, Normand Brathwaite, recevra le Grand Prix de l’Académie lors de la prochaine remise de prix qui aura lieu le 9 décembre prochain. C’est un juste retour d’ascenseur pour celui qui a animé ce gala pendant tant d’années et qui a dû quitter ce rôle au moment où cette soirée a connu une crise existentielle. Non seulement cet hommage permet de réconcilier officiellement Normand Brathwaite avec l’Académie, mais il souligne également l’apport inestimable de ce showman à la télévision. On sait tous que c’est Denise Filiatrault qui lui donna sa première chance en lui confiant le rôle de Patrice dans la comédie « Chez Denise ». Comme animateur, il a connu d’énormes succès avec « Beau et chaud », « Piment fort », « Belle et bum » et plus récemment « Le match des étoiles ». L’animateur du gala de cette année, Serge Postigo, promet un numéro tout à fait spécial pour honorer cet artiste de talent.

 

 

 

 

« Roméo et Juliette » : du romantisme pour Noël !

 

Pour passer un bon temps des fêtes, les amoureux québécois n’auront qu’à faire une petite sortie au cinéma et voir le nouveau film d’Yves Desgagnés, « Roméo et Juliette ». Tout le monde connaît la version de Shakespeare de cette histoire d’amour tragique. Il y a quelques années, les américains nous en offraient une version plus contemporaine avec Leonardo DiCaprio. Cette fois, voici la version québécoise moderne mettant en vedette deux nouveaux venus dans le milieu artistique, Charlotte Aubin et Thomas Lalonde. Les deux découvertes du cinéma québécois sont toutefois bien soutenues par le jeu d’une grande dame du cinéma français, Jeanne Moreau. Par contre, dans ce film, le romantisme laisse parfois sa place à des scènes de violence, notamment en reprenant à plusieurs reprises le thème du suicide. La Régie du cinéma a aussi jugé bon de donner une cote de 13 ans et + au film en raison des multiples scènes de nudité et d’actes sexuels explicites. Yves Desgagnés en est à sa deuxième réalisation pour le cinéma, nous ayant donné « Idole instantanée » en 2005.

 

 

 

 

Patrick Zabé fier de sa fille !

 

L’ancien chanteur et homme d’affaires Patrick Zabé a eu la grande fierté de voir sa fille Kim sortir gagnante de la troisième édition de la téléréalité « Loft Story ». En effet, lors de la finale du 3 décembre, Kim et Jean-Philippe ont été déclarés grands gagnants de la saison. Shawn-Edward n’est toutefois pas en reste : comme lofteur ayant le plus diverti le public, il s’est mérité une maison d’une valeur de 325 000$. Pour revenir à Kim, lorsque la brunette est sortie du loft après un séjour de plus de deux mois, son père, Patrick Zabé, a versé quelques larmes, ce qui a ému la jeune femme. Avec l’argent récolté pour son passage à « Loft Story », Kim espère ouvrir une boutique de vêtements avec celui-ci. Patrick Zabé a une longue expérience de la mode puisqu’il a longtemps été propriétaire d’une quarantaine de boutiques de la chaîne Zabé Jeans.

 

 

 

 

50 ans de « Belles histoires » : Faut fêter ça !

 

« Les belles histoires des pays d’en haut » est devenu une série culte… Le téléroman écrit par Claude-Henri Grignon prenait l’affiche pour la première fois il y a 50 ans, en octobre 1956. Aujourd’hui encore, l’émission passe en rediffusion à ARTV et récolte des cotes d’écoute appréciables. Les jeunes et les moins jeunes adorent encore les intrigues savoureuses des colonisateurs des Laurentides. Le 50ième anniversaire des « Belles histoires des pays d’en haut » ne passera pas inaperçu. D’abord, en janvier prochain, Radio-Canada ressuscitera, le temps de deux épisodes, le quiz « Tous pour un ». Francis Reddy animera ce spécial consacré aux « Belles histoires des pays d’en haut ». Puis, le gala des Prix Gémeaux rendra un hommage bien particulier à cette série qui a su durer dans le temps et devenir immortelle. Finalement, René Homier-Roy animera, le 17 décembre, une édition spéciale de son émission « Viens voir les comédiens ». Il y recevra le dernier réalisateur du téléroman, Yvon Trudel, ainsi que le neveu de l’auteur Claude-Henri Grignon. Il s’entretiendra aussi avec quelques-uns des interprètes encore vivants de cette époque, dont Andrée Champagne, Thérèse Cadorette, Andrée Boucher, René Caron, Réjean Lefrançois, Denise Filiatrault, Gérard Paradis, Élizabeth Lesieur, Andrée Basilières et Janine Sutto. Yvon Leroux et Roland Chenail n’ont pu assister à l’émission pour des raisons de santé. En attendant, les épisodes des « Belles histoires des pays d’en haut » sont présentés du lundi au jeudi sur ARTV.

 

 

 

 

Serge Postigo donne un nouveau souffle aux Gémeaux !

 

Sans animateur depuis le départ de Normand Brathwaite, le gala des Prix Gémeaux a repris vie, samedi le 9 décembre. Présenté sur ARTV, le gala fut animé avec brio par le comédien Serge Postigo. Son travail remarquable a d’ailleurs été souligné à plusieurs reprises lors de la soirée. Les moments forts ? Il faut souligner cet hommage rendu à Normand Brathwaite qui recevait le Grand Prix de l’Académie. Également, un hommage mérité au téléroman « Les belles histoires des pays d’en haut », dont quelques-uns des comédiens, Andrée Champagne en tête, ont présenté un prix. Si une série s’est démarquée, c’est bien « Minuit le soir » qui a presque tout raflé sur son passage, recevant sept trophées. Le téléroman « Annie et ses hommes » et la comédie « Cover Girl » ont reçus respectivement 5 et 4 prix. Lorsque Chantal Lacroix a reçu sa récompense pour l’animation de « Donnez au suivant », sa spontanéité a touché le public. Elle a raconté qu’un orienteur scolaire lui avait déconseillé de devenir animatrice : douce revanche pour Chantal Lacroix en recevant ce trophée. Voici en vrac la liste des principaux autres prix décernés :

Meilleure série dramatique : « Minuit le soir »

Meilleur téléroman : « Annie et ses hommes »

Meilleure comédie : « Rumeurs »

Meilleure téléréalité : « Donnez au suivant »

Interprètes premier rôle dramatique : Claude Legault (Minuit le soir) et Sylvie Léonard (Vice caché)

Interprètes premier rôle téléroman : Denis Bouchard (Annie et ses hommes) et Marie-Thérèse Fortin (Un monde à part)

Interprètes premier rôle comédie : Marc Labrèche et Anne Dorval (Le cœur a ses raisons)

Interprètes de soutien dramatique : François Papineau et Maude Guérin (Vice caché)

Interprètes de soutien téléroman : Claude Legault (Annie et ses hommes) et Isabelle Vincent (Providence)

Interprètes de soutien comédie : Gilles Renaud et Anne-Marie Cadieux (Cover Girl)

Interprète premier rôle jeunesse : Catherine Proulx-Lemay (Une grenade avec ça ?)

Interprète de soutien jeunesse : Guillaume Lemay-Thivierge (Ramdam)

Prix Jean-Besré pour l’innovation en télévision : « Minuit le soir »

Grand Prix de l’Académie : Normand Brathwaite

Prix du public : « Tout le monde en parle »

 

 

 

 

Claude Legault passe à l’histoire !

 

L’auteur et comédien Claude Legault vient d’être consacré comme l’un de nos grands artistes à l’occasion du 21ième gala des prix Gémeaux qui a eu lieu le 9 décembre. À titre personnel, il est reparti avec quatre trophées ce soir-là, tout un exploit. D’abord, son travail de comédien a été récompensé deux fois, ce qui est en soi assez important. En effet, il s’est mérité le prix du meilleur acteur dans un premier rôle dramatique pour « Minuit le soir » ainsi que celui du meilleur acteur dans un rôle de soutien dans un téléroman pour « Annie et ses hommes ». Ce n’est pas tout ! Il a aussi été récompensé comme auteur en recevant la statuette des meilleurs textes dramatiques pour la série « Minuit le soir » qu’il écrit en collaboration avec Pierre-Yves Bernard. À ce même titre, il s’est mérité, avec Pierre-Yves Bernard et Podz, le prix Jean-Besré décerné pour l’apport innovateur au milieu de la télévision. Gageons que Claude Legault se rappellera toujours de son année 2006…

 

 

 

 

Isabel Richer et Sylvain Marcel en amour !

 

Selon le magazine artistique Échos-Vedettes, la comédienne Isabel Richer et le comédien Sylvain Marcel se fréquenteraient. La nouvelle de leur relation a de quoi faire jaser puisque les deux vedettes de la télé ont connu une séparation médiatisée il y a quelques mois. Isabel se séparait de Luc Picard en début d’année alors que Sylvain avait quitté Hélène Bourgeois-Leclerc il y a un peu plus d’un an. De plus, l’un comme l’autre sont des personnalités très en vue. En plus d’être la tête d’affiche des publicités de Famili-Prix (Ha Ha), Sylvain Marcel est l’un des comédiens du « Sketch Show ». Quant à Isabel, elle est surtout connue pour son rôle dans « L’ombre de l’épervier » en plus d’avoir joué dans plusieurs films. C’est d’ailleurs en 2001, qu’Isabel et Sylvain se sont connus alors qu’ils tournaient ensemble dans le film « La loi du cochon ».

 

 

 

 

La carrière de Louise Turcot couronnée d’un Masque !

 

Il n’y a rien de plus beau que de voir une comédienne qui a donné 35 ans de sa vie à son métier et qui reçoit pour la première fois un trophée. C’est ce qui est arrivé le 17 décembre, alors que la comédienne Louise Turcot s’est mérité le Masque de la meilleure actrice dans un premier rôle pour la pièce de théâtre « WiT ». Elle y incarnait une femme qui se bat contre le cancer. La pièce, qui fut présentée au théâtre de Quat’Sous, a d’ailleurs remporté trois autres prix lors de cette soirée des Masques, dont celui de la meilleure actrice de soutien décerné à Dominique Pétin. Mais ce n’est pas la seule pièce à avoir été primée, puisque « Le traitement » a aussi remporté quatre trophées, dont celui du meilleur acteur de soutien pour Félix Beaulieu Duchesneau. On a aussi reconnu le talent de Marc Béland pour la pièce « Visage retrouvé ». Le prix hommage de cette treizième Soirée des Masques fut décerné à Henri Barras, ancien comédien et directeur du Café de la Place, qui a fait la promotion du théâtre tout au cours de sa vie. Ce gala fut animé de façon originale par la troupe Momentum qui regroupe notamment Sylvie Moreau, François Papineau, Stéphane Crête et Céline Bonnier.

 

 

 

 

« Les Pierrafeu » ont perdu leur père !

 

Fred Caillou et Arthur Laroche passeront un bien triste Noël. Celui qui leur a permis d’exister à la télé et dans le cœur de bien des petits et des grands, Joe Barbara, s’est éteint le 18 décembre à l’âge de 95 ans. Un porte-parole de la Warner Bros a annoncé qu’il était décédé dans sa résidence où il vivait avec sa femme Shelley. C’est dans les années 1930 qu’il avait débuté sa carrière pour les studios MGM. Il avait alors fait la connaissance de William Hanna avec qui il forma un duo fort créatif. Leur première réalisation commune fut la création des personnages de Tom et Jerry, un chat et une souris qui se chamaillent sans cesse.  C’est toutefois dans les années 60 que le duo Hanna-Barbara obtiendra sa renommée internationale grâce à la création de nombreuses séries animées à succès dont « Wally Gator », « Capitaine Caverne », « Roquet Belles Oreilles » et « Scooby-Doo ». Leurs plus grands succès furent sans doute « Yogi l’ours » et « Les Pierrafeu », dont la version québécoise est encore présentée en rediffusion sur les ondes de TVA et de Prise 2.

 

 

 

 

Un premier Noël sans Fernand Gignac !

 

Depuis de nombreuses années, son nom et sa voix étaient associés à la période du temps des fêtes. Mais cette année, le mois de décembre nous le rappelle avec nostalgie. Fernand Gignac nous a quitté depuis déjà quatre mois. En effet, on se souvient qu’il a été emporté par une hépatite le 18 août dernier à l’âge de 72 ans. Cependant, il n’est pas encore oublié ! Les disques Héléna viennent d’ailleurs de mettre sur le marché l’album « Souvenirs de Noël avec Fernand Gignac », regroupant une quinzaine de classiques du temps des fêtes qu’il avait endisqué au cours de sa carrière. On y retrouve entre autres « Les anges dans nos campagnes », « Adeste Fideles » et son inoubliable interprétation du « Minuit chrétiens ». En prime, on peut entendre deux des chansons les plus demandées par le public, « Souvenir d’un vieillard » et « Le temps qu’il nous reste ». Et la preuve que le public s’ennuie de Fernand Gignac ? Ce disque est le meilleur vendeur au Québec depuis trois semaines. La magie de Noël avec Fernand Gignac n’est pas près de tomber dans l’oubli.

 

 

 

 

Stéphane Gendron congédié de TQS !

 

Le réseau de télévision TQS a fait savoir qu’il avait donné assez de chances à son animateur vedette, Stéphane Gendron, et qu’il est maintenant temps de passer à autre chose. Il a été congédié pour avoir des tenus des propos diffamatoires et réglé ses comptes en public à plusieurs reprises lors de l’émission « L’avocat et le diable » qu’il co-animait avec Richard Desmarais. Depuis 2005, la direction de TQS l’a rencontré à maintes reprises, lui donnant l’occasion de se reprendre, mais il n’a pas saisi la chance. Stéphane Gendron a toujours été une personnalité controversée, s’étant fait connaître comme maire de Huntingdon alors qu’il avait imposé un couvre-feu que certains ont jugé exagéré. TQS a annoncé que son remplaçant ne sera pas connu avant le début du mois de janvier. L’émission fait d’ailleurs relâche jusqu’à ce moment.

 

 

 

 

André Arthur se bat de toutes ses forces !

 

L’ancien animateur de radio André Arthur, devenu député indépendant à Ottawa, prend une pause obligatoire au cours des prochaines semaines. Il y a peu de temps, il a appris qu’il était atteint d’un cancer de la prostate. C’est au cours d’un banal examen de routine qu’on lui a découvert cette terrible maladie dont le nom fait peur à tout le monde. Il doit donc entreprendre une série de traitements de radiothérapie avec l’espoir que ces traitements pourront enrayer la maladie. André Arthur s’est fait connaître comme un polémiste des ondes radiophoniques. Bien avant Jeff Filion, ses propos choquaient les auditeurs de la ville de Québec. Sa renommée a fini par atteindre l’ensemble du Québec. Aussitôt ses traitements terminés, il compte recommencer à siéger à la Chambre des Communes.

 

 

 

 

L’ex-épouse de Claude Blanchard se suicide !

 

Quatre mois à peine après le décès de Claude Blanchard, voici que son ex-épouse vient de le rejoindre. Rita Trachy s’est enlevée la vie à l’âge de 72 ans. Elle s’est éteinte le 10 décembre après avoir été hospitalisée 24 heures plus tôt après qu’elle eut attenté à ses jours. C’est sa fille Christine qui a rendu la nouvelle publique en se confiant en entrevue au magazine 7 Jours. Rita Trachy était devenue l’épouse de Claude Blanchard en 1963. C’est elle qui lui a donné ses deux enfants, Christine et Stéphane. Ils s’étaient séparés dans les années 70 pour divorcer officiellement en 1980. Par la suite, Claude Blanchard avait refait sa vie avec Louise Harrison qui a partagé sa vie jusqu’à la fin. Bien que bouleversant, le décès de Rita Trachy a plus ou moins surpris son entourage, puisque la femme avait maintes fois tenté de se suicider au cours de sa vie, son problème d’alcoolisme n’aidant guère. Le décès de Claude Blanchard, en août dernier, a peut-être précipité un peu les choses. Rita Trachy avait eu beaucoup de difficulté à accepter la disparition de son ex-mari.

 

 

 

 

James Brown, légende du soul, s’éteint !

 

Le jour de Noël 2006 marquera un triste jour pour les amateurs de musique soul. Le roi et maître incontesté de ce style musical, le chanteur James Brown, est décédé le 25 décembre à l’âge de 73 ans. Il avait été admis à l’hôpital la veille pour une pneumonie, mais la cause exacte de son décès n’est pas encore connue. Plusieurs fans sont en deuil, notamment des centaines de québécois qui devaient assister à son spectacle du 3 janvier prochain à Montréal. Né en 1933 dans une famille très pauvre de la Caroline du Sud, c’est à 16 ans qu’il commence à chanter dans un groupe gospel. Ce n’est toutefois qu’à partir de 1956 qu’il se fait connaître dans une carrière solo. Déjà chanteur très apprécié, il atteint un statut mythique, au même titre qu’Elvis Presley et Bob Dylan, en 1970, alors qu’il lance l’album « Get Up (I Feel Like Being A) Sex Machine ». Il devient alors le roi de la soul et connaît notamment un énorme succès avec les pièces « I Got You (I Feel Good) », « Papa’s Got A Brand New Bag » et « It’s A Man’s Man’s World ». En plus d’être considéré comme le “parrain de la soul”, il était aussi reconnu comme un pionnier du funk. Certains lui attribuent aussi l’origine du rap en citant sa chanson de 1968, « America Is My Home ». Il laisse aussi une trace indélébile au cinéma, ayant participé aux films « The Blues Brothers » et « Rocky IV ». Toutefois, surtout ces dernières années, sa notoriété avait pâli un peu à la suite de démêlés avec la justice. Violence conjugale, vol de voiture, port d’armes, affaires de drogues lui ont été reprochés. En 1989, il avait même été condamné à deux ans de prison pour violence et course contre la police. Dans un autre registre, on avait aussi reconnu son immense contribution au monde de la musique en l’admettant au Rock And Roll Hall Of Fame en 1986 et en lui décernant un Grammy pour l’ensemble de sa carrière en 1992.

 

 

 

 

Les Grands Ballets Canadiens en deuil !

 

Le chorégraphe et ancien danseur Fernand Nault n’est plus ! Il est décédé le 26 décembre dans un hôpital de Montréal, la veille de son 86ième anniversaire de naissance. Pilier des Grand Ballets Canadiens, c’est à la suite d’une longue maladie qu’il nous a quittés. Né à Montréal le 27 décembre 1920, il avait fait ses débuts comme danseur dans les années 40. À cette époque, la danse classique n’était pas encore en vedette à Montréal. Il s’exila donc pour travailler à New-York pour l’American Ballet Theatre avec qui il resta pendant 21 ans. Lorsqu’il revient chez-lui, dans les années 60, c’est par la grande porte : Ludmilla Chiriaeff, fondatrice des Grands Ballets Canadiens, lui offre de devenir son directeur artistique. Son travail de chorégraphe a marqué le milieu de la danse au Québec. C’est lui qui met en scène le célèbre spectacle « Carmina Burana » qui a fait fureur au cours de l’Expo 67. Ironiquement, il meurt le lendemain de Noël alors qu’il est à l’origine du ballet « Casse-noisette ». « Casse-noisette » est devenu un spectacle annuel incontournable, un véritable classique du temps des fêtes.

 

 

 

 

Décès de Pierre Delanoë !

 

Il a écrit plus de 5000 chansons populaires. Il n’est plus, mais encore pendant longtemps on chantera ses mots. Le parolier français Pierre Delanoë est décédé le 27 décembre à l’âge de 88 ans. La nouvelle a été rendu publique par son ami et collaborateur Claude Lemesle. La cause de son décès n’a pas été précisée, mais selon Claude Lemesle, il était « malade et fatigué ». Né à Paris en 1918, qui aurait cru que Pierre Delanoë passerait à l’histoire dans l’ombre des plus grands chanteurs français du 20ième siècle ? Et pourtant, il est à l’origine de plusieurs des grands succès de Charles Aznavour, Édith Piaf, Gilbert Bécaud, Johnny Hallyday, Michel Sardou, Michel Fugain, Dalida, Joe Dassin, Nana Mouskouri et plusieurs autres. Il suffit de ne citer que quelques titres pour comprendre le talent dont il a fait preuve : « L’Amérique », « Les Champs Élysées », « La ballade des gens heureux », « Le France », « Nathalie » et « Fais comme l’oiseau ».

 

 

 

 

Les nouveaux albums de décembre 2006 :

 

Annie Brocoli, « La danse des vitamines »

Juste à temps pour les fêtes, les tout petits pourront demander au Père Noël de leur apporter le dernier album de leur chanteuse préférée, Annie Brocoli. Avec « La danse des vitamines », Annie Brocoli veut inciter ses amis à bien

s’alimenter puisque de saines habitudes s’acquièrent en bas âge !

 

La Volée d’Castors, « L’album du temps des fêtes »

La tradition du temps des fêtes se perpétue avec le groupe de musique traditionnelle La Volée d’Castors. Sur leur nouvel album, on trouvera de quoi célébrer le temps des fêtes, notamment avec leur medley « Que les fêtes commencent », mais aussi avec des pièces connues comme « Fa la la », « Bonhomme de neige » et « Promenade en traîneau ».

 

 

 

 

Les nouveaux DVD de décembre 2006 !

 

« Radio enfer »

Préparez vos sacs d’école, on retourne au secondaire. L’une des séries culte de Canal Famille, « Radio enfer » est de retour sur DVD. Alors que « Watatatow » parlait des problèmes des adolescents à la manière d’un téléroman, « Radio enfer » abordait plutôt l’âge ingrat sous le signe de la comédie. « Radio enfer » mettait en vedette François Chénier, Michel Charrette, Robin Aubert, Alexis Martin et plusieurs autres.

 

« Le négociateur 2 »

La série inspirée des aventures du journaliste Claude Poirier, mettant en vedette Frédérick DeGrandpré, nous revient avec ce deuxième coffret présentant l’intégrale de la deuxième saison. Un incontournable pour les amateurs de séries policières.

 

 

 

 

Les nouveautés sur Star Québec !

 

L’année 2006 aura été marquée par des départs marquants sur la scène culturelle québécoise : Claude Blanchard, Fernand Gignac, Bobby Hachey et plusieurs autres. Au moment de sauter le pas en 2007, on leur disait un dernier salut, en compagnie de toutes ces autres personnalités, de différents domaines et de différents pays, qui ont terminé leur course en 2006. « Les grands disparus 2006 » est un diaporama créé en collaboration avec www.jokejoce.com