Août 2006

 

 

 

 

Les manchettes du mois :

(Cliquez sur le titre pour lire l’article)

 

L’affaire Caroline Néron s’éclaircit !

Daniel Radcliffe nu pour ses débuts au théâtre !

Boule Noire abandonne la bataille !

« Bon cop, bad cop » ravive l’opposition Canada-Québec !

Jici Lauzon enseignera l’histoire !

C’est confirmé : Il y aura un « Bye-bye 2006 » !

Problèmes de santé pour Claude Blanchard !

Véronique Cloutier récidive à l’ADISQ !

Falardeau et Poulin sèment la controverse !

Mike Douglas n’est plus !

Adieu Fernand Gignac (1934-2006) !

Décès de l’acteur Bruno Kirby !

Claude Blanchard succombe à une crise cardiaque !

Une noce de star pour Boom Desjardins !

Michel Barrette papa d’un quatrième fils !

Chantal Pary et Carl William sont séparés !

Le public salue Fernand Gignac pour une dernière fois !

Léopold Simoneau n’est plus !

Le mamelon de Lucie Laurier fait la manchette !

Un grand jour inoubliable pour Isabelle Maréchal !

Michèle Richard arrêtée une fois de plus !

Le FFM fait la fête à Rémy Girard !

Glenn Ford s’éteint à 90 ans !

Les nouveautés sur Star Québec !

 

 

 

 

L’affaire Caroline Néron s’éclaircit !

 

Les autorités ont maintenant terminé leur enquête à propos des présumées menaces de mort que la chanteuse et comédienne Caroline Néron aurait proférées à l’endroit de l’un de ses techniciens. En fait, aucune accusation ne sera portée contre la blonde vedette. L’enquête a permis de démontrer que Mike Cloutier avait porté plainte contre Caroline Néron seulement après avoir appris qu’elle avait porté plainte contre lui pour harcèlement criminel. Il lui aurait envoyé 30 à 40 messages textes en l’espace de trois ou quatre heures la nuit suivant un spectacle. De plus, le technicien prétend que l’équipe de Caroline Néron lui doit toujours de l’argent pour le travail qu’il a accompli et que c’est la raison pour laquelle il a inondé de textes la chanteuse et son entourage. Toute cette affaire rappelle que la vie de star n’est pas toujours facile et que même les situations les plus banales peuvent prendre des proportions inattendues. L’important, c’est que la réputation de Caroline Néron est maintenant blanchie.

 

 

 

 

Daniel Radcliffe nu pour ses débuts au théâtre !

 

Daniel Radcliffe est devenu en quelques années l’ado le plus connu de la planète. Avec son rôle d’Harry Potter dans la série de films, son visage est devenu familier pour des millions de fans partout à travers le monde. Daniel Radcliffe se prépare à œuvrer dans une toute nouvelle sphère d’activité : le théâtre. En janvier 2007, il sera en vedette à Londres dans la pièce « Equus » de Peter Shaffer. L’histoire raconte l’entretien d’un psychiatre avec un adolescent névrosé qui crève les yeux des chevaux. La pièce exige que le personnage du jeune homme, qui sera défendu par Radcliffe, se présente nu sur scène. Déjà les médias ont commencé à saliver à l’idée que notre Harry Potter puisse se montrer à poil sur scène devant son public. Mais d’ici là, Daniel Radcliffe continue de tourner le cinquième film inspiré des romans de J.K Rowling.

 

 

 

 

Boule Noire abandonne la bataille !

 

La volonté n’aura pas été suffisante pour que le chanteur Boule Noire puisse vaincre le cancer colorectal auquel il est

confronté depuis février dernier. Il devait subir une chirurgie le mois prochain, mais devait auparavant subir une série de traitements de chimiothérapie. Voilà qu’au terme de ces traitements, les médecins lui ont annoncé que son cancer est incurable. Le chanteur qui a connu son moment de gloire lors de l’époque disco a décidé d’abandonner la lutte et de profiter le plus possible du temps qu’il lui reste à vivre, pas plus d’un an et demi selon les spécialistes. Il entend bien nous laisser une œuvre ultime : à l’automne, il espère lancer un DVD rappelant ses 30 ans de carrière et sur lequel on pourra retrouver ses grands succès, dont « Aimes-tu la vie » et « Aimer d’amour » qui l’ont propulsé au rang de vedette dans les années 70. Il compte bien aussi nous offrir quelques pièces originales par la même occasion.

 

 

 

 

« Bon cop, bad cop » ravive l’opposition Canada-Québec !

 

Les rivalités qui opposent les francophones du Québec et les anglophones du reste du Canada sont si bien ancrées dans nos mœurs qu’elles font partie de notre quotidien sans qu’on s’y attarde trop… à moins de s’y frotter d’un peu plus près. C’est ce qu’a fait le réalisateur Éric Canuel pour son nouveau film, « Bon cop, bad cop », sorti au début du mois d’août. Le film raconte l’histoire d’un policier québécois qui doit faire équipe avec un policier ontarien pour résoudre des meurtres en série qui se déroule dans le milieu du hockey, notre sport national. Les deux principaux personnages sont défendus avec brio par Patrick Huard et Colm Feore. À part le jeu des acteurs, le film ne réinvente pas le cinéma avec ses farces clichés et les situations tellement énormes qu’il est difficile d’y croire. Par contre, dès son premier week-end en salle, « Bon cop, bad cop » a battu un record en bénéfices, supplantant même les revenus de « Séraphin : Un homme et son péché » et « Les Boys III » lors de leur première fin de semaine en salle. Reste à voir si la vie de « Bon cop, bad cop » sera aussi mémorable.

 

 

 

 

Jici Lauzon enseignera l’histoire !

 

Il a marqué la dernière décennie comme le prof de français le plus connu de la télévision québécoise. Le comédien Jici Lauzon a en effet incarné l’enseignant Pierre Lacaille dans le téléroman quotidien « Virginie » jusqu’au printemps dernier. Lorsqu’il a annoncé qu’il quittait la série, c’était pour faire autre chose. Hé bien c’est fait ! Dès cet automne, il nous enseignera l’histoire récente du Québec sur le Canal Historia. En effet, dès le 28 août, il animera la nouvelle émission « Je me souviens » qui nous rappellera les 50 dernières années de notre province. Chaque semaine, un thème différent est traité : l’humour, la sexualité, le crime organisé ou les inventions sont des thèmes qui nous seront présentés au cours des premiers épisodes. C’est donc tout un changement de cap que nous propose Jici Lauzon qui profitera de ce séjour à Historia pour faire oublier Pierre Lacaille

 

 

 

 

C’est confirmé : il y aura un « Bye-Bye 2006 » !

 

Les 31 décembre d’antan revivront cette année alors que Radio-Canada a annoncé que sa célèbre revue humoristique de fin d’année, « Bye-Bye », sera présentée à l’occasion du prochain jour de l’an. C’est le groupe Rock et Belles Oreilles qui en assurera la conception. Le mythique groupe ressuscitera donc lui aussi, question de souligner le 25ième anniversaire de sa création en 1981. Les « Bye-Bye » de Radio-Canada ont marqué l’histoire de la télévision québécoise. Chaque année, de 1968 à 1998, les Québécois se réunissaient autour de la télé pour marquer en humour le passage du 31 décembre au 1er janvier. Qui ne se souvient pas du fameux sketch sur la Crise d’octobre en 1970 avec Olivier Guimond et Denis Drouin ? Ces souvenirs du nouvel an sont également marqués par la présence quasi-continuelle de Dominique Michel, qui a participé à la majorité des « Bye-Bye ». Souhaitons que RBO lui fasse un petit clin d’œil en cette fin d’année. En plus de l’incontournable « Bye-Bye », Jean-René Dufort sera aussi de retour avec son « Infoman spécial fin d’année ».

 

 

 

 

Problèmes de santé pour Claude Blanchard !

 

La santé du comédien Claude Blanchard laisse passablement à désirer cet été. En effet, celui qui nous fait rire et pleurer depuis plus de 50 ans a été victime d’un infarctus le 4 août alors qu’il devait subir une chirurgie pour un cancer du poumon. Toute l’histoire débute il y a 6 mois alors que les médecins ont détecté des taches suspectes sur un poumon. Après analyse, on diagnostiqua alors un cancer du poumon. La décision fut prise de procéder à l’ablation du poumon, ce qui devait être fait cet été. Mais voilà qu’au moment où on l’opérait, il fut victime d’un infarctus. Il fut alors conduit aux soins intensifs où il a récupéré depuis. Claude Blanchard ne participera donc pas aux premiers épisodes du téléroman « Virginie » dans lequel il tient le rôle de Pierre Boivin, le père de Virginie, depuis 1996. L’auteure Fabienne Larouche a précisé qu’elle attendrait son retour après sa convalescence. Ce n’est pas la première fois que la santé de Claude Blanchard défraie les manchettes. En 1993, il avait subi une opération à cœur ouvert. Il y a quelques années, il avait aussi subi des traitements contre un cancer de la prostate. Enfin, à l’été 2005, il avait dû annuler sa participation au Festival Juste pour rire pour subir une opération pour une hernie abdominale.

 

 

 

 

Véronique Cloutier récidive à l’ADISQ !

 

L’animatrice Véronique Cloutier sera la prochaine animatrice du gala de l’ADISQ, l’automne prochain, sur les ondes de Radio-Canada. C’est en effet ce qu’a annoncé l’ADISQ au milieu du mois d’août. Ce sera la deuxième fois que la populaire vedette animera cette fête de la chanson québécoise. En effet, Véro a déjà animé le gala en 1999. Certains se sont dits étonnés de ce choix puisque la compagnie de Véronique Cloutier, Novem, avait annoncé il y a quelques mois qu’elle cessait toutes ses activités reliées au monde de la musique. Véronique succède ainsi à Michel Rivard qui a animé le gala de l’an dernier et à Guy A. Lepage qui avait présidé les 5 galas précédents. Véronique est la seule femme à avoir animé le gala en solo. Les seules femmes à avoir touché l’animation de cette institution sont Céline Dion, en 1998, qui avait alors eu trois co-animateurs, ainsi que Dominique Michel et Denise Filiatrault qui étaient à la tête du tout premier gala en 1979.

 

 

 

 

Falardeau et Poulin sèment la controverse !

 

Le duo qui nous a donné la série de films d’Elvis Gratton a fait couler beaucoup d’encre en ce milieu du mois d’août. D’abord, une employée de la station de radio FM 93 de Québec, Alexandra Marcoux,  a porté plainte contre le cinéaste Pierre Falardeau qui aurait proféré des menaces de mort à son endroit. Le polémiste n’aurait pas aimé être réveillé tôt le matin par la journaliste. Le FM 93 souhaitait tout simplement connaître sa version des faits concernant une autre controverse. Une photo le montrant portant le drapeau du Hezbollah avec son ami le comédien Julien Poulin lors d’une manifestation pour la paix au Liban a fait beaucoup jaser. Julien Poulin s’est toutefois excusé d’avoir porté ce drapeau en précisant qu’il n’appuyait aucunement le Hezbollah. Quant à Falardeau, il a refusé de s’excuser, tant pour l’affaire du drapeau que pour les menaces qu’il aurait proféré à la journaliste.

 

 

 

 

Mike Douglas n’est plus !

 

L’un des grands présentateurs de talk-show américain, Mike Douglas, s’est éteint le 11 août, le jour même de ses 81 ans. Il avait fait ses débuts de chanteur à l’âge de 15 ans. Il mit un terme à sa carrière pour aller servir son pays durant la Deuxième Guerre Mondiale. Après la fin de la guerre, il a repris son métier là où il l’avait laissé. Un soir, Walt Disney l’entend chanter. Il lui offre dès lors le rôle du prince charmant dans son film « Cendrillon », sorti en 1951. En 1961, NBC lui offre sa propre émission, « The Mike Douglas Show ». La série fut si populaire qu’elle garda l’antenne jusqu’en 1982. Mike Douglas innova en recevant ses invités pour une semaine entière plutôt que juste pour un soir. C’est ainsi qu’en 1972 John Lennon et Yoko Ono co-animèrent le « Mike Douglas Show ». Mike Douglas a inspire plusieurs animateurs de talk-show qui sont venus à sa suite, comme Rosie O’Donnell et David Letterman. La cause de son décès n’a pas été précisée.

 

 

 

 

Décès de l’acteur Bruno Kirby !

 

L’acteur Bruno Kirby est décédé le 14 août à l’âge de 57 ans. C’est son épouse qui a annoncé la nouvelle aux médias. Il est mort à Los Angeles après qu’on lui eut récemment diagnostiqué une leucémie. L’acteur n’a peut-être jamais été une grande vedette, mais son visage est bien connu de milliers de cinéphiles, puisqu’il a tenu des rôles secondaires dans plusieurs œuvres cinématographiques. Parmi ses films les plus connus, citons entre autres « Quand Harry rencontre Sally » où il donne la réplique à Billy Crystal. On l’a aussi vu dans « La vie, l’amour, les vaches », « Good Morning Vietnam »,  « Le parrain II » et « Donnie Brasco ». Plus récemment, il avait tourné dans la série télévisée « Entourage » de Mark Wahlberg.

 

 

 

 

Adieu Fernand Gignac (1934-2006) !!!

 

C’est un monument de la scène artistique québécoise qui est disparu avec l’annonce du décès de Fernand Gignac, survenu le 18 août. L’homme de 72 ans a succombé aux complications d’une hépatite à l’Hôpital St-Luc de Montréal. C’est plus de 60 ans de carrière qui viennent de s’envoler d’un seul coup puisque Fernand Gignac avait fait ses premiers pas sur scène à l’âge de 9 ans. Il chantait alors dans les cabarets de Montréal. Il fut notamment l’une des grandes vedettes du Faisan Doré où son public était conquis d’avance. Son premier enregistrement sur disque remonte à 1957 avec « Je n’ai fait que passer ». Cinq ans plus tard, il endisqua sa chanson fétiche, « Donnez-moi des roses », qui fut un énorme succès. Dans les années 60, plusieurs de ses chansons furent numéro un palmarès; et même jusque dans les années 2000, chacun de ses albums se retrouvaient parmi les meilleurs vendeurs. Parmi ses grands succès, citons entre autres « Le tango des fauvettes », « La montagne des amoureux ». « Do ré mi fa » et « Le temps qu’il nous reste ». Il était le maître de la ballade française. Sa carrière prend un autre virage alors que Télé-Métropole l’engage comme animateur. Il y anime « Toast et café », une émission matinale, puis « Le 5 à 6 », aux côtés de son fidèle ami Gilles Latulippe. Peu de temps après, il fait ses débuts comme comédien dans « Symphorien », la série humoristique de Marcel Gamache. Son personnage d’Ephrem, frère de Symphorien ne devait faire qu’une apparition, mais devint plutôt un régulier de l’équipe pendant quatre ans. Sa façon de massacrer une blague est passée dans l’imaginaire collectif et encore aujourd’hui, les rediffusions de « Symphorien » attirent le public à TVA et à Prise 2. Dans les années 80, sa carrière de comédien prit un nouvel essor. Il joua dans les téléromans  « Les Moineau et les Pinson », « La montagne du hollandais » et « Entre chien et loup ». A cette époque, il fit revivre sur disque et sur scène la frénésie des Big Band. Fernand Gignac n’a jamais abandonné le métier et encore tout récemment, il performait sur la scène du Casino de Montréal. Même s’il était malade, rien ne laissait présager un départ prochain. Ses amis furent donc étonnés de la nouvelle.

 

 

 

 

Claude Blanchard succombe à une crise cardiaque !

 

Deux jours seulement après le décès de Fernand Gignac, une autre grande personnalité du milieu des variétés nous a quitté. Le comédien Claude Blanchard a été emporté par une crise cardiaque le 20 août. Il avait 74 ans. La santé de Claude Blanchard avait défrayé les manchettes ces derniers jours. Atteint d’un cancer du poumon, il avait été victime d’un infarctus au moment où il subissait une opération pour pallier à ce problème. Depuis, certaines nouvelles laissaient croire qu’il se portait bien, mais la famille ne donnait pas plus d’informations quant à son état de santé réel. Puis, une nouvelle crise cardiaque l’a emporté un peu plus d’une semaine après la précédente. Claude Blanchard est né en 1932. Il fit ses débuts avec la troupe de Jean Grimaldi au cours des années 40. Au début des années 50, il forma le duo Claude et Armande avec Armande Cyr. Le duo se produisait dans les cabarets et faisait autant de la chanson que de la comédie. Lui-même propriétaire de clubs de nuit, Claude Blanchard fit également duo avec Paul Desmarteaux, Paul Thériault et surtout Léo Rivest qui fut le plus fidèle de ses partenaires de scène. C’est dans les années 60 qu’il devient une vedette de la télévision. On se rappelle qu’il anima notamment sa propre émission, « Claude Blanchard » ayant pour thème sa populaire chanson « Que reste-t-il de nos amours » ainsi que « Madame est servie » avec Réal Giguère qui lui vaut d’être élu Monsieur Radio-Télévision en 1970. C’est à peu près à la même époque qu’il personnifie Nestor dans une émission pour enfants de Télé-Métropole. Nestor connaît un succès phénoménal sur disque, notamment avec la chanson « Chus de bonne humeur ». Claude Blanchard fut aussi un comédien important de la télévision et du cinéma. Il joua dans les films « Gina », « Mustang » et « Jésus de Montréal » pour ne citer que ceux-ci. Il joua aussi dans plusieurs séries télévisées. Les plus importantes furent « Montréal P.Q. », « Omertà » et « Virginie ». Au moment de son décès, il tenait toujours le rôle de Pierre Boivin, le père de Virginie dans le téléroman quotidien de Fabienne Larouche. Ses funérailles ont eu lieu le 1er septembre à St-Sulpice.

 

 

 

 

Une noce de star pour Boom Desjardins !

 

Tant qu’à se marier, Boom Desjardins a voulu faire les choses en grand ! C’est une noce grandiose qu’il s’est offert pour souligner son union à la femme de sa vie, Tania Verjut. Les deux tourtereaux ont célébré leur amour en présence de leurs enfants, Baptiste et Perle, ainsi que de Stella, la fille de Boom, née d’une union précédente. Des dizaines de parents et amis, mais aussi plusieurs admirateurs de l’ancien chanteur du groupe La Chicane, s’étaient massés dans l’église de St-Sauveur pour assister à l’échange des vœux des nouveaux mariés. Par la suite, les invités étaient conviés à une réception somptueuse.

 

 

 

 

Michel Barrette papa d’un quatrième fils !

 

L’humoriste et comédien Michel Barrette est devenu papa d’un quatrième fils. En effet, c’est le dimanche 20 août que sa conjointe, Maude, a donné naissance à un petit garçon à 8 heures. L’enfant s’appellera Jonathan. S’il s’agit du premier enfant pour la nouvelle maman, Michel Barrette était déjà papa trois fois, trois garçons de 13 à 22 ans, issus d’unions précédentes. Le soir même, Michel Barrette était sur scène au Bateau-Théâtre L’Escale à St-Marc-sur-Richelieu. Son public, ce soir-là, a eu droit aux émotions encore fraîches du nouveau papa qui y est allé d’un numéro improvisé sur ses allers-retours entre l’hôpital et la scène. À partir du mois de septembre, le nouveau papa poursuivra sa série de spectacles au Manoir du Lac Delage près de Québec.

 

 

 

 

Le public salue Fernand Gignac pour une dernière fois !

 

Trois jours après son décès, le public était invité, le 21 août, à rendre un dernier hommage à l’animateur, chanteur et comédien Fernand Gignac. En présence des cendres de l’homme de 72 ans, ceux qui le désiraient ont pu se recueillir au Mausolée Alfred-Dallaire. À la fin de la soirée, vers 21 heures, une réunion de prière était aussi prévue. Tout s’est donc déroulé selon les dernières volontés de Fernand Gignac qui souhaitait que son départ soit souligné de façon intime avec ceux qui l’ont admiré au cours de ses 60 ans de carrière. Par contre, aucun journaliste n’était admis sur les lieux. C’est Mariette, la veuve de Fernand Gignac, entourée de ses enfants et de ses petits-enfants, qui ont accueilli eux-mêmes les visiteurs, parmi lesquels on comptait plusieurs artistes. Parmi eux on retrouvait plusieurs chanteurs de son époque, soit Muriel Millard, André Lejeune, Claude Valade, Claude Steben et Raymond Berthiaume. La famille a aussi pu compter sur la présence de Robert L’Herbier, Hughette Proulx, Charlotte et Hervé et Clairette, âgée de 87 ans, qui a tenu à se déplacer malgré son fauteuil roulant. Des vedettes du téléroman « Entre chien et loup » étaient également sur place. Hommage ultime : les serres Roses Drummond ont l’intention de créer un rosier au nom de Fernand Gignac.

 

 

 

 

Le mamelon de Lucie Laurier fait la manchette !

 

Décidément, la comédienne Lucie Laurier a le don de faire les manchettes avec ses attributs physiques. Rappelons-nous, il y a quelques années, elle avait fait couler beaucoup d’encre alors qu’elle avait assisté à la Soirée des Jutra avec une robe au décolleté qui laissait très peu de place à l’imagination. Cette fois, c’est bien malgré elle que l’un de ses mamelons a  défrayé la manchette. C’est dans le cadre d’une émission spéciale de Musique-Plus soulignant la sortie du film « Bon cop, bad cop » qu’elle fut appelée à donner une entrevue à l’acteur Mike Gauthier. Pendant l’entrevue, elle a demandé de prendre une pause pour replacer son décolleté. C’est à ce moment qu’un bout de son mamelon a été filmé à l’insu de la comédienne, de l’animateur et même de la camérawoman. Même si l’événement avait été coupé au montage de l’émission, les images se sont retrouvées sur un site internet et plus de 18 000 personnes avaient pu voir la chose avant même que Lucie Laurier ne  sache ce qui se passait. La direction de Musique-Plus fait enquête, mais déjà, la camérawoman a été blanchie de tout soupçon. Lucie Laurier ne refuse jamais de tourner une scène de nudité au cinéma, mais elle refuse d’être utilisée dans des circonstances qu’elle n’a pas contrôlées.

 

 

 

 

Chantal Pary et Carl William sont séparés !

 

La chanteuse Chantal Pary et le chanteur Carl William ne vivent plus ensemble. En effet, ils ont mis un terme à leur relation en mai dernier. Sans vouloir commenter la nouvelle davantage, Carl William a confirmé que c’est son épouse qui l’avait quitté et qu’il n’y avait pas de tierce personne responsable de leur rupture. Carl William et Chantal Pary s’étaient rencontrés il y a 11 ans, en 1995, lors d’une session d’enregistrement. Carl lui avait alors été présenté comme l’un de ses plus grands fans. Ils n’ont pas mis de temps à commencer à se fréquenter. Malgré les 18 ans qui séparent la chanteuse d’expérience et le nouveau venu dans le milieu, l’amour est de la partie et ils convolent en décembre 1997. C’est le troisième mariage de la chanteuse qui a déjà été mariée à André Sylvain et Jacques Pelletier. En plus de partager leur vie sentimentale, Chantal et Carl travaillaient ensemble. Ils ont fait des albums et des spectacles tous les deux. Leur rupture amoureuse met également fin à leur association professionnelle. L’année n’est pas facile pour la chanteuse qui a connu des démêlés judiciaires plus tôt cette année.

 

 

 

 

Léopold Simoneau n’est plus !

 

Le milieu de la musique classique québécoise est en deuil. Le chanteur ténor Léopold Simoneau est décédé le 21 août à l’âge de 90 ans. Il s’est éteint à Victoria, en Colombie-Britannique, où il s’était établi il y a une vingtaine d’années avec la soprano Pierrette Alarie qui partageait également sa vie depuis plus de 60 ans déjà. Né en 1916 à St-Flavien dans le comté de Lotbinière, il avait commencé à étudier le chant à Québec, pour poursuivre son apprentissage à Montréal dès 1941. C’est là qu’il a rencontré Pierrette Alarie qu’il épouse en 1946. Vedette des Variétés Lyriques, il s’exile à Paris à la fin des années 40 pour poursuivre sa carrière à l’Opéra-comique de Paris. Dès lors, sa notoriété ne connaît plus les frontières et il se produira partout à travers le monde. À la fin des années 60, engagé par le ministère des Affaires Culturelles, il publie un rapport sur la situation de l’art lyrique chez-nous. Ce rapport conduit à la création de l’Opéra du Québec. Formant duo avec son épouse pour plusieurs œuvres, ils sont au sommet de la gloire en 1970 alors qu’ils décident de se retirer de la scène. Dès ce moment, Léopold Simoneau devient enseignant en Californie, puis à Banff. Dans les années 80, il s’installe à Victoria où il fonde le Canada Opera Piccola. Son talent a maintes fois été consacré. Dès 1944, il reçoit le Prix Archambault. Plus tard, il reçoit le Grand Prix du Disque de l’Académie Charles-Cros pour un album de pièces de Mozart enregistré en duo avec Pierrette Alarie. Parmi ses autres récompenses importantes, il fut nommé Officier de l’Ordre du Canada, Officier de l’Ordre des Arts et des Lettres de France et Chevalier de l’Ordre National du Québec.

 

 

 

 

Un grand jour inoubliable pour Isabelle Maréchal !

 

L’animatrice et comédienne Isabelle Maréchal se souviendra longtemps de ce 26 août 2006 puisque ce jour-là, elle s’est unie à Thierry Houillon. Le mariage a eu lieu à Montréal. Par la suite, les convives étaient invités à se rendre à Ayer’s Cliff dans les Cantons de l’Est pour une noce champêtre. Sous le thème des roses crème et des orchidées, une quarantaine de proches des deux mariés se sont amusés toute la journée. Les trois enfants du couple étaient bien sûr présents : Nicholas, fils de Thierry, Audrey, fille d’Isabelle et Laura, fille du couple née il y a quatre ans. Dès qu’Isabelle et Thierry se sont rencontrés, tout s’est vite déroulé. Déjà le premier soir, Thierry avait annoncé à sa belle son intention de l’épouser et de lui donner un enfant. Trois mois plus tard, Isabelle était enceinte. Le mariage vient donc compléter les promesses que Thierry lui avait faites le premier soir.

 

 

 

 

Le FFM fait la fête à Rémy Girard !

 

C’est dans le cadre du Festival des Films du Monde de Montréal que la communauté artistique a pu rendre hommage au comédien Rémy Girard pour l’ensemble de sa carrière. En effet, celui qu’on pourrait appeler « Monsieur Cinéma » a reçu le Prix hommage du FFM le 29 août. Plusieurs de ses amis et collègues de travail ont pris la parole pour exprimer leur admiration envers lui. Parmi eux, on souligne la présence de Janine Sutto, Dominique Michel, Pierre Curzi, Denis Bouchard, Vincent Bilodeau, Marie Tifo, Yves Jacques et Louise Portal. Le président du FFM, Serge Losique, a lui aussi tenu à rendre hommage personnellement à Rémy Girard. La filmographie de Rémy Girard est imposante. On note particulièrement sa présence dans les films « Le déclin de l’empire américain », « Jésus de Montréal », « La Florida », « Aurore », « Les Boys », « Séraphin : Un homme et son péché » et « Les invasions barbares ».

 

 

 

 

Michèle Richard arrêtée une fois de plus !

 

La nouvelle ne semble pas en être une… et pourtant. Ça fait tant de fois que Michèle Richard est arrêtée que plus personne ne semble s’en étonner. Une fois de plus, dans la nuit du 29 au 30 août, elle a été arrêtée pour conduite avec facultés affaiblies peu de temps après être sortie d’un bar du centre-ville de Montréal, le Cabaret Chez Mado. C’est la troisième fois que la chanteuse échoue l’alcootest en moins de quatre ans, et la deuxième fois en huit mois. On se rappelle qu’en décembre dernier, elle avait été arrêtée exactement dans les mêmes circonstances. Le 30 août au matin, elle a été remise en liberté avec une suspension de permis pour 30 jours et une promesse de comparaître le 5 octobre en Cour Municipale.

 

 

 

 

Glenn Ford s’éteint à 90 ans !

 

L’acteur américain d’origine québécoise Glenn Ford n’est plus. Il a été retrouvé sans vie dans sa résidence de Beverly Hills le 30 août. La cause de son décès n’a pas été précisée, mais on a évité une cause suspecte, puisque la santé de l’acteur était chancelante depuis les années 90. Né à Ste-Christine d’Auvergne, près de Québec, il n’avait que 8 ans lorsque sa famille est déménagée en Californie. En 1939, il tourne dans son premier film « Heaven With A Barbed Wire Fence ». Sa carrière sera toutefois de courte durée puisque durant la guerre, il s’enrôle volontairement pour servir son pays. À son retour, il reprend sa carrière qui, cette fois, durera 53 ans. Parmi ses films les plus connus, citons entre autres « Graines de violence », « Gilda », « Règlement de comptes » et « Il faut marier papa ». Les plus jeunes se souviennent de lui pour son rôle dans « Superman » en 1978. Il a tourné pour la dernière fois en 1993 dans « Tombstone ». Marié trois fois, il laisse dans le deuil un fils.

 

 

 

 

Les nouveautés sur Star Québec !

 

* À la fin du mois de juillet, la chanteuse et animatrice Shirley Théroux faisait un don de vie à sa sœur qui devait subir une greffe de moelle osseuse. Pour saluer sa générosité, Star Québec consacre une fiche-bio à celle qui a su conquérir le cœur des québécois tant par ses ballades romantiques que par sa fantaisie.

 

* Le décès de Fernand Gignac a eu un véritable effet de sympathie de la part des Québécois qui le reconnaissent tous comme un phénomène culturel important de chez-nous. Ses chansons ont traversé le temps et son personnage d’Ephrem dans « Symphorien » fait toujours partie de notre mémoire collective. Star Québec a choisi de lui rendre hommage en racontant sa vie par le biais d’une fiche-bio.

 

* Le Québec n’était pas encore remis du décès de Fernand Gignac lorsqu’on apprit celui de Claude Blanchard. Artiste de variété ayant tous les talents, Claude Blanchard se méritait lui aussi une fiche-bio. Adulé dès l’époque des cabarets, il demeure l’un des monstres sacrés de la télé, tant à Télé-Métropole, où il a fait un malheur dans les années 70, qu’à Radio-Canada où il était un comédien incontournable grâce à ses rôles dans « Omertà » et « Virginie ».

 

* Au tout début du mois, Montréal était l’hôte d’un événement international fort médiatisé : les Outgames. Pour souligner à sa façon la différence sexuelle de centaines de milliers de québécois, Star Québec présente un document spécial sur les personnalités artistiques et médiatique ayant parlé publiquement de leur homosexualité, « Les gais et lesbiennes du showbizz québécois ».